AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.5 /5 (sur 1 notes)

Nationalité : Corée du Sud
Né(e) à : Tokyo , le 17/01/1939
Biographie :

Mah Chong-gi est diplômé de l'école de médecine de l'université de Yonsei et de l'université nationale de Séoul. Après avoir terminé ses études, il s'est rendu aux Etats-Unis où il y a enseigné. Il quitte le domaine médical et ses fonctions de professeur en 2002 pour se consacrer entièrement à l'écriture de la poésie. En 2009, il remporte le Prix de littérature contemporaine (Hyundae Munhak). Ses poèmes sont liés à son expérience en tant que médecin et sa vie à l'étranger. Ces récits expriment une profonde compassion et de l'espoir pour la capacité de l'amour à surmonter toute forme de douleur.

Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Chong-Gi Mah   (1)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
mimouski   20 mai 2020
Celui qui garde ses rêves de Chong-Gi Mah
Avant que je devienne le papa d'un enfant, un patient n'était qu'un patient, vieux ou jeune; avant que je devienne un papa, je soignais comme une machine, m'irritais au fond de moi des pleurs d'enfant; avant que je devienne le papa d'un adorable enfant qui grandit jour après jour, jamais aucune petite fleur de compassion n'avait bourgeonné dans les yeux du médecin indigne que j'étais alors.

En introduisant une aiguille grosse comme un clou dans ta poitrine, j'ai diagnostiqué finalement la maladie qui ne te laisserait pas longtemps en vie. Et j'ai évité d'approcher ta chambre. Quand tu m'as fait signe de la main avec tes joues fiévreuses, je suis devenu de nouveau un vagabond effaré. Puis un jour, quand tu as rendu le dernier souffle, là, dans mes bras, je t'ai vue enfin adorablement vivante. Ah, de la compassion s'est mise à bourgeonner en moi; ta souffrance m'est devenue murmure jour et nuit, tel un bruit d'eau.

-Extrait 'Cas médical' pour la petite Anne Sanders
Commenter  J’apprécie          30
marcverjus   12 juillet 2019
Celui qui garde ses rêves de Chong-Gi Mah
Alors qui suis-je maintenant ?

Un cornouiller à la peau crevassée

par le vent d'hiver sourit sans répondre.

Celui qui garde ses rêves est heureux.
Commenter  J’apprécie          20
mimouski   20 mai 2020
Celui qui garde ses rêves de Chong-Gi Mah
J'ai été nourri de votre moelle osseuse pendant neuf mois,

Mère, et je suis né.

Frère et soeur ont fait également des trous dans vos os et votre corps creux comme le roseau de l'an dernier,

Mère qui a vieilli par ostéoporose.

Combien les os vous sont devenus légers

pour vous apprêter ainsi à vous envoler au loin

à travers la grand rue où souffle le vent !



-Extrait de l'Ostéoporose
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura