AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.87 /5 (sur 158 notes)

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Landsberg an der Warthe , le 18/03/1929
Mort(e) à : Berlin , le 01/12/2011
Biographie :

Christa Wolf, née Christa Ihlenfeld, est une romancière et essayiste allemande.

En 1945 la famille s'installe dans la région du Mecklembourg. Dans un premier temps Christa Wolf a travaillé en tant qu'aide littéraire. Elle obtient son baccalauréat en 1949 et fait des études de germanistique à Iéna puis à Leipzig. Elle se marie en 1951 avec l'écrivain Gerhard Wolf avec que elle a un enfant (Annette) un an plus tard.

Elle a travaillé en tant que collaboratrice scientifique de l'Union des écrivains de la RDA et comme lectrice de différentes maisons d'édition ainsi que rédactrice de la revue "Nouvelle littérature allemande" ( « Neue Deutsche Literatur »).

De 1955 à 1977, elle est membre du comité directeur de l'Union des écrivains de la RDA. Elle est par ailleurs membre du SED de 1949 jusqu'à sa dissolution. Quatre ans après la naissance de son premier enfant sa deuxième fille (Katrin) voit le jour.

A partir de 1962, elle fait de l'écriture son métier, elle commence par écrire des lettres et des journaux intimes. Elle publie son premier roman, "Le Ciel partagé" en 1963. Ce dernier sera adapté en film l'année suivante. Elle a vécu à Kleinmachnow près de Berlin entre 1962 et 1976 pour s'installer à Berlin même en 1976.

En 1972 elle a entrepris un voyage à Paris et est devenue en 1984 membre de l'académie européenne des sciences et des arts à Paris. Deux ans plus tard elle adhère à l'académie libre des arts à Hambourg (Freien Akademie der Künste) Christa Wolf a entrepris beaucoup de voyages de lectures, en Suède, en Finlande, en France et aux États-Unis.

En 1980, elle reçoit le Prix Georg-Büchner.

+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Christa Wolf (1929-2011), dans le puits du temps : Une vie, une œuvre (2013 / France Culture). Production : Matthieu Garrigou-Lagrange. Par Christine Lecerf. Réalisation : Charlotte Roux. Diffusion sur France Culture le 9 novembre 2013. Photographie : Christa Wolf im Jahr 1971. (dpa / picture alliance). Née en 1929, en Prusse orientale, aujourd’hui territoire polonais, Christa Wolf est précipitée dès l’origine dans le paysage tourmenté de l’histoire allemande. Comme beaucoup d’enfants, elle s’enthousiasme pour le Führer. Comme beaucoup d’adolescents, elle participe avec fierté à la naissance de la nouvelle Allemagne de l’Est. Et comme bon nombre d’intellectuels antifascistes qui croient à l’idéal socialiste, elle s’engage au parti communiste dès 1949. Mais Christa Wolf n’est pas tout à fait comme tout le monde. Elle écrit : sur la déchirure de l’Allemagne dans “Le ciel partagé” (1963), sur ses propres dénis dans “Trame d’enfance” (1976). Elle creuse l’oubli, rumine un passé qui ne passe pas. À partir de 1976, à la suite de son soutien au chanteur Wolf Biermann, Christa Wolf n’est plus une femme libre. La Stasi l’espionne. On refuse qu’elle quitte le parti. Plus on cherche à la museler et plus l’écrivaine s’échappe par l’écriture dans les strates du temps. Elle trouve refuge auprès des premiers romantiques allemands qui, comme elle, n’avaient “Aucun lieu. Nulle part” (1979). Dans “Cassandre” (1983) ou “Médée” (1996), elle s’inspire de ces « femmes sauvages » de la mythologie grecque qui avancent comme elle, tête haute, la parole vibrante. On se presse à ses lectures. On rêve l’esprit éveillé. Peu après la chute du mur, l’icône de la littérature est-allemande est injustement accusée d’avoir travaillé pour la Stasi. Dans “Ce qui reste”, elle écrit : « N’aie pas peur, dans cette langue, que j’ai dans l’oreille, pas encore sur les lèvres, j’en parlerai aussi un jour. » Brisée mais non vaincue, Christa Wolf entreprend alors dans “Ville des anges” (2011) une lente et ultime descente au « fond du puits ». Le corps perpétuellement en alerte, Christa Wolf luttait depuis des années contre la maladie. Elle est morte à l’âge de 82 ans. Avec : Jana Simon, journaliste, petite-fille de Christa Wolf Nicole Bary, traductrice et éditrice de la revue “LITERALL” Pierre Bergounioux, écrivain Günter Grass, écrivain (Archives) Marie Goudot, auteur de “Cassandre” Alain et Renate Lance, traducteurs de l’œuvre de Christa Wolf Erika Tunner, germaniste, spécialiste du romantisme Irving Wohlfarth, germaniste Et la voix de Christa Wolf Textes lus par Blandine Molinier et Aurélia Petit. Avec la voix de Jean-François Néollier. Extraits de films : “Le ciel divisé”, de Konrad Wolf, adaptation de Christa et Gerhard Wolf, DEFA, 1964 “Le tambour”, de Volker Schlöndorff, 1979 “Christa Wolf. Ein Tag, ein Jahr, ein Leben”, de Gabriele Denecke et Gabriele Conrad, ARTE, 2004 Source : France Culture

+ Lire la suite
Podcasts (7) Voir tous


Citations et extraits (69) Voir plus Ajouter une citation
Sachenka   27 juin 2017
Médée de Christa Wolf
Cette histoire m'a beaucoup appris. Elle m'a appris qu'il n'est de mensonge, aussi grossier soit-il, que les gens ne croient pourvu qu'il réponde à leur secret désir d'y croire.
Commenter  J’apprécie          250
Sachenka   18 février 2015
Trame d'enfance de Christa Wolf
Nous, gens d'aujourd'hui, nous croyons que l'homme est capable de tout. Nous pensons que tout est possible. Nous sommes au courant. Peut-être est-ce là la différence la plus importante qui sépare notre époque de celles qui la précédèrent.
Commenter  J’apprécie          230
Sachenka   08 février 2015
Aucun lieu, Nulle part : Et neuf autres récits (1965-1989) de Christa Wolf
Les poèmes sont un baume sur ce qui ne peut être apaisé dans la vie.
Commenter  J’apprécie          220
Sachenka   14 février 2015
Trame d'enfance de Christa Wolf
Le passé n'est pas mort ; il n'est même pas passé. Nous le retranchons de nous et faisons mine d'être étrangers.
Commenter  J’apprécie          210
Shan_Ze   29 septembre 2015
August de Christa Wolf
(...) Et il lui a demandé, tout bas bas, pour que les autres n'entendent pas : tu es triste ? Et Lilo lui a répondu tout bas : Oui. Et August a senti, comme aujourd'hui encore, que jamais il ne serait plus proche de Lilo que dans cette minute, découvrant que tristesse et bonheur peuvent être confondus.
Commenter  J’apprécie          150
Sachenka   15 février 2015
Trame d'enfance de Christa Wolf
Quiconque veut mettre la main sur son enfance ne peut espérer aller vite en besogne.
Commenter  J’apprécie          160
Sachenka   17 février 2015
Trame d'enfance de Christa Wolf
Mais comment se faisait-il qu'un grand nombre pouvait écrire couramment sur "l'espace vital" ou "l'esprit nordique dans la poésie antique", mais était totalement incapable de venir à bout d'un sujet aussi simple que "la première neige"? Nelly n'en savait rien, et elle n'aurait pu exprimer ce qu'elle supposait : à savoir qu'il est beaucoup plus difficile d'écrire sur soi-même que sur des idées générales qui vous sont familières.
Commenter  J’apprécie          140
horline   15 mai 2012
Le ciel divisé de Christa Wolf
Des révolutions ? Pourquoi pas ? Mais faîtes-nous grâce de vos illusions… D’ailleurs vous devriez bien le savoir : la révolution dévore ses propres enfants.
Commenter  J’apprécie          150
Sachenka   08 février 2015
Christa T. de Christa Wolf
Enfant de l'étoile ne veut pas dire enfant du bonheur, enfant du dimanche. Chaque étoile ne brille pas claire et constante. On connaît des étoiles capricieuses, de lumière inconstante, disparaissant, resurgissant, parfois visibles mais pas toujours. Ce n'est pas ce qui compte. Qu'est-ce qui peut bien compter alors?
Commenter  J’apprécie          140
Inaia   25 septembre 2007
Médée de Christa Wolf
Je n'aurais pas dû quitter la Colchide. Aider Jason à s'emparer de la toison. Convaincre les miens de me suivre. Me lancer dans cette longue et terrible traversée, vivre toutes ces années à Corinthe comme une Barbare que l'on craint tout autant que l'on méprise. Les enfants, oui. Mais qu'est-ce qui les attend. Sur ce disque que nous appelons la Terre, il n'y a plus rien d'autre, mon cher frère, que des vainqueurs et des victimes. Et maintenant j'aimerais savoir ce que je vais trouver en franchissant ses bords.
Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Littérature allemande... ou pas?

...

Elias Canetti
Katarina Mazetti

10 questions
50 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , littérature germanique , germanophoneCréer un quiz sur cet auteur

.. ..