AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.4 /5 (sur 698 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 04/07/1956
Biographie :

Christophe Donner ou Chris Donner, né Christophe Quiniou, est un écrivain, journaliste, critique littéraire et cinéaste français.

Il est l'auteur d'œuvres importantes et variées, il est notamment l'auteur de nombreux récits pour la jeunesse publiés, pour la plupart, à l'École des loisirs. Il écrit également sous le pseudonyme de Hélène Laurens.

Après une enfance en banlieue parisienne, il débute, sans diplôme, dans le cinéma comme acteur, puis comme monteur. Il réalise ensuite quelques courts-métrages.

Il se fait connaître par ses œuvres autobiographiques ou autofictionnelles. Proche du philosophe Paul Ricœur, il fut l'ami de son fils qui se suicida. Christophe Donner se brouilla avec Paul Ricœur après la sortie de son livre l'Esprit de vengeance (1992) ; il revient sur cette rupture dans Ma vie tropicale. Dans Mon oncle, il met en scène le personnage de son oncle, l'arbitre de football Joël Quiniou. Il règle ses comptes avec une mère psychanalyste et un père communiste avec l'Empire de la morale (2001).

Ses romans pour la jeunesse connaissent le succès sans susciter les polémiques de ses livres autobiographiques. Le désormais classique Les Lettres de mon petit frère (1992) a par exemple pour narrateur un petit garçon qui passe ses vacances en famille sans son grand frère, rejeté parce qu'homosexuel.

Christophe Donner revendique une approche autobiographique de la littérature, qu’il défend dans son essai Contre l'imagination (1998).

Passionné de courses de chevaux, il a été chroniqueur hippique à France-Soir avant de fonder le magazine Of course en 2003. Titulaire d’une chronique hebdomadaire dans le Monde 2, il fut aussi grand reporter pour le magazine Globe, ce qui l'a mené à beaucoup voyager, aux États-Unis, au Mexique, en Russie, en Afrique…

Le 7 novembre 2007, Christophe Donner a accusé Franz-Olivier Giesbert d’« avoir manipulé » les délibérations du jury du Prix Renaudot. Accusation qu’il a réitérée avec force le 14 novembre 2007 dans le cadre d’une émission diffusée sur France Inter. Selon une dépêche de l'Agence France-Presse, c’est « à la surprise générale que les jurés du Prix Renaudot ont attribué leur prix 2007 à Daniel Pennac, alors que le livre de ce dernier ne figurait pas sur la liste des ouvrages sélectionnés ».

Le 16 novembre 2007, Christophe Donner a refusé un prix attribué par Le Figaro Magazine (et accompagné d’un chèque de 8 000 euros).
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Christophe Donner   (76)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Christophe Donner vous présente son ouvrage "La France goy" aux éditions Grasset. Rentrée littéraire automne 2021. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2549013/christophe-donner-la-france-goy Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
Podcasts (4) Voir tous


Citations et extraits (208) Voir plus Ajouter une citation

[Pétain :]

« Faites-moi ce bouquin, de Gaulle, et je vous fais obtenir la médaille des évadés. Avec citation. »

De Gaulle en rêve de cette médaille, c'est la seule chose qui le consolerait un peu du cauchemar que furent ces deux ans et demi à bouffer des patates gelées et des précis militaires. De Gaulle aurait accepté le rôle de nègre du maréchal sans cette carotte, car l'idée de faire un livre, quand bien même il ne serait pas signé par lui, mais par ce maréchal qu'il n'aime plus, qu'il respecte à peine, qui le heurte chaque jour un peu plus avec son franc-parler qui n'est que l'expression de la vulgarité soldatesque, mais faire un livre, bon sang, l'écrire, le voir publié, c'est quelque chose qui le bouleverse.

Commenter  J’apprécie          20

En classe de sixième, quand le professeur de français donnera comme sujet de rédaction : «Faites le portrait de votre meilleur ami», l'incipit de Philippe [Daudet] ne laissera aucune ambiguïté : «Mon meilleur ami, c'est mon père.» Et quand le colonel Bernard de Vésins lui demandera un jour : «Que ferez-vous plus tard, Philippe ?», celui-ci répondra : «Moi, je veux continuer papa.»

L’œuvre de son papa [Léon Daudet] n'est qu'une succession de cabales interminables, de procès en appel, de duels, de crapuleries inqualifiables, c'est un tissu ou plutôt un écheveau informe de calomnies, de chantages, d'escroqueries, d'incitations au meurtre et aux pogroms. Il faudrait pouvoir surmonter son écœurement pour établir la liste des innocents qu'il a accusés d'espionnage, de trahison, je ne l'ai pas.

Commenter  J’apprécie          10

Est-ce que les dessins d'enfant appartiennent à leurs parents ? Est-ce qu'ils peuvent en faire ce que bon leur semble ? Est-ce qu'il y a une loi qui leur donne ce droit ? Franchement ça m'étonnerait.

C'est pourtant ce qui s'est passé.

Commenter  J’apprécie          170

[…] Notre-Dame a brûlé toute la nuit, la flèche s'est effondrée en direct et en mondiovision, la moitié du toit écroulée. Mais Notre-Dame sera bientôt reconstruite, c'est promis: en deux heures, miracle à la française, près d'un milliard d'euros défiscalisés se retrouvent sur la table… à ce rythme, il faudrait à peine trois semaines pour reconstruire la Syrie.

Commenter  J’apprécie          160

on a parfois du mal à distinguer les putains des thésardes tellement elles sont toutes belles, libérées, ou en voie de l’être

Commenter  J’apprécie          170

L'assiette de Martin était vide, carrément propre, il avait adoré cette crème, ce calva, ces champignons, tandis que Henri avait laissé refroidir son escalope sans y toucher, elle ressemblait à une de ces photographies sur les menus des restaurants chinois.

Commenter  J’apprécie          120

Il pensait que le public venait sur son hippodrome glacial pour la beauté du sport. Il avait calculé qu'en le privant de jeu, le public s'interesserait davantage aux chevaux. C'est évidemment le contraire qui se passe.

Commenter  J’apprécie          120

Le problème, c’est qu’il ne sait toujours pas vers quel bord, il penche. Un jour, son billet emprunte le méchant discours d’un anarchiste, aspirant à une “révolution totale”, un autre jour il ne parle que de démocratie, et entre-temps, il écrit un conte antisémite. Il faut dire qu’il change aussi très souvent d’alcool.

Commenter  J’apprécie          110

Février 2008. Université de Berkeley Californie.

Les deux chercheurs du laboratoire empreinte le Phonautographe d'Édouard Scott de Martinville.

Ils procèdent à quelques réglages, ils ont la satisfaction d'entendre une voix sortir du haut-parleur de l'ordinateur comme de la nuit des temps, c'est la voix de Scott de Martinville qui chante au clair de la lune. P 268

Cette voix c'est le jeudi 26 novembre 1857 qu'Édouard Scott chante, "au clair de la lune mon ami Pierrot" devant un aéropage de savants français 50 membres de la société dite d'encouragement, quorum requit pour l'ouverture d'une séance de l'académie.

Toute l'élite française, célébrités, palmés, décorés, édités, réédités dont certains ont déjà leur nom dans les dictionnaires sont là présents.

P 222

Commenter  J’apprécie          90

De cette nuit de fous par le manque de sommeil sort la Déclaration des droits de l'homme. On parle alors d'un homme majuscule, au-dessus de tout, un homme qui ne craint plus personne, ni Dieu ni César. On édicte des principes qui effacent les dix commandements, car s'ils s'en inspirent dans la forme, au fond c'est le contraire : le décalogue est une série de neufs interdits, fonde la morale à coups d'empêchements, de barrières dressés face aux instincts. Dix remparts pour protéger l'homme contre lui-même. Les droits de l'homme autorisent, distribuent des avantages, et ce faisant ils sapent tout ce que la religion a construit, ils instituent cette félicité primitive, qu'on appelle, pour faire moderne, la Révolution.

Or rien n'est moins moderne que le chaos.

Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Les lettres de mon petit frère

Est-ce que le grand frère est gentil avec son petit frère?

Non, il ne l'aime pas
Oui, il est même attentionné
Il ne le précise pas

10 questions
8 lecteurs ont répondu
Thème : Les lettres de mon petit frère de Christophe DonnerCréer un quiz sur cet auteur