AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.69 /5 (sur 151 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1977
Biographie :

Claire Renaud a fait ses classes préparatoires à Louis-le-Grand, puis des études de philosophie. Elle a écrit de nombreux livres pour la jeunesse, parus dans plusieurs maisons d'édition en fonction de l'age aux éditions Fleurus, école des loisirs et sarbacane. Elle a également écrit des textes pour les adultes.

Source : http://www.editions-stock.fr/auteurs/stock-auteur-000000082211-Claire-Renaud-biographie-bibliographi
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Payot - Marque Page - Claire Renaud - Une fille de perdue c'est... une fille de perdue
Citations et extraits (55) Voir plus Ajouter une citation
orbe   11 octobre 2012
Victor et Philomène de Claire Renaud
Sur les premières photos, quand je les regarde attentivement dans l'album de famille, on a toujours fait en sorte que ma main ne se voie pas. J'ai déjà des manches longues, trop longues plutôt, quelqu'un à côté de moi me tient la main, ou j'ai des moufles.

Et puis, au fil des ans, on la voit de plus en plus. Ils ont dû oublier, ou s'y faire, comme moi.
Commenter  J’apprécie          140
Juin   24 novembre 2018
Les quatre gars de Claire Renaud
Les ventres à choux, c'est ainsi que sont surnommés les Vendéens. A l'origine, ça vient d'une histoire de se planquer dans les champs de choux pendant les guerres de Vendée, je crois. Ou d'être un pauvre péquenot qui n'a que ça à manger et qui du coup pète comme un beau diable.

( p 23)
Commenter  J’apprécie          110
Takalirsa   13 juin 2018
Les quatre gars de Claire Renaud
L'idéal, c'est d'utiliser les deux : ta tête et ton corps. Ensemble. Parce que sinon, cela crée un déséquilibre, vois-tu. Les intellos, c'est pénible. Les musculeux aussi.
Commenter  J’apprécie          110
Takalirsa   12 juin 2018
Les quatre gars de Claire Renaud
Ce n'est pas un hasard si les larmes sont salées : c'est comme la mer. La mer nettoie. Quand tu te baignes, tu as l'impression que tu te purifies, que tu laisses toute ta saleté du corps mais aussi de la tête, toutes tes mauvaises pensées et tes peurs dans les vagues qui repartent au loin, chargées de crasse et de soucis.
Commenter  J’apprécie          80
Bibalice   13 janvier 2017
Nous aurons des lits pleins d'odeurs légères de Claire Renaud
Son café né réchauffe plus ses mains. Son verre d'eau est vide, sa gorge est sèche. elle commence à douter : et s'il ne venait pas. Il ne lui aurait pas écrit si c'était pour la planter là. Il a fait le plus difficile, il est revenu sur sa décision, il lui a proposé un rendez-vous, c'est impossible qu'il renonce maintenant. Il a dû arriver quelque chose : un contretemps, les embouteillages, son fils, un accident, la tristesse d'un ami, la mort. Tout plutôt que son remords. Sa lâcheté.
Commenter  J’apprécie          60
francais1   21 décembre 2018
Les quatre gars de Claire Renaud
« pourquoi Maman , une fois une fois sa baguette sous le bras n' a jamais retrouvé le chemin de la maison?Mystère.Papa n' en parle jamais,et il ne veut pas en entendre parler .Aujourd'hui, même si maman voulait nous envoyer un signe par mimosa ou par cumulonimbus interposé,ce serait impossible:Papa ne regarde plus les fleurs ni les nuages» page 32
Commenter  J’apprécie          60
Etherckhos   26 mars 2015
13 contes et légendes maboules de Claire Renaud
Ces temps-ci, dans la Grèce antique et sur I'Olympe, c'était un peu n'importe quoi.



Au lieu de tomber amoureux des bergères, les princes s'entichaient de leurs moutons.



Au lieu d'aimer les preux guerriers, les princesses palpitaient

pour les dragons.



Les dieux aimaient des laiderons et les déesses, des avortons.



Tout ça à cause de Cupidon
Commenter  J’apprécie          50
SeriallectriceSV   13 juin 2019
Nous aurons des lits pleins d'odeurs légères de Claire Renaud
Ses cernes lui disaient l'excès. Ils ne sont que l'effet de l'âge et de l'ennui. Elle, au moins, n'a pas menti.

Que doit-on faire quand la vérité se révèle ainsi dans toute sa crudité, jambes écartées et sexe offert ? Faut-il se cacher les yeux avec les mains, détourner le regard pudiquement, ou la regarder sans ciller, lui faire face ? Il suffirait peut-être de la prendre dans ses bras et de la vêtir ? De lui dire que tout va bien se passer, de la rassurer, elle irait s'habiller et partirait à votre bras ?

Il y a tant à consoler en lui, tant à faire sans doute. Son surcroît de beauté réquisitionne un surcroît de bonté chez elle. À lui l'esthétique, à elle l'éthique. Mais elle n'a pas cette grandeur d'âme. Ni ce courage. Elle veut juste dormir. Sombrer. S'absenter. Être lâche. Comme lui.
Commenter  J’apprécie          40
ladevoreusedebouquins   29 février 2020
Une fille de perdue c'est... une fille de perdue de Claire Renaud
Si je vois 3 fenêtres allumées au même étage d'un immeuble, Aurélia m'attendra devant la maison.

Si la femme assise en face de moi dans le train relève les yeux de son livre dans les trente secondes, une lettre est dans ma boîte.

Si je vois quelqu'un avec un manteau rouge sur le quai de Chelles, elle a quitté Charles.

Si le train arrive pile à l'heure, elle sera dans mes bras demain.

Si la pluie s'arrête d'un coup, elle m'attend sur le quai.
Commenter  J’apprécie          40
MMChretien   11 juin 2019
Les quatre gars de Claire Renaud
Ca arrive encore que ça me fasse pleurer. Par exemple aux fêtes de l'école, quand je vois toutes les familles réunies. Ou pour remplir la fiche de renseignements en début d'année. Ou quand on demande s'il y a des mamans qui peuvent accompagner les sorties.

Mais personne ne le sait, à l'école (sauf Denis et Jules évidemment. Et la maîtresse qui lit les fiches). Même dans les cas "limite", je parviens à retenir mes larmes toute la journée, et à les laisser seulement couler le soir dans mon lit, très discrètement, sans faire trop de bruit. Parce qu'on ne doit pas imposer ses émotions aux autres, c'est Papi qui me l'a appris. C'est une chose d'aller mal, c'en est une autre de le montrer jusqu'à ce que tout le monde se sente mal autour de soi. La tristesse, ça se diffuse comme un mauvais rhume - tout le monde l'attrape, et après, on est bien avancé. Donc, on garde ses états d'âme pour soi. cela s'appelle la pudeur.
Commenter  J’apprécie          30
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Victor et philomène

Quels sont les personnages principaux ?

malone et louis
malo et jehan et mai
arthur et goran

3 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Victor et Philomène de Claire RenaudCréer un quiz sur cet auteur