AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.58 /5 (sur 38 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Everly (Seine-et-Marne) , le 22/07/1944
Biographie :

Claude Villers, Claude Marx de son vrai nom, est un écrivain, journaliste, producteur, animateur de radio, voyageur (passionné de trains, de paquebots, etc.).

Fils d'ouvrier massicotier, Claude Villers s'enfuit du Pas-de-Calais très jeune et fait mille métiers : employé de banque, catcheur de foire (1959), avant d'obtenir sa carte de journaliste à 18 ans. Il est alors le plus jeune journaliste de France.

Il fait ses débuts en 1961 dans la presse écrite notamment à Paris-Jour, Radio-Télé Magazine, La Presse, Plexus. Il commence à travailler à la radio en 1962, avant d'arriver à l'ORTF en 1964, où il a participé à la création du Pop-Club avec José Artur, émission qui a amené la « musique de sauvages » à l'antenne. Il a également été correspondant à New York et a produit de nombreuses émissions. Il a couvert le festival de Woodstock, malgré l'opposition de sa hiérarchie.

Entre 1972 et 1989, il produit et présente des émissions, réalise des documentaires et des films pour de grandes chaînes de télévision. Il est une des grandes voix de la radio France Inter, qu'il fait entendre comme animateur d'émissions telles que Pas de panique, Marche ou rêve et dans son rôle du président du Tribunal des flagrants délires.

En juillet 1986, passionné de voyages et d'aventures, il fonde Pacific FM "La radio voyage" comme il aime le dire dans son émission matinale.

Par ailleurs, il écrit des scénarios de films.

En 1976, 1979 et 1993, il est membre du jury du festival d'Angoulême, où ont été primés, entre autres La Ballade de la mer salée d'Hugo Pratt, Maus d'Art Spiegelman et Saigon - Hanoï de Cosey.

En 1997 et 1998, il est président d'honneur des 13e et 14e Salon du Livre maritime à Concarneau.

Claude Villers est à la retraite. Après quarante ans de carrière à Inter, Claude Villers présente sa dernière émission le 27 juin 2004, une balade en compagnie du chanteur Jean Ferrat. Amoureux des bateaux et des trains, il leur a consacré beaucoup d'émissions, mais aussi plusieurs ouvrages.

Il publie son autobiographie radiophonique Parole de rêveur : quarante ans de radio au Pré aux Clercs en 2004.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Le 15 janvier 2010, la Fnac Paris Italie 2 recevait Claude Villers pour son livre-cd (Denoël) "Le tribunal des flagrants délis". Claude Villers, Pierre Desproges, Luis Rego...provocateur, subversif et décapant, ce tribunal-là aurait trente ans, mais n'a pas pris une ride. Pour délirer, ça délire ferme. À consommer sans modération ! (1/2)
Citations et extraits (9) Ajouter une citation
MahaDee   20 mars 2017
Au nord du monde : A bord de l'Express côtier norvégien de Claude Villers
Ce n'est rien.

Rien qu'un peu de vent, un peu de pluie, un peu de nuit. Je n'ai même pas froid. À l'abri du semblant de plafond formé par le dessous du ventre rond des chaloupes suspendues aux haussières à l'étage supérieur, j'allume tranquillement ma pipe tandis que Bergen s'endort. Goulûment, je tète la flamme bleue du briquet. Mes courses et rapides aspirations font crépiter et rougeoyer le tabac serré dans le foyer. La fumée s'élance. D'abord par saccades, puis en longues et épaisses volutes. Tout est en ordre. Tout fonctionne. Je peux ranger mes accessoires et, les mains dans les poches de ma parka, je m'approche du vide.

Des quais du port montent le bruit des derniers camions que l'on décharge : emballements rageurs des chariots élévateurs lestés de lourdes palettes grimpant la pente des rampes d'accès aux cales, gémissements des chaînes de grues qui remontent, des panneaux d'acier qui se heurtent, cris et pas des hommes soudain pressés. Derniers préparatifs.
Commenter  J’apprécie          170
gill   27 mars 2017
Le tribunal des flagrants délires (1CD audio) de Claude Villers
Ils sont le tribunal

Dont on parle dans le journal

Qui juge et qui condamne

Les messieurs comme les dames.

Avec eux, pas d'innocents

Tout le monde est coupable

Ils en font le serment

Avant qu'on ne passe à table

Pas question de mentir

Pas moyen de s'en sortir

Y a vraiment rien de pire

Qu'les Flagrants Délires ...
Commenter  J’apprécie          111
gill   31 mai 2012
Marchands d'histoires, Tome 2 : Les grands aventuriers de Claude Villers
Il ne faut pas avoir peur de la mort. Sinon, à ce compte-là, on ne fait rien de ses jours.

Et Henry de Monfreid en a vécu assez pour remplir plusieurs vies...

Il aurait pu périr dans un naufrage, quelque part entre Djibouti, Zanzibar ou Bombay, dans la mer Rouge, la mer d'Oman ou l'océan indien. Son bateau aurait pu aussi couler entre la Réunion et Madagascar.

Il aurait pu disparaître dans une prison de Djibouti, une geôle de l'île de Périm ou un camp de détention au Kénya.

Il aurait pu finir poignardé, fusillé, révolvérisé, dans un réglement de comptes entre pêcheurs de perles, trafiquants d'armes ou de haschich.

Des requins auraient pu le dévorer, des hyènes l'égorger, des éléphants l'écraser.

Mais, après avoir connu tous ces destins, tous ces tumultes, Henry de Monfreid s'est éteint bien tranquillement dans son lit, paisible grand-père, à Ingrandes, dans l'Indre....

(extrait du chapitre consacré à Henri de Monfreid)
Commenter  J’apprécie          80
Danieljean   23 février 2016
Au nord du monde : A bord de l'Express côtier norvégien de Claude Villers
La luminosité m’incite à rester sur la passerelle que j’allais quitter. Tans pis pour le club du fumoir. Peut-être vais-je réussir à distinguer le décor extraordinaire du Trollfjord. Le passage étroit entre l’archipel des Lofoten et celui des Vesterålen. Evidemment, le soleil de minuit se montre plus propice à la contemplation de ce domaine des trolls, où ces esprits, pas toujours bienfaisants, se sont transformés en amas de rochers, hauts de plus de mille mètres. Mais se glisser là, de nuit, n’en est que plus inquiétant encore. La légende veut en effet qu’un jour - ou une nuit - les trolls se réveilleront et lapideront les navires qui les dérangent dans leur sommeil. Le canal se referme sur nous. Nous frôlons les parois justes éclairées par des balises à distance régulière et par la clarté du ciel qui décline. Un léger coude et la pénombre resurgit. Je regarde autour de nous et je distingue à peine les murailles de pierre.
Commenter  J’apprécie          50
gill   08 juin 2012
Les voyageurs du rêve de Claude Villers
Ils ne se sont pas contentés de rêver. Ils ont réalisé leurs rêves. Ils ont dit non aux habitudes, ils ont bravé les interdits.

Alexandra David-Néel a voyagé seule au Tibet. En 1890, Clément Adler a réussi à quitter le sol pendant quelques secondes, aux commandes de l'avion qu'il avait lui-même fabriqué.

Thor Heyerdahl a traversé le Pacifique sur un radeau...

Pour d'autres, le rêve s'est transformé en tragédie.

Burke et Willis ont péri en Australie. Isabelle Eberhardt est morte dans le désert. L'hydravion de Mermoz, "la croix du Sud", s'est abîmé dans l'Atlantique-sud.

Vaincus, déçus, disparus ou triomphants, tous restent les héros d'odyssées fantastiques dont le récit brille comme mille étoiles au firmament de l'aventure humaine.

(quatrième de couverture de l'édition parue chez "Pocket" en 1999)
Commenter  J’apprécie          40
christinebeausson   10 novembre 2016
Au nord du monde : A bord de l'Express côtier norvégien de Claude Villers
Comprendre n'interdit en rien de s'étonner.
Commenter  J’apprécie          60
gill   27 mars 2017
Le tribunal des flagrants délires (1CD audio) de Claude Villers
Pourquoi dépenser une fortune pour lire tout Sartre alors que, pour le prix d'un numéro de M..., vous avez "La Nausée" et "Les Mains Sales" ?
Commenter  J’apprécie          30
Laury-Anne   17 juillet 2012
Les Grandes stars du cinéma de Claude Villers
"Orson Welles est une manière de géant, a dit Cocteau avec raison. Un géant au regard enfantin, un arbre bourré d'oiseaux et d'ombre, un chien qui a cassé sa chaîne et se couche dans les plates-bandes, un paresseux actif, un fou sage, une solitude entourée de monde, un étudiant qui dort en classe, un stratège qui fait semblant d'être ivre quand il veut qu'on lui foute la paix."
Commenter  J’apprécie          20
Laury-Anne   15 juillet 2012
Les Grandes stars du cinéma de Claude Villers
Au cimetière, Marcel Pagnol dit un dernier adieu à son ami (Raimu). "Tu vas jouer ce soir dans trente salles et des foules vont rire et pleurer. Tu exerces toujours ton art, tu continues à faire ton métier, et je peux mesurer aujourd'hui la reconnaissance que nous devons à la lampe magique, qui rallume les génies éteints, qui refait danser les danseuses mortes et qui rend à notre tendresse le sourire des amis perdus..."
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Voyager en chanson

On commence sans surprise... Voyage voyage - Desireless Sur le Gange ou l'Amazone Chez les blacks, chez les sikhs, chez les jaunes Voyage, voyage .....

Sortir de mon home
Dans tout le royaume
Avec des fantômes
Fuir une heure mes mômes

10 questions
18 lecteurs ont répondu
Thèmes : voyages , confinement , chansonCréer un quiz sur cet auteur