AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 2.79 /5 (sur 13 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Claude Lafaye a d’abord été styliste-modéliste.

Maison de l'espoir (juin 2001) est son premier roman.

Parallèlement, elle se consacrait à la peinture et surtout à l'aquarelle.

Elle habite Gueret en Creuse.

son site:
http://www.claude-lafaye.com/

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Annabelle31   19 août 2015
La maison de l'espoir de Claude Lafaye
Depuis un moment, ils avaient allumé les lampes, sans fermer les rideaux. La neige tombait toujours, et la lumière la paraient de reflets irisés. Sans rien dire, Cécile monta dans la chambre de Charlotte, et descendit avec les albums qu'elle savait trouver dans le tiroir de la commode. Son coeur battait fort lorsqu'elle les posa devant Gabriel.
Commenter  J’apprécie          50
morin   18 octobre 2013
Les Dames du manoir de Claude Lafaye
Voilà. La capitaine avait gagné. Elle avait capté l'attention de Renaud, il l'avait écouté et en quelque sorte découverte Elle s'était recadrée dans sa propre image, dans une image dont il ignorait tout, à laquelle il ne s'était pas attendu Qu'éprouvait-il ? Dubitatif, il revenait à Paul Rambert Martin
Commenter  J’apprécie          20
Annabelle31   19 août 2015
La maison de l'espoir de Claude Lafaye
Ils étaient devant une construction assez basse, tout en longueur, à trois portes de bois bien solides. Prise au volumineux trousseau, une grande clé les ouvrit toutes, les unes après les autres.

Chaque pièce renfermait des trésors.
Commenter  J’apprécie          20
Pixie-Girl   25 octobre 2013
Les Dames du manoir de Claude Lafaye
Grasses, énormes, alanguies dans leurs formes étranges, la variété infinie de leurs colories mêlait délicats pastels et tons violents, somptueux et profonds. Sur les vigoureux arbustes aux larges feuilles indolentes, chaque fleur était un festival de teintes vaguement inquiétantes. Ces plantes inconnues m'intriguaient, me procuraient un malaise confus, et il leur arrivait de hanter mon sommeil.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   13 novembre 2016
La maison de l'espoir de Claude Lafaye
À pleurer sur la perte de son innocence, sur sa fierté, sur ce qu’il lui restait d’amour-propre après le déclin social de sa famille. Mais elle pleura aussi sur cet enfant qui n’avait pas demandé à être conçu, qui n’aurait jamais la chance de respirer l’air humide de Glasgow, de sentir sa mère le toucher ni de voir sourire les yeux gris ombrageux de son père.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   13 novembre 2016
La maison de l'espoir de Claude Lafaye
Des rêves vifs, pénétrants. Un univers de mode, d’étoffes et de richesses, bien sûr. Un monde où la misérable vérité sur sa misérable famille s’évanouirait au loin jusqu’à disparaître totalement. Ce dont elle n’avait jamais rêvé, c’était de se retrouver enceinte de son amant, un homme marié, la veille de son dix-neuvième anniversaire.
Commenter  J’apprécie          00
Pixie-Girl   28 octobre 2013
Les Dames du manoir de Claude Lafaye
Si un visage, une intonation de voix, l'éclat d'un rire vous sont présents à tout instant, si l'absence pèse et semble interminable, est ce de l'amour? Si tel est le cas, alors je vous aime. Sauf que ces belles interrogations sont inutiles. Je sais cela depuis longtemps. Je refusais de me l'avouer, c'est tout.
Commenter  J’apprécie          00
Pixie-Girl   27 octobre 2013
Les Dames du manoir de Claude Lafaye
J'avais très vite renoncé à "être comme les autres" et m'étais consacrée sans partage à mes chers bouquins.
Commenter  J’apprécie          10
Pixie-Girl   26 octobre 2013
Les Dames du manoir de Claude Lafaye
Certains soirs, lorsque le vent en décide, ce que je crois être son odeur me parvient. Et je contemple la ligne ininterrompue des arbres qui le bordent et la dissimulent...
Commenter  J’apprécie          00
Pixie-Girl   25 octobre 2013
Les Dames du manoir de Claude Lafaye
Comme avait coutume de dire une de mes grands-mères nourricières, je me suis couchée "à point d'heure", endormie aussitôt et réveillée dans les dix minutes suivantes.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2263 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur cet auteur

.. ..