AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.6 /5 (sur 84 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

Auteure de romance, Christina Ross a écrit ses premières lignes chez elle, après de longues journées de stagiaire dans un magazine de mode de réputation internationale.

Après huit ans de cette vie épuisante, elle a quitté la société pour devenir éditeur et écrivain.

Aujourd'hui, Christina partage son temps entre son appartement sur Park Avenue à Manhattan et son pied-à-terre sur l'île Saint-Louis, à Paris.

page Facebook:
https://www.facebook.com/ChristinaRoss.Author

Source : amazon
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Chance: A Contemporary Romance Novel by Christina Ross. Bande-annonce.

Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
mymy37   05 janvier 2017
Protège-moi - Intégrale de Christina Ross
Tout au long de ces deux semaines, Jennifer, Alex, Cutter et Blackwell étaient passés pour des visites rapides. Jennifer avait apporté des cookies aux pépites de chocolat faits-maison, et avait passé une heure à papoter avec Tank avant qu’il ne soit évident qu’il commençait à fatiguer. Alex et Cutter étaient venus jouer aux cartes en buvant des bières, ce que le médecin avait autorisé, mais seulement une par jour. Puis il y avait eu Blackwell. Elle était venue un dimanche après-midi alors que Tank venait juste de rentrer à la maison.

Elle avait été sa première visite.

Tailleur cintré rouge, maquillée et coiffée comme si elle allait au bureau, les talons cliquetant dans l’entrée, elle avait à la main un grand sac en tissu.

— Qu’est-ce que c’est ? lui avais-je demandé.

— Mène-moi à lui.

— Il est dans le salon.

— Alors amène-moi au salon.

J’attrapai son manteau en cachemire de couleur assortie et le mis sur une chaise. Nous entrâmes dans le salon et elle leva le sac quand Tank se tourna vers elle. Il n’était pas encore lui-même. Il était encore sous l’effet des médicaments antidouleur, et avait l’air comateux. Mais ce qui se voyait également était sa joie de la revoir.

— Bouillon de poule, clama-t-elle. Et je l’ai fait moi-même de zéro. C’est une des recettes de cette grosse comtesse. Elle ne m’a pas laissée tomber à Noël, quand j’ai farci cette bestiole pour tout le monde, un de mes plus grands triomphes, et elle ne m’a pas laissée tomber cette fois non plus. Je l’ai goûté. C’est bon. Certains diraient même “remarquable”.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mymy37   05 janvier 2017
Protège-moi - Intégrale de Christina Ross
- Ils sont là ?

- J'ai perdu leur trace. Je ne sais pas.

- Tenez. J'attrapai ma pochette et jetai sur le siège avant tout l'argent qui me restait : deux cents autres dollars. J'espère que ça vous dédommagera des ennuis que je vous ai causés.

- Gardez votre argent.

- J'insiste.

- Moi aussi.

Il attrapa les deux autres billets que je venais de lui donner et me les tendit.

- Je ne suis pas comme ça. Je vais vous ramener chez vous saine et sauve. Nous y sommes presque. Asseyez-vous bien correctement contre votre siège et faites en sorte de ne pas être vue. Je vous déposerai d'ici cinq minutes.

- Vous pensez qu'ils nous suivent ?

Je le vis regarder dans le rétroviseur. Il hésita.

- C'est difficile à dire.

- Mon portier sait que j'arrive.

- Il a un flingue ?

- Je ne sais pas. Mais j'en doute. Il ne m'en a jamais montré.

- Ça ne veut pas dire qu'il n'en a pas. Allez.
Commenter  J’apprécie          10
mymy37   05 janvier 2017
Protège-moi - Intégrale de Christina Ross
Une fois seule dans la cuisine, je m'appuyai contre un mur et mis mes mains sur mon visage. Il fallait que je reprenne mes esprits… il fallait que je sois forte. Mais après ce soir ? C'était plus facile à dire qu'à faire.

Et pourtant, il faudrait bien.

Je préparai la bière de Tank et la versai dans un grand verre glacé mais j'en renversai sur le comptoir. Mes mains tremblaient à un point que c'en était ridicule. J'attrapai de l'essuie-tout et nettoyai les dégâts, puis je commençai à me préparer un Martini.

Profite de ton dernier verre.

Je m'efforçai d'ignorer le souvenir de ces menaces, mais c'était difficile. Lorsque je me mis à secouer la vodka avec la glace, un autre souvenir fit surface.

L'odeur de la mort est tout autour de toi.

Je versai le cocktail dans un verre à Martini, et sentis mon cœur s'emballer. J'étais terrifiée, je n'arrivai pas à croire ce qui était en train de se passer, et j'étais en colère à cause de tout ça. Je ne savais pas ce qui se passait, ni qui était derrière. Était-ce Kevin ou Marco ? Et comment allions-nous le découvrir ? Kevin vivait dans la rue depuis deux ans : à ce stade, il connaissait tellement bien la rue que, s'il le voulait, il pouvait s'y cacher très facilement. Je doutais fort que Tank connaisse ces rues aussi bien que Kevin. Kevin dormait dans la rue. Quand il était défoncé à la méthadone, il savait exactement où se cacher des flics. Il vivait là, il mangeait là, et il connaissait les rues mieux que quiconque.

Mais Tank était un ancien membre des SEAL, et même s'il savait comment le retrouver, il lui était impossible de connaître les rues de New York aussi bien que Kevin. J'aimais mon petit ami de tout mon cœur, mais ni lui ni qui que ce soit d'autre ne pouvait me convaincre qu'il en savait autant que Kevin sur les endroits où se cacher dans la multitude des rues et des ruelles de New York.

Et qu'en était-il de Marco ? J'étais la raison principale pour laquelle Wenn s'était séparé de lui. S'il voulait m'atteindre, et qu'il était derrière ce qui s'était passé ce soir, il était trop intelligent pour s'impliquer lui-même dans quoi que ce soit. Il était trop grand, trop facile à remarquer : les gens se souviendraient de lui sans aucun problème si on les questionnait à son sujet, et il le savait. Il ne prendrait pas un tel risque. Et pour cette raison, il était probable qu'il aurait engagé quelqu'un.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mymy37   05 janvier 2017
Captive-moi, la série. L'intégrale. de Christina Ross
- C’était exactement leur objectif, Jennifer, vous torturer. En tout cas, c’est comme ça que je le vois. Ils voulaient vous secouer un peu, et ils ont réussi. Quand Alex a été kidnappé en septembre, après notre dîner à quatre chez db Bistro, je pense qu’ils avaient prévu de le tuer cette nuit-là, mais ça n’a pas marché comme prévu. Puis on t’a tiré dans le bras, et vous êtes partis sur l’île pendant un mois. Mais maintenant que vous êtes de retour, clairement, ils sont prêts à en finir.

- Donc, attends que je comprenne bien. Maintenant, on laisse tomber les hypothèses Donald North, Nestor Bazin ou Adrianna Bomba. Wenn a été impliqué dans des OPA hostiles avec leurs sociétés, mais c’était l’année dernière. Après ce qui s’est passé aujourd’hui, on sait que tout ça est lié à une opération ou une acquisition qui a lieu en ce moment. Une opération que quelqu’un veut absolument bousiller.

- En effet. Ceci n’a rien à voir avec le passé et tout à voir avec le présent.

Alex regarda Blackwell.

- Peux-tu appeler Ann pour qu’elle donne à Tank une liste de tous les membres du comité de direction des cinq autres compagnies que Wenn est actuellement en train d’essayer d’acquérir. Il va regarder si l’un d’eux était à la première soirée de Peachy, celle où Jennifer a été prise en photo. Si c’est le cas, on regardera ça de plus près et on s’assurera de l’inviter à celle de Dufort.

- Alex, dit Tank.

- On est amis depuis trop longtemps pour que tu me laisses tomber maintenant. Allez, Mitch. J’ai besoin de toi. Ce qui est arrivé à Jennifer aujourd’hui n’a rien à voir avec ton implication dans ton travail ou avec tes compétences. Tu es le meilleur dans ton domaine. Aide-moi. Reste avec nous. Je te le demande en tant qu’ami. Et j’ai vraiment besoin d’un ami en ce moment.

Il y eut un long silence.

- D’accord, dit Tank. Je reste. Merci.

Lisa était près de lui et elle lui mit la main sur le bras ce qui sembla le surprendre.

- Moi aussi, je voudrais te remercier, dit-elle. Elle est ma meilleure amie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mymy37   13 février 2017
Captive-moi, la série. L'intégrale. de Christina Ross
Je regardai Alex : j'étais terrorisée.

- Ils savent qu’on est sortis de la voiture!

Je balayai les alentours d’un œil inquiet. Les passants pressés nous ignoraient complètement.

Quelques-uns nous lançaient des regards en biais, sûrement parce qu’Alex avait laissé la portière

grande ouverte, et que le ton de nos voix commençait à monter, prenant les airs d’une dispute

conjugale.

Vu l’heure, il n’y avait pas beaucoup de circulation sur la 5ème avenue, mais les phares

m'empêchaient de voir clairement ce qui se passait de l’autre côté de la rue.

- Quelque part, en ce moment-même, quelqu’un nous observe.

Il me prit par le bras.

- Dans ce cas, tu ferais mieux de rentrer dans la voiture. Arrête de faire l’imbécile.

J’avais beau être furieuse contre lui, je n’avais pas vraiment le choix : rester dehors, à découvert, c’était complètement absurde. La voiture était à cinq mètres, la portière arrière ouverte. Arme en main, le chauffeur sortit de la voiture en tentant de se protéger derrière le capot.

Enfin, presque entièrement, mais pas tout à fait. Il restait quelques angles morts.

La vue de l’arme fit presser le pas aux passants. Certains se mirent même à courir. Ma présence sur le trottoir mettait tout le monde en danger. Il fallait que je remonte dans la voiture. Je règlerais son compte à Alex plus tard. Je baissai la tête et me jetai dans la voiture. Alex referma la porte et ordonna au chauffeur de se remettre au volant et de partir le plus vite et le plus loin possible.

Soudain, un coup de feu déchira l’air. Instinctivement, je m’écartai de la fenêtre juste avant que la balle ne s’y écrase. Le verre se fissura autour de l’impact, mais la fenêtre ne se brisa pas. Elle se refermait sur la balle, comme une araignée enserre son futur repas dans sa toile. Je criai, mais sans bruit. Je vivais la scène au ralenti, comme si je n’y étais pas vraiment. La trajectoire de la balle s’alignait parfaitement avec ma tête. Sans la vitre blindée, je serais morte sur le coup
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   18 février 2018
Perdue sans vous de Christina Ross
Quand Austin me passa la bague au doigt, je l’admirai un moment. Je sentais le poids symbolique de cette bague pour nous, en tant que couple, et puis il me prit dans ses bras et m’embrassa sur les lèvres avant de me porter jusqu'à notre chambre et de me faire l’amour encore une fois. Et quand il le fit, il ne laissa aucune partie de moi intacte… 

L’année suivante, je gagnai l’Oscar de la meilleure actrice pour mon rôle dans Le Lion. Mais aussi heureuse étais-je à ce moment là, j’étais encore plus heureuse qu’Austin Black soit dans ma vie, cet homme dont j’étais finalement tombée amoureuse lors de cette longue soirée quand il m’avait aidée à mettre mes chaussures.
Commenter  J’apprécie          10
mymy37   05 janvier 2017
Captive-moi, la série. L'intégrale. de Christina Ross
- Comment as-tu fait ? Ils ont dit qu’ils voulaient te garder pour la nuit. Comment es-tu sorti de l’hôpital ?

Il haussa les épaules.

- Je leur ai dit que ma petite amie me manquait, et que si je ne la voyais pas ce soir je ferais une crise cardiaque. Ils y ont réfléchi pendant un moment et ils m’ont laissé partir.

- Viens, suis-moi. Là-bas.

Je pris sa main et l’amenai à travers la foule dans un coin de la pièce où il y avait moins de monde. Je pressai mon dos contre le mur afin que personne ne puisse me voir. Il tournait le dos à la salle, si bien que personne ne pouvait voir son visage. Ce n’était pas idéal, mais c’était ce qu’il y avait de plus discret dans ces circonstances. Je l’embrassai légèrement sur les lèvres. Je savais que les marques d’affection en public étaient mal vues dans cette société.

Il se pencha pour m’embrasser plus fougueusement. Au moment de se séparer, j’eus nettement l’impression de subir un déchirement…J’avais envie de le serrer dans mes bras, mais l’endroit me l’interdisait.

Je pouvais voir la même frustration sur son visage.

- Nous ne pouvons pas faire ça ici. Je sais que tu as encore mal. Je sais que nous ne pouvons pas nous lâcher tout à fait ce soir. Mais si on pouvait juste s’allonger sur ton canapé…

- Partons. Je vais te faire l’amour. Je vais bien.

- C’est trop tôt. Je m’inquiète pour toi.

- Mon docteur m’a donné le feu vert.

Je levai les sourcils.

- Le feu vert ?

- Oui. Je suis une machine. J’ai parlé à mon docteur de mes plans, et il m’a dit de ne pas faire de folies. Je lui ai demandé ce qu’il entendait par folies. Ça l’a épaté. Il a vérifié mon pouls, il a regardé mes yeux avec sa petite lampe, et comme il ne trouvait rien d’anormal, il m’a laissé partir. Il m’a dit « Allez faire des folies ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mymy37   13 février 2017
Captive-moi, la série. L'intégrale. de Christina Ross
Une fois l’écran éteint, je décidai de repousser ma discussion avec Lisa. Même si j’avais vraiment envie de la voir et de lui parler, ce n’était pas le moment. J’attrapai mon téléphone et lui envoyai un SMS lui disant que nous allions devoir repousser notre discussion au lendemain.



— Ça ne s’est pas du tout déroulé comme prévu, Alex.



Il était debout devant le plan de travail, en short, torse nu, en train de manger une orange. Il avait dû remarquer mon air inquiet, car ses sourcils se froncèrent.



— Qu’est-ce que tu veux dire ?



Je lui racontai ma conversation avec Blackwell. Il lâcha l’orange, s’essuya les mains avec une serviette et se dirigea vers le bureau. Il se connecta à sa boîte email. J’attrapai une chaise, et mis mon bras sur son épaule pendant qu’il lisait avec attention l’email de Tank. Il me regarda.



— Tu veux le lire ?



— Non pas encore. Je ne vais pas le comprendre parce qu’il y a des chances que je ne connaisse pas les personnes auxquelles il fait référence. Je le lirai une fois que tu m’auras donné ta version.



— Ça n’a rien à voir avec mon père. Tout ça est à cause de moi et de ce que j’ai fait à trois personnes.



— Blackwell a mentionné des OPA hostiles.



— En effet, c’est exact.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   05 décembre 2019
Protège-Moi : Un Mariage de Christina Ross
Tu es l’amour de ma vie. Je veux que mes parents, mes amis et ma famille entière entendent ce que j’ai à te dire lorsque je vais t’épouser. Je veux qu’ils comprennent pourquoi je désire passer le restant de ma vie avec toi. Et aussi fonder une famille avec toi. Alors, si tu souhaites réellement te marier en juin, tout comme moi, voilà la meilleure façon de faire en sorte que ça arrive.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   05 décembre 2019
Protège-Moi : Un Mariage de Christina Ross
Je dois admettre que c’est parfois difficile de regarder dans les rétroviseurs, ce qui me fait un peu peur, et risque de te faire peur aussi !
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Triangles amoureux: on recherche le troisième point.

Carmen, Don José, ...

Almaviva
Catherine
Christian
Escamillo
Forcheville
Lancelot
Mathilde de La Mole
Santos Iturria

16 questions
70 lecteurs ont répondu
Thèmes : triangle amoureux , littérature , théâtre , opéra , cinemaCréer un quiz sur cet auteur