AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.13 /5 (sur 64 notes)

Nationalité : Australie
Né(e) à : Melbourne, Australie , le 26/10/1973
Biographie :

Chloe Hooper a grandi à Melbourne avant d'aller étudier à New York. Elle a suivi des cours de creative writings et a commencé son premier roman à la fin de ses études.

Son premier livre, Un vrai crime pour livre d'enfant, a été unanimement salué par la critique anglo-saxonne à sa parution en février 2002 et a été sélectionné pour le « Orange Prize ».

Son second roman, Grand homme, a paru en 2009 en France dans le cadre de la rentrée littéraire. Il s’agit d’un livre-reportage sur la mort d'un Aborigène dans une prison australienne en 2004.


Source : http://www.deslivres.com/
Ajouter des informations
Bibliographie de Chloe Hooper   (4)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Vidéo de Chloe Hooper


Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Zazette97   25 septembre 2013
Fiançailles de Chloe Hooper
Un froid glacial m'envahit. Je l'avais invité dans ma pièce la plus intime. Une fois dedans, il s'était emparé de mon fantasme et l'avait complètement désarticulé.

Jusqu'à ce que, par le plus grand, le plus improbable des hasards, je comprenne que je m'étais échouée dans un endroit froid, humide, inconnu.

J'étais dans la pièce qui se trouvait à l'intérieur de sa tête à lui et il avait fermé la porte à clé. p.149
Commenter  J’apprécie          50
Theoma   02 janvier 2014
Fiançailles de Chloe Hooper
Chère Liese (ou qui que vous soyez),



Avant que vous ne quittiez l'Australie pour d'autres contrées, je me demandais si vous ne pourriez pas enrichir votre séjour d'une découverte de la vie rurale ? Tout visiteur de ce pays devrait faire l'expérience du bush. Warrowill, la propriété où je possède un élevage de moutons et de vaches, se trouve dans l'État de Victoria (la troisième plus grande plaine volcanique du monde), à proximité d'une vaste zone de bush restée intacte, et l'on peut y observer une grande variété de plantes et d'animaux sauvages.



Je vous propose de m'y rejoindre à l'occasion du long week-end de juin (du 11 au 14) et, pour ces trois jours, je vous verserai la somme de xxxx dollars.

Vous me retrouverez le vendredi après-midi et vous recevrez la moitié de cette somme en liquide. Le reste sera versé sur votre compte en banque dans l'après-midi du lundi, à l'issue de votre séjour.

Je vous prie de considérer cette offre avec bienveillance et de me faire savoir dès qu'il vous sera possible si les conditions susmentionnées vous conviennent.



Avec mes sentiments les plus distingués,

Alexander Colquhoun



Le montant de son offre était ridicule mais pouvait suffire à me faire repousser mon départ de deux mois. Ce fut donc un soulagement quand, à l'heure dite, Alexander, vêtu d'un blazer et d'une chemise où l'on voyait encore les plis d'apprêt, vint me chercher à l'angle de la rue de l'agence. Il sortit de sa Mercedes un peu démodée sans que ses yeux croisent les miens. Il prit ma petite valise, ouvrit la portière côté passager puis la referma derrière moi en inclinant la tête de manière respectueuse. Il était nerveux. J'étais brusque, craignant de voir le week-end tourner à la farce dès les premiers instants. L'horloge du tableau de bord indiquait 3:04.



Il me tendit une enveloppe.



«Vous voulez compter ce qu'il y a dedans ?»

À l'intérieur, je savais qu'il y avait ces billets aux couleurs éclatantes comme on en voit dans les boîtes de jeux de société.

«Non, je suis certaine que le compte y est.

- Peut-être que maintenant vous savez évaluer ça au poids ?

- Oui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sld09   29 juillet 2017
Fiançailles de Chloe Hooper
Tout a commencé par une lettre qu'il avait adressée en avril à l'agence immobilière de mon oncle. Mon nom était écrit en lettres élégantes sur une épaisse enveloppe beige. Il avait toujours une manière un peu formelle de s'adresser à moi, comme si cet homme n'avait pas conscience de ses propres intentions. Il affectionnait particulièrement les attentions courtoises alors qu'elles me mettaient mal à l'aise. De fait, cette politesse n'était-elle pas une armure destinée à le protéger dans le combat qu'il m'engageait à livrer ? J'étais juste à côté du déchiqueteur à papier quand j'ai lu sa lettre.Chère Liese (ou qui que vous soyez),Avant que vous ne quittiez l'Australie pour d'autres contrées, je me demandais si vous ne pourriez pas enrichir votre séjour d'une découverte de la vie rurale ? Tout visiteur de ce pays devrait faire l'expérience du bush. Warrowill, la propriété où je possède un élevage de moutons et de vaches, se trouve dans l'État de Victoria (la troisième plus grande plaine volcanique du monde), à proximité d'une vaste zone de bush restée intacte, et l'on peut y observer une grande variété de plantes et d'animaux sauvages.Je vous propose de m'y rejoindre à l'occasion du long week-end de juin (du 11 au 14) et, pour ces trois jours, je vous verserai la somme de xxxx dollars.Vous me retrouverez le vendredi après-midi et vous recevrez la moitié de cette somme en liquide. Le reste sera versé sur votre compte en banque dans l'après-midi du lundi, à l'issue de votre séjour.Je vous prie de considérer cette offre avec bienveillance et de me faire savoir dès qu'il vous sera possible si les conditions susmentionnées vous conviennent.Avec mes sentiments les plus distingués,Alexander Colquhoun

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Enmargedesmots   28 décembre 2013
Fiançailles de Chloe Hooper
« Si je me livrais à cet homme, il pourrait faire de moi qui il voulait, y compris personne. Si je devenais sa femme, je n’aurais plus la possibilité de me défaire de mon personnage de prostituée. Le passé dont il me délivrerait serait alors mon vrai passé. Il n’aurait plus besoin de se soucier de mes goûts et préférences, de mes opinions, de mes humeurs, ni de se soucier de qui j’étais. Il pourrait parler comme il l’entendait, ou ne pas parler du tout ; il pourrait s’attendre à ce que je rie de ses blagues, que j’écoute, fascinée, toutes ses histoires. »
Commenter  J’apprécie          20
flambotte   22 janvier 2016
Un vrai crime pour livre d'enfant de Chloe Hooper
Combien de parents sont-ils prêts à admettre que leur rêve, c'est de ne pas avoir d'enfants ? (...) Quand on devient parents, la tragédie ce doit être de faire un bébé, et au début d'aimer ce bébé de toutes les façons dont on aurait voulu être aimé soi. Et puis le bébé, doucement grandit et devient quelque chose qu'on ne reconnaît pas : une personne distincte dotée de vos pires défauts. Quand on a des enfants, la tragédie ce doit être de d'apprendre par expérience qu'au fond de chaque parent se cache une boîte noire pleine de pensées infanticides. (...)
Commenter  J’apprécie          10
Axelinou   19 janvier 2020
Fiançailles de Chloe Hooper
« Toutes ces années, j’avais cru que le mariage étouffait la personnalité. Que c’était une longe qui vous liait à ce qu’il y a de pire chez un individu, ses doutes, sa vanité, la météorologie futile de ses humeurs. Mais on ne peut faire l’économie de l’horreur d’une autre personne. Une vraie personne, c’est horriblement, douloureusement réel. Et pourtant, quelle personne réelle ne souhaite tomber à genoux pour un autre lors d’une scène magnifique, extatique et transcendantale d’abandon de son moi ? »

p. 233
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   06 janvier 2021
L'incendiaire de Chloe Hooper
Le feu est un drôle d’artisan. Il est capable de tailler des branches en biseau, de les raboter à chaque extrémité et d’entamer leur épaisseur au fur et à mesure qu’il avance vers le tronc ; il transforme une écorce en peau de crocodile, laissant derrière lui des rangées d’écailles de bois calciné. La présence de cendre blanche atteste généralement d’une combustion totale et tout ce qui est ainsi consumé donne l’impression d’avoir soudain blêmi. L’équipe découvrit à un moment une clôture couverte de suie pâle sur tout un côté et ils s’engagèrent sur cette piste. La plupart du temps, les rochers ainsi que les très grosses branches protégeaient les brindilles, plus promptes à s’enflammer : quand ils en trouvaient qui n’avaient pas brûlé, ils savaient qu’ils devaient continuer dans la direction opposée.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   06 janvier 2021
L'incendiaire de Chloe Hooper
Les gens avaient réussi à survivre en se mettant des serviettes mouillées sur le visage pour respirer, ou en se plongeant dans l’eau des réservoirs ou des petites rivières proches. Un autre homme avait ainsi attendu que l’incendie passe, immergé dans un bassin à poissons, un torchon sur la figure.

Un autre encore avait échappé aux flammes avec son fils grâce au réservoir d’un barrage « où on a arraché des feuilles de nénuphars pour s’en recouvrir le visage et le crâne, on en a arraché un maximum, on s’est même protégés avec des algues gluantes qu’on a trouvées là » : le moindre cheveu, le moindre bout de peau resté à l’air libre était immédiatement brûlé. Des kangourous s’étaient retrouvés avec eux dans le réservoir, fuyant le front principal.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   06 janvier 2021
L'incendiaire de Chloe Hooper
« Tout était la proie des flammes, la végétation, les poteaux des clôtures, les souches, le bois en copeaux, notre piscine gonflable. J’ai essayé de l’arroser avec de l’eau mais elle n’était plus qu’un vague amas fondu. » Le plateau arrière d’un pick-up « a coulé en petits ruisseaux d’aluminium jusque par terre ».

« Tout près de l’incendie, la température était si élevée que la partie en plastique du masque que je portais a fondu et m’a brûlé les lèvres en coulant. Un moment, j’ai voulu prendre ma paire de lunettes mais la monture était toute molle et elle s’est complètement tordue entre mes mains. » La nuit suivante, cet homme avait dormi assis dans son lit afin de ne pas avoir à sentir le poids douloureux de ses paupières.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   06 janvier 2021
L'incendiaire de Chloe Hooper
Vraisemblablement, celui qui avait fait ça devait bien avoir conscience que, par un temps pareil, un incendie risquait fortement de décimer tout sur son passage, non ? Est-ce que le fait de savoir cela avait été l’élément déclencheur ?

Les experts scientifiques n’étaient pas le genre à se laisser aller à l’anthropomorphisme. Mais c’est pourtant ce à quoi ils avaient succombé. « Le flanc », « la tête », « l’arrière » ou « le dos », « les doigts de feu », « la langue », « la queue » : malgré eux, ils avaient ainsi décrit un monstre. La fumée flottait en nappes autour des arbres calcinés.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Les prénoms originaux des héros de polar ...

Quel est le prénom du détective favori d'Agatha Christie ?

Achille
Hector
Hercule
Ulysse

12 questions
298 lecteurs ont répondu
Thèmes : romans policiers et polars , prénoms , thrillerCréer un quiz sur cet auteur

.. ..