AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.98 /5 (sur 156 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1981
Biographie :

Claire Duvivier est une éditrice, cofondatrice de la maison d'édition Asphalte, avec Estelle Durand, en 2009.

Elles se sont rencontrées à la Sorbonne en 2004, toutes deux à 23 ans, et ont séparément travaillé plusieurs années dans diverses maisons d'édition déjà installées. Claire Duvivier est titulaire d'un DESS de l'Université Paris-Sorbonne (2004-2005).

"Un long voyage" (2020), son premier roman, a reçu le prix Hors Concours 2020.

Source : Linkedin
Ajouter des informations
Bibliographie de Claire Duvivier   (1)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le 31 mai 2021, Michel Dufranne, dans le cadre du 6-8 (RTBF) nous présente LE SANG DE LA CITÉ premier roman de Guillaume Chamanadjian, publié aux éditions Aux forges de Vulcain, première partie de la trilogie Capitale du sud - et première entrée dans le cycle de la Tour de garde, co-conçue avec Claire Duvivier, autre de UN LONG VOYAGE. "Un roman ambitieux, une fresque, avec plusieurs angles de vue !" Dabs toutes les bonnes librairies.


Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
Cannetille   15 janvier 2021
Un long voyage de Claire Duvivier
La nature d’une société sera toujours plus forte que celle des individus qui la composent.
Commenter  J’apprécie          270
BazaR   10 juin 2021
Un long voyage de Claire Duvivier
Nous fûmes généralement bien accueillis, mais le quatrième jour, alors que nous aurions dû poursuivre vers l'est sur la piste côtière avant de reprendre le bateau pour Tanitamo, Vilherbe annonça que nous allions renoncer aux derniers peuplements et embarquer depuis le hameau de pêcheurs où nous avions passé la nuit. Une des régisseuses lui demanda s'il y avait un problème et il répondit que nous avions effectivement pris du retard. En réalité, il voulait éviter mon village natal : l'un des pêcheurs avait dû le prévenir que je risquais une pluie de pierres pour être revenu alors que j'étais frappé de tabou, propriété impériale ou pas.
Commenter  J’apprécie          130
BazaR   12 juin 2021
Un long voyage de Claire Duvivier
— Je n’arrive pas à croire que vous n’ayez rien dit de tout cela avant.

— C’est que nos supérieurs… voulut intervenir Dalione.

— Au diable vos supérieurs ! Si chacun décide que c’est la faute de son supérieur, nous pouvons aussi bien nous en prendre à l’Empereur Ravi en personne. Avec vos dissimulations, vous faites de moi une esclavagiste du simple fait d’avoir ce jeune homme comme secrétaire. Je suis une Zélina, bon sang ! Mes ancêtres se sont enrichis sur ce commerce avant l’abolition, ce que personne n’ignore sur le continent ; vous rendez-vous compte de ce que je risque si toute cette histoire se sait ?
Commenter  J’apprécie          110
Lili39   28 mars 2021
Un long voyage de Claire Duvivier
"Surtout, en arrivant à Solmeri, ne fais pas le canneton." Et comme je l'interrogeais du regard, elle m'expliqua : "Ne t'attache pas bêtement à la première personne que tu vas voir en descendant du bateau."
Commenter  J’apprécie          50
ludi33   25 avril 2020
Un long voyage de Claire Duvivier
C'est ainsi que je fis la connaissance de Danica Saditti, à laquelle je ne m'attachais pas bêtement sur-le-champ; j'eus la décence d'attendre le lendemain, alors qu'elle me faisait visiter la Redoute rouge, dont elle était l'intendante depuis peu.
Commenter  J’apprécie          40
Charybde2   19 mai 2020
Un long voyage de Claire Duvivier
Pendant les années qui suivent, elle étudie avec ténacité rhétorique et logique, histoire des peuples et civilisations antiques, géographie politique, économie, droit ; tout ce qui peut la préparer à devenir une servante efficace et obéissante de l’Empire. Malvine a une capacité d’abstraction qui la détourne aisément des divertissements de Grande-Quaïma ; la solitude ne lui fait pas peur et elle sort peu de sa chambrette de l’internat. Sa vie ne diffère alors pas vraiment de celle de son frère. Quelques professeurs lui font remarquer que l’enjeu de l’Académie est d’emmagasiner, outre des connaissances, des relations qui lui seront utiles dans sa future carrière ; on l’encourage à se mêler aux autres étudiants, constitués en majeure partie de la petite noblesse impériale, mais aussi d’une proportion toujours plus grande d’enfants de la bourgeoisie quaïmite, voire guimpalaise ou bauriquoise, afin que les provinces les plus importantes de l’Empire soient également représentées. Sans oublier les symboliques rejetons des classes laborieuses qui permettent d’entretenir l’illusion méritocratique… Malvine finit par forger quelques alliances et amitiés, mais son frère lui manque tellement qu’au lieu de profiter de ses congés pour les renforcer, elle préfère sauter sur un cheval et galoper vers Haute-Quaïma, ou plus précisément le monastère des Tempérés. Une fois réunis, Cosime et elle partent pour de longues excursions dans la montagne, jusqu’au lac Maiora qui est gelé la moitié de l’année, ou bien à la grotte de Trace où, quelle que soit la saison, une goutte d’eau tombe de la stalactite centrale toutes les sept secondes exactement. Ils passent des journées entières dans la nature, dormant dans les petits refuges qui accueillent ceux qui savent où les trouver. Et Malvine revient de ces escapades le teint rouge et les yeux brillants, reprenant sa place en salle d’étude au milieu de ses camarades livides.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Yuyine   25 juillet 2020
Un long voyage de Claire Duvivier
Si le grandiose t’intéresse tant, Gémétous, prends la peine de te pencher également sur le trivial; rappelle-toi que ce n’est pas à l’ombre des légendes qu’on trouve le bonheur, mais auprès de la chair et du sang. Personne ne le sait mieux que nous deux.
Commenter  J’apprécie          30
Charybde2   19 mai 2020
Un long voyage de Claire Duvivier
Pour ce faire, peut-être dois-je d’abord la diriger vers moi. Il y a des broutilles que tu ignores encore sur mon passé, mais qui ont leur importance si je dois te conter cette histoire. Tu me connais sous le nom de Liesse de Roh-henua ; en réalité je suis Liesse, seulement Liesse : nous n’avons pas de patronyme sur l’Archipel. En arrivant à Solmeri, seul, intimidé, contraint de me faire respecter, j’ai vite pris l’habitude, pour me donner un peu d’importance, d’ajouter le nom de mon île natale, dont personne ici n’avait jamais entendu parler. Je précisais « sujet impérial » comme s’il s’agissait d’un titre de noblesse, mais ce n’était qu’un mensonge, car à cette époque j’étais encore une possession de l’Empire. Je suis le troisième fils d’une famille de pêcheurs ; j’avais une poignée d’années quand mon père n’est pas revenu d’une sortie en mer. Ma mère était incapable de s’occuper seule de ses quatre enfants et s’en ouvrit aux autres familles du peuplement. La décision fut alors prise, pour alléger son fardeau, de retirer à sa garde l’un de ses enfants. Le choix se porta sur moi, sans que je me rappelle pourquoi : peut-être étais-je celui qui ressemblait le plus au défunt, ou qui était le plus affecté par sa disparition. En d’autres temps, ces sages m’auraient jeté à l’eau loin de la côte, mais pour rembourser le bateau que l’imprudence de mon père leur avait coûté à tous, on prescrivit de me « placer » au comptoir impérial de Tanitamo, capitale de l’Archipel située sur l’île de Tan-hemua. À l’époque, je n’étais encore jamais allé plus loin que le marché du peuplement voisin ; j’ai un souvenir net de ce premier voyage, ou plutôt de l’arrivée dans le port de Tanitamo, avec ses voiliers immenses qui mouillaient à distance, et les navires à quai plus vastes que des vaisseaux funéraires. Sans parler de la ville elle-même, avec ses bâtiments de pierre volcanique ou de bois à l’architecture continentale, et sa forte concentration d’habitants ; pourtant, ce n’était qu’une capitale mineure, provinciale, avec ses rues en terre battue au tracé hasardeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Charybde2   19 mai 2020
Un long voyage de Claire Duvivier
C’était, bien entendu, de mauvaises langues à l’œuvre. Nous l’apprîmes par fragments, au gré d’autres bruits venus du continent. La jeune carrière de Malvine était brillante. À la Manufacture des glaces, elle avait été remarquée à la suite d’un conflit l’opposant à un contremaître, qui avait fait venir des artisans de la province de Guimpale afin qu’ils enseignent leurs techniques aux ouvriers de Grande-Quaïma. Une fois le compagnonnage terminé, cette ordure s’arrangeait pour que les Guimpalais repartent chez eux intoxiqués au plomb; dans l’idée qu’ils meurent peu après leur retour au bercail, laissant leur savoir-faire en sécurité dans des têtes quaïmites. Malvine ne l’entendait pas de cette oreille : pour elle, il s’agissait d’un gaspillage de talents et de bonnes relations. S’abaisser à ce genre de pratiques était indigne d’une manufacture impériale. En livrant le contremaître à la justice – le meurtre étant puni de mort dans l’Empire -, Malvine avait attiré l’attention d’une faction des grands corps de l’État, à laquelle appartenait le recteur Balateste. Mais l’ambiance était devenue si délétère sur le continent que la décision avait été prise en haut lieu de préserver Malvine et deux autres jeunes fonctionnaires qui s’étaient pareillement distinguées, et de leur faire poursuivre leur carrière outre-mer. Afin d’éviter que leur poigne et leur idéalisme ne s’émoussent, on leur avait choisi des concessions où elles ne feraient que s’affirmer.

Je ne sais pas ce qu’il advint des deux compagnes de Malvine dans leurs postes respectifs, ce qui en soi n’est pas bon signe, mais nul doute qu’elle, de son côté, réussit à imprimer sa marque sur l’Archipel. Les années qu’elle y passa furent, contrairement à ce que prophétisaient les aigris, des années lumineuses. Et des années de changements.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JustAWord   07 avril 2020
Un long voyage de Claire Duvivier
La nature d’une société sera toujours plus forte que celle des individus qui la composent.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Vie et oeuvre de Colette

Les personnages principaux de Colette sont :

des hommes
des femmes
des animaux
des enfants

21 questions
71 lecteurs ont répondu
Thème : Sidonie-Gabrielle ColetteCréer un quiz sur cet auteur

.. ..