AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.39 /5 (sur 87 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1966
Biographie :

Claire Wolniewicz est née en 1966. D'origine polonaise, elle a suivi une formation en droit qui l'a conduite un certain temps à la profession de juriste spécialisée dans le domaine de la propriété intellectuelle.
Claire Wolniewicz est une journaliste free-lance, mais écrit aussi des scénarios de fictions dramatiques pour la télévision (Marie Fransson, 4 épisodes, de 1998 à 2001). Elle partage aujourd’hui sa vie entre la ville et la campagne.
Après l'écriture d’un recueil de nouvelles (Sainte Rita, Finitudes, 2003), Ubiquité est son premier roman.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Dédicaces avec Claire Wolniewicz

Citations et extraits (10) Ajouter une citation
carre   18 juin 2012
Ubiquité de Claire Wolniewicz
À compter de son trente-troisième anniversaire, il avait vécu chaque jour

fébrilement, attendant quelque chose, quelqu’un peut-être ; c’était bien à cet âge que Jésus avait accédé au Ciel, l’épanouissement total.
Commenter  J’apprécie          220
fbalestas   29 avril 2018
Le temps d'une chute de Claire Wolniewicz
- Compliqués, les histoires de morts. Parfois ils apparaissent, parfois ils parent aussi. Mais ce qui est sûr, c'est qu'ils sont morts, faut pas les retenir. Chacun son chemin, et le tien, il est ici, avec les vivants. On peut devenir fou à rester avec eux. Elle va pas déteindre sur toi, la patronne, hein ?
Commenter  J’apprécie          30
tessgeffroy   10 mai 2012
Ubiquité de Claire Wolniewicz
Pour lui c'était un séisme. Que quelqu'un en l’occurrence quelqu'une s'avance vers lui de la sorte, aille jusqu’à le toucher et lui parler avec familiarité alors qu'il n'avait jamais joué au tennis, jamais eu de copains, cela au moment où il s'y attendait le moins, dépassait sa connaissance du monde.
Commenter  J’apprécie          30
zazy   07 septembre 2011
Sainte Rita : Patronne des causes désespérées de Claire Wolniewicz
Elles ne se rendent pas compte celles qui disent ça, à quel point ça flétrit de se sentir aussi mal aimable. Pour que des seins pointent, il faut qu’ils puissent viser quelqu’un, pour qu’une croupe soit ferme, il faut qu’une main ait envie de la caresser. Quelles idiotes ».
Commenter  J’apprécie          30
Fortyniner   17 mai 2012
Sainte Rita : Patronne des causes désespérées de Claire Wolniewicz
J'en rêve moi de cet homme là. Je l'ai bétonné mon idéal. Grand, beau riche, intelligent, doux, attentionné et éperdument amoureux. Et tout de suite. Tant qu'à me désespérer pour un idéal impossible , autant qu'il soit le plus complet possible. Que j'en ai pour mon désespoir!

Faut que je mange des légumes. Je vais me faire des haricots.
Commenter  J’apprécie          20
Fortyniner   04 novembre 2013
Le temps d'une chute de Claire Wolniewicz
C'est pas facile de vivre avec une demi-morte et toi, t'es bien vivante alors il faut que tu l'ignores. Tu fais comme si elle n'existait pas. Tu penses à quelque chose qui te donne du chaud au cœur et dès que tu t'aperçois que tu y penses plus, pof, tu y penses.
Commenter  J’apprécie          20
BMR   06 août 2007
Sainte Rita : Patronne des causes désespérées de Claire Wolniewicz
[...] Je rallume une cigarette. Je suis vautrée sur mon lit devant la télé que je ne regarde même plus. Ça me fait un bruit de fond, de la présence. Les vieux font ça, les pauvres aussi. Les vieux, je comprends, mais les pauvres, je ne saisis pas.
Commenter  J’apprécie          20
Tombetoile   01 septembre 2017
Ubiquité de Claire Wolniewicz
Il n’avait aucune idée de la composition du bleu Klein mais cela ne le gênait pas ; la toile n’était pas destinée à être expertisée. Il travailla avec des pigments purs pendant deux heures. Les paroles de Kandinsky infusaient : « Le bleu est la couleur céleste. Il apaise et calme en s’approfondissant ».
Commenter  J’apprécie          10
Tombetoile   01 septembre 2017
Ubiquité de Claire Wolniewicz
Tant de mansuétude lui était inconnu. Et épouvantable. Ses parents l’avaient élevé dans la méfiance de son prochain ; il avait vécu séparé des autres mais au chaud chez lui. Les préceptes familiaux entraient en conflit radical avec qu’il venait de vivre.
Commenter  J’apprécie          10
BMR   06 août 2007
Sainte Rita : Patronne des causes désespérées de Claire Wolniewicz
[...] Une saleté cette modernité. On fait croire aux gens des tas de choses, qu'il faut aller de l'avant, que dehors c'est mieux, que la science fait disparaître les maladies, que le chomage diminue, que les étrangers sont gentils, mais c'est des mensonges tout ça.

Elle le vérifie tous les jours, et elle est bien informée. D'ailleurs, il est 20 heures. Ils vont le dire, les journalistes au journal télévisé, qu'il ne se passe que des monstruosités dans le monde, que c'est de pire en pire.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Claire Wolniewicz (113)Voir plus


Quiz Voir plus

Le p'tit bal ....

C'est mon dernier bal ... "J'ai dit à mes copains Y'a un baloche à Sarcelles On va y faire un saut Y aura p't'être des morues Et puis ça fait un bail Qu'on s'est plus bastonné Avec de la flicaille Ou des garçons bouchers C'est mon dernier bal Ma dernière virée Demain dans l'journal Y'aura mon portrait" Indice : Lola

La compagnie créole
Bernard Lavilliers
Renaud
Michel Sardou

16 questions
33 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanson , fêtes , françaisCréer un quiz sur cet auteur