AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.14 /5 (sur 6 notes)

Biographie :

Clémentine Gallot est journaliste. Elle écrit sur le cinéma, le théâtre et le genre.

Ajouter des informations
Bibliographie de Clémentine Gallot   (1)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Laura Berlingo est gynécologue-obstétricienne à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Face à Clémentine Gallot, journaliste et créatrice du célèbre podcast « Quoi de Meuf ? », elle déconstruit les représentations, questionne les rapports de domination, la « culture du viol », le consentement... Un entretien gaiement politique, pour mener nos (r)évolutions au jour le jour. Chapitres pour naviguer dans la vidéo 00:00 Présentation 00:35 Pourquoi devenir gynécologue ? 02:18 Les violences obstétricales et gynécologiques : quels conseils aux soignant.e.s ? 04:20 La sexualité est-elle politique ? 06:25 C'est quoi, une éducation sexuelle positive ? 08:12 C'est quoi, le consentement enthousiaste ? 11:04 Y a-t-il une différence entre le devoir et le viol conjugal ? 14:17 Comment repenser nos pratiques sexuelles en dehors de nos habitudes ? 17:14 Des pathologies sexuelles que l'on connaît mal 20:12 Des soignant.e.s safe « Une sexualité à soi » de Laura Berlingo, en librairie. Plus d'infos sur le livre https://www.arenes.fr/livre/une-sexualite-a-soi/ Abonnez-vous à la chaîne Arènes du Savoir http://www.youtube.com/c/LESARÈNESDUSAVOIR Suivez-nous sur les réseaux Facebook https://www.facebook.com/editionslesarenes. Instagram https://www.instagram.com/les_arenes/ Twitter https://twitter.com/les_arenes?lang=fr
+ Lire la suite

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
armand7000   07 juillet 2020
La charge sexuelle de Clémentine Gallot
(...)les hommes hétérosexuels jouiraient du monopole de la sexualité. Or, précisément, il nous semble que cette hégémonie n’existerait pas sans le labeur invisible des femmes. Alors pourquoi le monopole de la puissance sexuelle serait‐il masculin quand ce sont les femmes qui font une majorité du travail ? La charge sexuelle incarne en effet ce paradoxe : d’un côté, une visibilité masculine dans le discours et l’espace public, et dans l’ombre, un effort féminin peu reconnu, voire nié, délégitimé, ou moqué.
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox