AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.56 /5 (sur 155 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : La Garenne-Colombes (Île-de-France) , 1967
Biographie :

Etudes de Lettres/Philo, puis Ecole Nationale d'Art de Cergy. Illustrateur (Presse enfantine, périodiques de voyage et généralistes), publiciste - et piètre trompettiste comme son héros des Imposteurs..., Christian Cailleaux a beaucoup circulé et séjourné en Afrique, en animant des ateliers de dessin dans les Centres Culturels ou les Alliances Françaises d'une quinzaine de pays du continent.
Cette expérience servira de matière à sa première publication professionnelle en bande dessinée, il y a une dizaine d'années : les aventures d'Arthur Blanc-Nègre, deux albums parus chez Dargaud sur un scénario de Sallé, aujourd'hui épuisés.
Il assure ensuite seul le scénario et le dessin de ses créations suivantes : deux autres albums paraissent chez Dargaud (“Haëllifa“ et “Harmattan, le vent des fous“), puis deux titres sont publiés par l'éditeur indépendant [Treize Etrange], “Le café du voyageur“ et “Le troisième thé “.
La trilogie "Les imposteurs", parue entre 2003 et 2005 est sa première contribution au catalogue de Casterman.

En 2006, il illustre Frankenstein pour Albin Michel Jeunesse, sur une adaptation de Michel Piquemal.

Après deux voyages en Inde en 2005 et 2006, le récit de cette expérience sur un nouveau continent a donné lieu à "Tchaï Masala", paru chez [Treize Etrange] en 2007.

Encore à propos de mers et de lointains, en collaboration avec l’écrivain Bernard Giraudeau, "R97, les hommes à terre" paraît en 2008 et "Les longues traversées" en 2011 qui reçoit le Prix Töpffer International 2011.

Il publie, sur des scénarios d'Hervé Bourhis "Piscine Molitor" en 2009 et "Prévert inventeur" en 2014.
+ Voir plus
Source : christian.cailleaux.free.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Christian Cailleaux   (25)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Pour cette 16ème édition de #LivresEnLive, nous recevons l'équipe du dernier Blake et Mortimer, « Le cri du Moloch » (éditions Blake et Mortimer) Etienne Schréder, Christian Cailleaux et Yves Schlirf seront interviewé par Frédéric Launay, journaliste.

Podcasts (1)


Citations et extraits (72) Voir plus Ajouter une citation
marina53   31 janvier 2017
Les longues traversées de Christian Cailleaux
La mer enseigne aux marins des rêves que les ports assassinent.
Commenter  J’apprécie          360
marina53   01 février 2017
Les longues traversées de Christian Cailleaux
J'aime tout ce qui m'emmène en voyage. Comme le ronron des diesels et la mer qui chuinte sur la coque, la musique m'aide à croire que tout est possible. Ça laisse les requins au fond de la mémoire. Ça torpille les cauchemars.
Commenter  J’apprécie          290
marina53   14 juillet 2015
R97, les hommes à terre de Christian Cailleaux
Les histoires s'écrivent. Comment deviner la sienne dans l'immensité proposée où les miroirs se brouillent?
Commenter  J’apprécie          270
marina53   03 février 2017
Les longues traversées de Christian Cailleaux
Je colle mon oreille au passé comme si c'était le mur d'une maison qui n'est plus.

Richard Brautignan, Mémoires sauvés du vent
Commenter  J’apprécie          252
marina53   31 janvier 2017
Les longues traversées de Christian Cailleaux
Il y a toujours le temps des premières fois. Celle qui emprunte au fond du ventre et que vous gardez précieusement, celle qui vous emmène au bout du monde retrouver la femme aperçue un jour dans la brume des quais, ou revivre cette aube éblouissante sur les Andes chiliennes.
Commenter  J’apprécie          170
marina53   31 janvier 2017
Les longues traversées de Christian Cailleaux
Il y a de l'enfance à vouloir partir toujours, avec la peur en pointillé sur la route.
Commenter  J’apprécie          171
marina53   02 décembre 2012
Les imposteurs, tome 2 de Christian Cailleaux
Il y a des sons que les femmes reconnaissent toujours: ceux de la faiblesse des hommes.
Commenter  J’apprécie          160
Wyoming   06 février 2022
R97, les hommes à terre de Christian Cailleaux
A Brest, c'était le printemps, les filles avaient des robes légères, les cheveux comme les algues. Téaki, Ama, Fathouma, avaient des visages de brume et s'effaçaient dans les lointains.
Commenter  J’apprécie          120
Wyoming   06 février 2022
R97, les hommes à terre de Christian Cailleaux
Une voix de femme ça rassure quand on sort de l'odeur des hommes, du fuel et de la peinture chaude.
Commenter  J’apprécie          90
EveToulouse   21 octobre 2014
Les imposteurs, tome 2 de Christian Cailleaux
Avoue que c'est plutôt sympa d'arrondir ses fins de mois en allant souffler dans un tuba et boire des coups jusqu'à plus soif! T'es un verni toi!

Moi, au même moment, j'étais en train de perdre ma culotte au poker chez Omar et il n'y avait même pas assez de bibine parce que sa femme dépense tout en fanfreluches.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura