AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.05 /5 (sur 715 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1985
Biographie :

Chrystel Duchamp a signé en 2020 "L'Art du meurtre", un premier suspense salué par le public et la critique : « Une écriture enlevée, sombre et claquante. Un polar addictif et original. » (Le Parisien-Aujourd'hui en France).

Aux éditions de l'Archipel a ensuite paru en 2021 "Le Sang des Belasko", qui vient d’être réédité chez Archipoche. « Une histoire absolument incroyable, effrénée, terrifiante… une fin formidable » (Gérard Collard, Le Magazine de la Santé).

En 2022 est sorti "Délivre-nous du mal" : « Un drame sociétal bien réel… Une histoire incroyablement bine conçue… Les fans du genre seront comblés jusqu'à la dernière ligne. » (Laure, 20 minutes).

Ajouter des informations
Bibliographie de Chrystel Duchamp   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Les Assises du Polar au féminin ça commence avec les fabricantes de l'horreur Chrystel Duchamp, Céline Denjean et Danielle Thiery.


Citations et extraits (113) Voir plus Ajouter une citation
Ptitgateau   03 mars 2022
Le sang des Belasko de Chrystel Duchamp
Las, il décida de fermer les écoutilles. Plus que jamais il avait besoin de tranquillité. Il se réfugia dans un monde parallèle empli de sérénité : le passé. Sans aucune difficulté, il retrouva la douceur de son enfance. Les jeux avec ses frères, les rires de ses sœurs, les dîners en famille autour de la table en chêne, les longues promenades dans les bois, les étés au bord de la piscine…
Commenter  J’apprécie          240
marina53   09 août 2021
Le sang des Belasko de Chrystel Duchamp
Quand on est con, c'est comme quand on est mort : c'est à jamais.
Commenter  J’apprécie          220
Nostradamus27   04 janvier 2020
L'art du meurtre de Chrystel Duchamp
À l’heure où ce quartier bourgeois s’éveille, un appartement reste plongé dans le calme et la pénombre. Une bougie posée sur un guéridon off re de timides lueurs à l’obscurité. La cire fond et coule dans un bougeoir ébréché.



Le silence règne dans la salle à manger, interrompu chaque seconde par le tic-tac d’une horloge. Sur une grande table en chêne, sont disposés un vase – dans lequel fanent les roses d’un bouquet – et une corbeille – où pourrissent trois pommes et deux poires. Les fruits dégagent une odeur pestilentielle qui se mêle à des effluves de tabac.
Commenter  J’apprécie          180
Kittiwake   05 avril 2022
Le sang des Belasko de Chrystel Duchamp
Les émotions non exprimées ne meurent jamais. Elles sont enterrées vivantes et libérées plus tard de façon plus laide. Oui. Cette citation résume parfaitement comment nous en sommes arrivés là.
Commenter  J’apprécie          170
Annette55   21 mars 2021
Le sang des Belasko de Chrystel Duchamp
«  Les émotions non exprimées ne meurent jamais. Elles sont enterrées vivantes et libérées plus tard de façon plus laide » .p156.
Commenter  J’apprécie          160
celine85   26 décembre 2019
L'art du meurtre de Chrystel Duchamp
L'art est immortel. Il nous survivra
Commenter  J’apprécie          161
clairesalander   13 mai 2020
L'art du meurtre de Chrystel Duchamp
Je compose le numéro de Marie-Lou en observant le visage d'Anita, sans aucun doute passé plusieurs fois sous la lame d'un bistouri. Un nez parfait, des pommettes hautes et saillantes, des lèvres rouges et pulpeuses, une peau vierge de toute ride. Sur l'un des clichés que contient le dossier, les yeux bleus d'Anita semblent perdus dans le vide. Quelques mèches blondes s'échappent de son bonnet noir et viennent onduler autour de son visage de poupée. Me reviennent alors les performances d'Orlan et sa quête de beauté. Anita a suivi ses propres codes, ceux dictés par un Occident ô combien exigeant avec le sexe faible. Elle appartient à cette catégorie de femmes prêtes à tout pour atteindre la perfection. Celles qui achètent auprès de leur chirurgien esthétique le même nez que Nicole Kidman, la bouche d'Angelina Jolie. Choisir sa beauté sur catalogue. Comme on choisirait un sac à main.
Commenter  J’apprécie          120
Cannetille   03 avril 2021
Le sang des Belasko de Chrystel Duchamp
Les émotions non exprimées ne meurent jamais. Elles sont enterrées vivantes et libérées plus tard de façon plus laide.
Commenter  J’apprécie          140
marina53   09 août 2021
Le sang des Belasko de Chrystel Duchamp
La vie est cruelle. On se croit à l'abri du malheur. On pense que les meurtres ne s'inviteront jamais dans notre foyer, que seuls nos voisins peuvent être les protagonistes de faits divers sordides. C'est faux. Les drames frappent n'importe qui, n'importe quand. L'horreur est commune. Elle nous guette tous.
Commenter  J’apprécie          130
Eve-Yeshe   20 décembre 2019
L'art du meurtre de Chrystel Duchamp
Certes, la vue d’un cadavre est choquante, mais les jours passent et cette vision s’estompe. L’odeur elle, reste à tout jamais. Elle vous colle à la peau, elle imprègne vos cheveux et vos vêtements. Vous avez beau vous laver deux fois, dix fois mille fois, elle persiste. Les souvenirs olfactifs sont les pires. Ils ne vous quittent jamais.
Commenter  J’apprécie          110

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17864 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur cet auteur