AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.5 /5 (sur 5 notes)

Nationalité : Belgique
Biographie :

Christine Calonne est psychologue et psychothérapeute. Spécialiste de la manipulation dans le couple, elle anime des conférences et exerce en tant que psychologue dans le public et en cabinet privé.

Ajouter des informations
Bibliographie de Christine Calonne   (6)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Vidéo de Christine Calonne


Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation

Uniquement soucieux de manipuler pour atteindre ses objectifs, le pervers narcissique n’a pas de pensée élaborée, critique, tournée vers la recherche de la vérité. Il est centré sur l’agir, la manipulation, la séduction, l’emprise et non sur l’authenticité, la vérité, l’esprit critique. Gagner à tout prix pour paraître est plus important pour lui que dialoguer et entrer dans un conflit, source de pensées créatrices : il préfère les mensonges, les contre-vérités, les non-dits, la rhétorique et la persuasion, la réalité habilement aiguisée. Le seul objectif est de gagner au détriment du vrai.

La parole est utilisée pour manipuler et non pour apprendre, partager, se remettre en question.

Commenter  J’apprécie          50

Le pervers narcissique ne peut évoluer, car il lutte contre une psychose latente pour maintenir sa toute-puissance par le déni. Il y réussit en mettant en place un pouvoir absolu sur les autres, en projetant sur autrui ce qui pourrait lui donner une mauvaise image de lui-même… il dénie tout conflit intérieur, toute souffrance, toute responsabilité, la conséquence de ses actes ou de ses paroles destructrices afin de préserver une image parfaite de lui ou celle d’une victime.

Commenter  J’apprécie          40

Tout est corrompu, mauvais dans sa vision du monde. Ceci justifie ses comportements destructeurs, sa capacité à corrompre ses proies, les institutions. Le pervers narcissique parvient à faire vivre à sa proie ce qu’il a vécu dans son enfance : son vécu inconscient est ressenti comme le sentiment d’être un mauvais objet, rejeté, haï, humilié, dépourvu d’estime de soi, d’amour de soi, torturé par un profond sentiment d’abandon, de persécution.

Commenter  J’apprécie          40

Sa relation à l’autre n’est basée que sur l’envie, voler à l’autre ses qualités, sa vitalité, sa vie. C’est la haine, la violence qui dirige son comportement : il se moque d’autrui, dévalorise, culpabilise, injurie, néglige l’autre, l’exploite, l’instrumentalise, le critique dans son être, sans aucun scrupule ni regret. Cette haine, cette envie le rend profondément seul, incapable de confiance, de donner de l’amour ou d’en recevoir.

Commenter  J’apprécie          40

La personnalité du pervers narcissique se caractérise par une volonté de pouvoir, une mégalomanie sans limites. Il se comporte comme un moralisateur, sachant pour l’autre ce qui est bien et mal. Tout est calculé pour arriver à ses fins. Pour lui, la fin justifie les moyens. Il ne supporte pas qu’on lui fasse de l’ombre. Il est prêt à détruire celui qui l’empêche de manifester sa toute-puissance. Son côté pervers se traduit par sa destructivité et sa jouissance à dominer. Pour lui, l’autre n’existe pas, car il n’a pas le droit d’être autonome en pensée, en sentiment, en action, sous peine de représenter une menace pour son pouvoir absolu. Son côté narcissique se manifeste au niveau de la représentation qu’il a de lui-même par un délire de toute-puissance. Ceci l’empêche de se remettre en question.

Commenter  J’apprécie          30

La victime éprouve un manque d'estime de soi et d'amour de soi. Elle souffre souvent de son perfectionnisme. Sa croyance limitante peut-être:'Il faut être parfait pour être reconnu et aimé.' Cette croyance limitante la rend exigeante envers elle-même, insatisfaite et incapable de repérer ses acquis. Elle repère ce qu'elle n'a pas fait, ce qu'il reste à faire ou ses erreurs.

Commenter  J’apprécie          20

Le pervers narcissique est conscient de sa manipulation et du mal qu’il fait aux autres. Cela lui permet de calculer son entreprise destructrice et d’en jouir.

(…) Cependant, il n’a pas conscience de ses conflits intérieurs, car il est dans le déni de sa vie psychique.

(…) Il ne ressent pas de sentiments, mais ses sentiments inconscients sont la peur d’être détruit, nié, humilié, persécuté, abandonné, rejeté.

Commenter  J’apprécie          10

Pour lui, l’autre n’existe pas comme être différencié, avec une identité, des sentiments, des émotions, des pensées propres. Il refuse l’altérité, car il est tout puissant. L’autre est son pantin, une extension de lui-même. Il le dirige comme il l’entend. Il peut l’exploiter, le vampiriser, le détruire, puis le jeter sans culpabilité.

Commenter  J’apprécie          10

Si elle accepte, la manipulation va plus vite, car il lui propose , par exemple, des rapports sexuels multiples. Ces expériences la rendent jalouse et la poussent à accepter davantage de pratique non désirées pour ne pas perdre l'autre. Elle se sent coupable de cela et accepte encore davantage.

Commenter  J’apprécie          10

Il est important pour la victime comprenne cela pour être bienveillante, patiente avec elle-même. Se soigner demande du courage, de la persévérance, mais les issues à son état existent dans le présent, en adoptant une approche appropriée de ses traumatismes.

Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura


Quiz Voir plus

Pénélope : la femme aux mille ruses

Pénélope a eu avec Ulysse...

une fille
un garçon

4 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Pénélope, la femme aux mille ruses de Isabelle PandazopoulosCréer un quiz sur cet auteur