AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.53 /5 (sur 29 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1952
Biographie :

Claude Guillon est un écrivain français né en 1952. Communiste libertaire, il défend des positions situationnistes. Claude Guillon s'est rendu célèbre pour avoir co-écrit en 1982 Suicide, mode d'emploi. Vendu à plus de 100 000 exemplaires, le livre sera interdit neuf ans après sa parution.

Spécialiste de la Révolution française et des libertés publiques, il est l’auteur d’une douzaine d’ouvrages, parmi lesquels Deux enragés de la Révolution. Leclerc de Lyon et Pauline Léon (La Digitale, 1993) ; Pièces à conviction : Textes libertaires (1970-2000) (Noésis-Agnès Viénot, 2001) ; Je chante le corps critique (H&O, 2008) ; Notre patience est à bout. (IMHO, 2009).

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Guillon
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Luniver   12 mars 2012
Suicide, mode d'emploi : Histoire, technique, actualité de Claude Guillon
Essayez de vous suicider, si vous avez la malchance de ne pas vous réussir sur le coup, ces cons de vivants mettront tout en œuvre pour vous refoutre en vie et vous forcer à partager leur merde.



Je sais que dans la vie certains moments paraissent heureux, c’est une question d’humeur comme le désespoir et ni l’un ni l’autre ne reposent sur rien de solide. Tout cela est d’un provisoire dégueulasse. L’instinct de conservation est une saloperie.
Commenter  J’apprécie          470
Luniver   13 mars 2012
Suicide, mode d'emploi : Histoire, technique, actualité de Claude Guillon
Les braves gens n’aiment pas qu’on se suicide autour d’eux. C’est une irruption de la mort dans leur quotidien qui les dérange, les gêne. Le suicidé trahit quelque chose, une sorte de pacte tacite des vivants, tous là pour se colleter avec l’existence. Se suicider est indigne. Il est lâche de fuir, de DÉSERTER l’existence, qui comme chacun sait est un combat. Le réflexe est au fond le même s’agissant d’une institution (armée) ou de la vie. Refuser, c’est choisir la facilité.
Commenter  J’apprécie          240
Luniver   13 mars 2012
Suicide, mode d'emploi : Histoire, technique, actualité de Claude Guillon
[La mort] nous a fait si peur qu’on passe sa vie à l’oublier. En soixante-cinq ans, c’est difficile. On s’en sort en passant le temps d’aujourd’hui pour après-demain. Jeune, on fait des études pour être adulte ; ensuite on travaille pour cotiser à la sécu, quand on sera vieux. Ensuite on est mort, ouf ! On a réussi à ne pas y penser. On peut même dire qu’on n’a pensé à rien, c’était plus sûr.
Commenter  J’apprécie          220
ErnestLONDON   01 décembre 2019
La terrorisation démocratique de Claude Guillon
La figure de l’étranger/danger est au coeur des dispositifs sécuritaires, qu’ils visent le « terrorisme » extérieur ou intérieur, c’est-à-dire l’insécurité sociale. L’ « étranger » fantasmé fraude la sécu et les allocations chômage, encombre les écoles de ses enfants (lesquels font baisser le niveau et régner la terreur), casse les prix en travaillant au noir, pratique des cultes bizarres. Il est peut-être le soldat clandestin d’une « guerre des civilisations ». 
Commenter  J’apprécie          151
Luniver   12 mars 2012
Suicide, mode d'emploi : Histoire, technique, actualité de Claude Guillon
Nous vivons en démocratie, on nous l’a assez dit. Tout le pouvoir au peuple ! L’idée naît dans l’Athènes de Périclès où, déjà, ni les femmes, ni les esclaves ne participaient à la vie de la cité.
Commenter  J’apprécie          110
Jcequejelis   03 octobre 2014
Deux enragés de la Révolution. Leclerc de Lyon et Pauline Léon de Claude Guillon
Nous voulons seulement être à même de nous défendre ; vous ne pouvez nous refuser, et la société ne peut nous ôter ce droit que la nature nous donne ; à moins que l’on ne prétende que la Déclaration des Droits n’a point d’application pour les femmes, et qu’elles doivent se laisser égorger comme des agneaux, sans avoir le droit de se défendre ; car, croit-on que les tyrans nous épargneraient ? Non, non : ils se souviendraient des 5 et 6 octobre… Mais, nous dira-t-on, les hommes sont armés pour vous défendre ; d’accord, mais aussi, répondrons-nous, pourquoi nous priver du droit de concourir à cette défense, et du plaisir de conserver leurs jours aux dépens des nôtres ? Connaissaient-ils bien le nombre et la force de nos ennemis cachés ? N’auront-ils qu’un combat à donner ? Notre vie est-elle plus chère que la leur ? Et nos enfants, ne sont-ils pas orphelins par la perte de leur père, comme par celle de leur mère ? Pourquoi donc n’emploierait-on pas pour terrasse l’aristocratie et le despotisme toutes les ressources du civisme et du zèle le plus pur, de ce zèle que des hommes froids pourront bien qualifier de fanatisme et d’exagération, mais qui n’est que le résultat naturel d’un cœur brûlant de l’amour du bien public ?



Adresse individuelle à l’Assemblée nationale, par des citoyennes de la capitale, le 6 mars 1792 ; imprimé par ordre de l’Assemblée nationale.



Pauline Léon



2034
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Luniver   13 mars 2012
Suicide, mode d'emploi : Histoire, technique, actualité de Claude Guillon
«Nous ne proposons pas la peine du fouet pour les suicidés, pas plus que nous ne voulons revenir au carcan ou à la marque ; mais peut-être trouverait-on d’autres peines honteuses atteignant le condamné dans sa considération. Telle serait la publicité donnée, par mesure de justice, à l’acte de tout individu qui se serait donné la mort. Son nom serait publié à l’Officiel, en le faisant suivre par exemple de ces mots : ‘Suicidé, lâche déserteur de ses devoirs d’homme et de citoyen’.»

Commenter  J’apprécie          70
Hardiviller   13 août 2016
La terrorisation démocratique de Claude Guillon
Extraits d'une interview de l'auteur à propos de ce livre :

- La règle est simple : l'état décide de ce qui mérite d'être qualifié de " terroriste "et réprimé comme tel : tous les délits sans exception . C'est un ensemble logique de textes sur le " terrorisme " , sur l'immigration , sur la délinquance , notamment celle des jeunes . La logique dont je parle , c'est ce que j'appelle la " terrorisation " . Mais dans leur prétention à contrôler tous les aspects de la vie , ces textes sont parfois délirants , souvent empilés les uns sur les autres sans souci de cohérence ou même " d'efficacité " . Ca peut donner ( ex : affaire de Tarnac ) une impression fausse de gros bordel ridicule , de "bavure " , de n'importe quoi .

Besson vient d'abandonner les test ADN : - ça reviendra un jour ou l'autre parce que c'est dans la logique du marché de la " sécurité biologique " et parce qu'il y a une autre logique qui est de produire sans cesse de nouvelles réglementations , ces deux logiques s'alimentent évidement l'une l'autre .

Tu évoques deux figures dangereuses combinées , le jeune et l'étranger , quid du travailleur revendicatif ? : - ce dernier , dit , activiste politique , est concerné en dernier ressort , les étrangers et délinquants ont été très tôt associés au concept de "terroriste " . Après le 11 septembre , les textes européens dressent la liste des actes susceptibles d'être classifiés " terroriste s " : presque tout y compris le répertoire militant ( occupations , sabotages etc... ) seule les intentions comptent , et bien entendu , ce sont les flics et les magistrats qui décident de tes intentions .

Comment le mandat d’arrêt européen s'inscrit dans ce dispositif ? : - c'est un instrument de répression politique dont on n'a pas encore pris la mesure , que la gauche française a encouragé et dont elle se félicite à toute occasion .

- Je me considère d'abord comme un militant anarchiste , je privilégie l'outil de l'écriture parce que c'est celui que j'utilise le moins mal . Dans les années 60-70 j'ai milité pour l'avortement et la contraception libres , les luttes féministes et homosexuelles dans la ligne de Wilhelm Reich . J'ai choisi de m'intéresser à la fraction la plus radicale , celle des enragé(e)s ; je marque bien le " e " parce que plusieurs figures très impliquées sont des femmes .

As-tu quelques conseils de lecture à nous souffler ? : - " La révolution sexuelle et la camaraderie amoureuse d'E, Armand "par Gaetano Manfredonia ( Ed. Zones ) , " Désorceler " de Jeanne Favret-Saada ( L'Olivier ) , et " El indio " de jules Celma qui écrivit " Journal d'un éducastreur "chez ( Champ Libre ) , en 1971 .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ErnestLONDON   08 décembre 2019
La terrorisation démocratique de Claude Guillon
Aucune force politique susceptible d’exercer le pouvoir dans les pays européens n’envisage de rompre avec la politique de terrorisation consolidée dans les dernières décennies. Cette politique continuera donc d’être menée, affectant d’abord les étrangers en situation dite « irrégulière », les Français musulmans soupçonnés de sympathies islamistes et, ponctuellement, des militants, dont on tentera par ce moyen de disqualifier les projets et les actes. Si ses moyens techniques évoluent, ils seront plus insidieux, plus difficiles à identifier, voire à combattre. Pour l’heure le ministre et le terroriste – celui qui pose la bombe dans le métro – cherchent à susciter une identique sidération de la pensée critique, et concourent au maintien du même ordre social.
Commenter  J’apprécie          60
steka   21 mai 2015
Comment peut-on être anarchiste ? de Claude Guillon
Les urnes sont funéraires, la vraie vie se décide ailleurs !
Commenter  J’apprécie          81
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Voyage d'hiver... Schubert et compagnie

Entrons dans la musique : En quelle année Franz Schubert a-t-il composé le Voyage d'hiver?

1797
1827
1857
1887

7 questions
10 lecteurs ont répondu
Thèmes : musique romantique , essai , romanCréer un quiz sur cet auteur