AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.79 /5 (sur 14 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Villersexel , le 14/08/1922
Mort(e) à : Antony , le 17/05/2005
Biographie :

Né le 14 août 1922 à Villersexel (Haute-Saône), après une scolarité à Besançon et des études à l'IDHEC, Claude Mettra devient producteur d'émission à France Culture (Les Chemins de la connaissance, L'Autre scène, Les Vivants et les dieux, Demeure de la pensée : lieu du vertige) ; il publie aussi au cours de sa vie, une vingtaine d'ouvrages tant historiques que philosophiques.

Avant de se lancer dans la littérature, il fût comédien dans le sillage de Jean Vilar. En 1972, il créa aux éditions Payot une collection "Le regard de l'histoire".
La philosophie, les mythologies, les croyances religieuses, l'intéressaient davantage et il en tira matière à des études vagabondes et à des émissions radiophoniques sur France Culture dans le cadre des "Chemins de la connaissance" ou de "La matinée des autres".
+ Voir plus
Source : nouvelobs.com
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

POÉSIE ANTIQUE – Qui est la Sibylle de Cumes ? (France Culture, 1978) L’émission « L’autre scène ou les vivants et les dieux », par Claude Mettra, sous-titrée « la parole du souterrain », diffusée le 4 septembre 1978 sur France Culture. Présence : Claude Gaignebet. Lecture : Catherine Laborde et Catherine Salviat.

Podcasts (1)


Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Aela   20 février 2011
La chanson des Nibelungen de Claude Mettra
Kriemhild, en elle-même, se préservait de l’amour.

La charmante jeune fille vécut ainsi maintes journées,

Sans connaître personne qu’elle voulût pour mari ;

Mais ensuite elle épousa en grand honneur un vaillant chevalier

Kriemhild hielt im Mute / von Minne frei den Sinn

Sie lebte, die viel gute, / manchen Tag dahin,

So dass sie niemand wusste, / den sie wünschte zum Mann,

Bis sie doch mit Ehren / einen kühnen Ritter gewann

Commenter  J’apprécie          40
Marti94   18 décembre 2016
La chanson des Nibelungen de Claude Mettra
L’amour, je ne sais pas ce qu’il est, il ne m’a jamais été donné, mais je sais ce qu’est l’absence d’amour et c’est l’enfer. Et il me faudra longtemps errer dans le domaine des ombres et traverser bien des vis nouvelles pour me laver de cette malédiction.
Commenter  J’apprécie          20
etoilensol   22 janvier 2017
Saturne ou L'herbe des âmes de Claude Mettra
Il est étrange que ce visage de la possession dont la géographie psychique se situe du côté des forces mauvaises se soit maintenue, à travers le langage quotidien, dans la relation amoureuse, ce qui en dit long sur l'usage singulier que les hommes font de la sensualité.
Commenter  J’apprécie          10
Claude Mettra
etoilensol   22 janvier 2017
Claude Mettra
Car, au coeur même de l'étreinte la plus intensément partagée, nous ne possédons rien : tout au plus pouvons-nous espérer être dépossédé d'une partie de nous-même, de cette partie d'ombre qui nous empêche d'apercevoir la lumière.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Thérèse Raquin - Emile Zola

Comment se nomme le premier mari de Thérèse ?

Robert
Camille
Laurent

9 questions
824 lecteurs ont répondu
Thème : Thérèse Raquin de Émile ZolaCréer un quiz sur cet auteur