AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.91 /5 (sur 400 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Christel Petitcollin est conseillère et formatrice en communication, psychothérapeute et conférencière.

Formée à la PNL, à l’analyse Transactionnelle et à l’Hypnose éricksonnienne, elle reçoit en consultations, anime des conférences-débats et des stages de communication, organise des actions de réinsertions pour des publics en voie d’exclusion et écrit la rubrique “psycho” du magazine “Actives”.

Elle intervient régulièrement dans les médias : presse et radios.
Elle est l'auteur de nombreux livres et plusieurs de ses ouvrages ont été traduits dans près d'une dizaine de langues.

Source : http://christelpetitcollin.com
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Christel Petitcollin - Je pense trop : comment canaliser ce mental envahissant aux éditions G. Trédaniel. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/1568232/christel-petitcollin-je-pense-trop-comment-canaliser-ce-mental-envahissant Notes de musique : Youtube Audio Library Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
Citations et extraits (138) Voir plus Ajouter une citation
petitsoleil   21 octobre 2014
Je pense trop : Comment canaliser ce mental envahissant de Christel Petitcollin
Puisque eux savent si bien deviner les humains, ils pensent qu'on les devine en retour. L'indifférence des gens à leur égard leur paraît d'autant plus choquante et blessante qu'ils la croient délibérée.
Commenter  J’apprécie          430
Guylaine   04 juin 2014
Je pense trop : Comment canaliser ce mental envahissant de Christel Petitcollin
Ca va trop vite dans leur tête. Ils en bégayent pour suivre le flot ou ils se taisent, découragés devant la surabondance d'informations. Les mots sont réducteurs et ne peuvent pas restituer la finesse, la complexité de leur pensée.
Commenter  J’apprécie          360
petitsoleil   22 octobre 2014
Je pense trop : Comment canaliser ce mental envahissant de Christel Petitcollin
La mentalité des normopensants choque régulièrement les cerveaux droits !

Effectivement, il peut y avoir de quoi, notamment dans leur valeur de partage.

La dominance du cerveau gauche incite à l'individualisme, voire à l'égocentrisme, quand le cerveau droit donne une pensée collective et altruiste.



(...) Cet individualisme est donc plus structurel que volontaire chez les normopensants. Lors d'un échange avec un interlocuteur, ils seront focalisés sur ce qui les différencie de cet interlocuteur alors qu'un cerveau droit aurait essentiellement cherché tout ce qui pouvait les rapprocher.



Pouvoir se différencier de l'autre est important pour avoir un ego bien structuré.

Parfois, les surefficients mentaux manquent tellement d'ego qu'ils n'ont plus d'identité personnelle. Ils ne savent que jouer collectif.

La solitude leur devient insupportable et les ruptures encore plus.
Commenter  J’apprécie          328
dancingbrave   07 mai 2017
Je pense trop : Comment canaliser ce mental envahissant de Christel Petitcollin
Le syndrome de Cassandre : cette position bien connue des surefficients mentaux de savoir ce qui va se passer et de ne pouvoir prévenir ni empêcher le futur de se réaliser. Il peut y avoir différentes lectures de ce syndrome de Cassandre.

La première lecture est la souffrance et l’isolement que vivent ceux qui savent. Ils voudraient se rendre utiles et empêcher l’inéluctable, mais ils sont rabroués par leurs pairs comme étant des rabat-joie et des oiseaux de mauvaise augure. Quand la prédiction se réalise, il est impossible aux clairvoyants de rappeler aux autres qu’ils avaient prévenu. S’ils essaient seulement de dire : « Je vous avais bien dit ! », les réactions seront vives et peu amènes.
Commenter  J’apprécie          325
Mijouet   30 décembre 2014
Je pense trop : Comment canaliser ce mental envahissant de Christel Petitcollin
"Ce mec est too much, ce mec est trop…trop, trop, trop!" chantaient les coco girls dans les années 80. Cette ritournelle résume à elle seule la problématique de la surefficience .mentale. Tout est en trop: trop de pensées, trop de questions, trop d'émotions… et en superlatifs voir en hyperlatifs: hyperréactif, hypersensible, hyperaffectif… Les surefficients mentaux vivent les évènements de leur vie avec une intensité hors norme. Ce qui les touche, en positif comme en négatif, semble les faire résonner comme du cristal. Même des incidents mineurs peuvent prendre des proportions inédites, surtout s'ils touchent à leur système de valeur. Perceptions, émotions, sensibilité: tout est décuplé. En fait, c'est tout le système sensoriel et émotionnel qui est hypersensible. Cette finesse de perception est neurologique et commence par la perception de la réalité.
Commenter  J’apprécie          290
prune42   10 février 2016
Je pense trop : Comment canaliser ce mental envahissant de Christel Petitcollin
Peu à peu, vous saurez à nouveau ce que vous ne voulez pas, puis ce que vous voulez. Ensuite, vous vous autoriserez à l'exprimer sans crainte d'être rejeté. Seul l'enfant a besoin d'un amour inconditionnel pour se construire. L'adulte peut s'en passer. Vous n'avez plus besoin de plaire à tout le monde pour rester en vie.
Commenter  J’apprécie          260
petitsoleil   24 octobre 2014
Je pense trop : Comment canaliser ce mental envahissant de Christel Petitcollin
Pour commencer, parlons du rythme.

Celui qui vous convient est un rythme soutenu.



Vous avez eu cent fois l'occasion de le remarquer, vous avez une énergie hors du commun. Vous en faites bien plus que les autres en une seule journée et vous avez de plus l'impression frustrante de n'avoir rien fait.



Le quotidien d'un normopensant vous exaspérerait par sa lenteur et son manque de contenu. Ne soyez plus sensible aux avis qui vous reprochent d'en faire trop et de ne pas tenir en place.



Oui, vous êtes hyperactif au sens d'hyper dynamique.

Alors, vivez au rythme qui vous convient à vous et ne vous souciez plus des critiques. Evidemment, ne demandez pas aux autres de vous suivre !
Commenter  J’apprécie          220
petitsoleil   21 octobre 2014
Je pense trop : Comment canaliser ce mental envahissant de Christel Petitcollin
L'hyperesthésie jusqu'à un certain point est une sacrée chance. Elle est utile pour avoir beaucoup d'informations sur son environnement.

Elle induit un état d'éveil et une curiosité active pour le monde extérieur.



Cette multisensorialité exacerbée donne accès à une volupté sensorielle exceptionnelle.



Mais l'hyperesthésie peut devenir épuisante et très handicapante si les capteurs sont trop sensibles et les perceptions trop amplifiées.

Parfois, l'éclairage éblouit. Les décors trop colorés ou trop chargés agressent l'œil. Le son est trop fort ou le brouhaha insupportable.

Il fait trop chaud, trop moite. L'air est trop sec ou trop électrique (...)



De plus, le surefficient mental ne peut pas faire abstraction de ce qu'il perçoit et débrancher son système sensoriel. L'explication est une fois de plus neurologique. On parle de déficit de l'inhibition latente. (...)



Alors, même fatigué, même submergé d'informations sensorielles, l'hyperesthésique les endure en continu, jour et nuit.

Voilà pourquoi les surefficients mentaux rêvent de pouvoir débrancher.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
dancingbrave   25 mars 2017
Je pense trop : Comment canaliser ce mental envahissant de Christel Petitcollin
Qui pourrait penser qu’être intelligent puisse faire souffrir et rendre malheureux ?

Pourtant c’est ce dont ils se plaignent. D’abord ils ne se reconnaissent pas comme intelligents Ensuite ils disent que leur mental ne leur laisse aucun répit, même la nuit.
Commenter  J’apprécie          202
petitsoleil   21 octobre 2014
Je pense trop : Comment canaliser ce mental envahissant de Christel Petitcollin
Le cerveau en arborescence est (...)

une usine à fabriquer du doute et des questions.
Commenter  J’apprécie          210
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Edie, Fais-moi peur !

On peut trouver plusieurs raisons à la fascination qu’il continue à exercer sur nous, à commencer par la couleur de sa barbe, qui est déjà un élément étrange, plaçant ce personnage dans un cadre inquiétant, ni tout à fait réaliste, ni tout à fait surnaturel… Il y a ensuite un objet qui change de statut : la clé que sa nouvelle femme ne doit utiliser sous aucun prétexte se révèle être magique, acquérant une valeur symbolique dans un récit au réalisme terrifiant. En ouvrant la porte interdite, sa femme découvre en effet les corps des précédentes épouses de son mari, et, terrifiée, laisse tomber la clé dans le sang, qui restera tachée à jamais. Qui est l'auteur de ce conte ?

Charles Perrault
Jean de La Fontaine
Hans Christian Andersen
Grimm

10 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychopathe , tueur en série , littérature , contesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..