AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3 /5 (sur 164 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , 1983
Biographie :

Cloé Korman a étudié la littérature, en particulier la littérature anglo-saxonne, ainsi que l’histoire des arts et du cinéma à l'Ecole Normale Supérieure de Lettres et Sciences Humaines.

Elle a vécu deux années à New York et voyagé dans l’ouest des Etats-Unis, de la Californie au désert d’Arizona.

En janvier 2010, elle a publié son premier roman "Les Hommes-couleurs" aux éditions du Seuil et reçu le Prix du Livre Inter et le prix Valery-Larbaud.

Elle publie un deuxième roman en 2013 : "Les Saisons de Louveplaine".

Son troisième roman, "Midi", paraît au Seuil à la rentrée littéraire 2018 et fait partie de la sélection des Inrocks et de la première sélection du prix Renaudot.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Découvrez à quoi ressemblaient les débats du jury du Prix Summer, dans les cadres des comités de lecture organisés dans les médiathèques de la Métropole de Lyon. Les jurés ont eu la lourde tâche de départager Cloé Korman, Thomas B. Reverdy, Tiffany Tavernier, Nicolas Mathieu et Abnousse Shalmani, afin de récompenser le lauréat du Prix Summer 2019. Le Prix Summer 2019 a été par la suite décerné lors de la 33ème édition de la Fête du Livre de Bron à Tiffany Tavernier pour le roman "Roissy", publié chez Sabine Wespieser éditeur. Magnifique portrait de femme rendue à elle-même à la faveur des émotions qui la traversent, "Roissy" est un livre polyphonique et puissant, qui interroge l'infinie capacité de l'être humain à renaître à soi et au monde. Pour tout savoir sur le Prix Summer : https://www.fetedulivredebron.com/evenements-actions/prix-litteraire ©Métropole de Lyon - Garage Productions.
+ Lire la suite
Podcasts (4) Voir tous

Citations et extraits (52) Voir plus Ajouter une citation
carre   26 octobre 2013
Les saisons de Louveplaine de Cloé Korman
Thétis n'aimait pas répéter deux fois la même histoire car la bécasse qui chante trop de fois la même sonate est repérée par les vautours.
Commenter  J’apprécie          200
Eve-Yeshe   05 juin 2014
Les saisons de Louveplaine de Cloé Korman


« Si tu voyages vite, lui dit-il, en un jour au lieu d’une semaine par exemple, on va te retirer les jours dus à l’autre bout de ta vie, c’est obligé. Il vidait le tiroir-caisse. Le pas de l’homme fait la route en tant de jours, si tu les supprime avec un moyen de transport, ou avec un autre moyen de transport, tu te crois maligne ? Dieu t’a donné une seule vie, avec un certain nombre de jours et ta propre vitesse. Ya benti, tu crois pouvoir gagner du temps ? Mais il y a quelqu’un derrière qui recalcule ! Ces jours-là de gagnés, on te les refacture à l’autre bout. P 34

Commenter  J’apprécie          140
Annette55   30 novembre 2018
Midi de Cloé Korman
" En surplomb d'une mer couleur de temps , que troublent à peine les sillons de quelques bateaux de plaisance , de quelques galions de pirates battant pavillon noir ou le gonflement tranquille et gris d'un dos de baleine, j'observe mes petits camarades qui foulent le sentier dans leurs baskets empoussiérées , de plus en plus hors d'haleine, de plus en plus dispersés à mesure des virages ....

C'est dangereux les calanques . C'est plein d'à - pics qui roulent dans des taillis de pins accrochés on ne sait comment entre les flancs rocheux ...Le chemin que nous suivons qui serpente au sommet du monde, le dos ensablé , fait des détours et des embardées, comme hypnotisé par la mer...."
Commenter  J’apprécie          110
montmartin   23 juillet 2018
Midi de Cloé Korman
Il a allongé le bout de ses doigts jusqu'à son poignet et il a attrapé sa main, l'a retenue tout entière dans la sienne. Et je pense que ces dix minutes lui ont fait mille fois plus de bien que les milliers de claques et de massages cardiaques chimiques que je lui administre sans interruption depuis six jours, avec une énergie de damnée.
Commenter  J’apprécie          110
hcdahlem   12 février 2020
Tu ressembles à une juive de Cloé Korman
C’est en mesurant ce danger qu’il faut penser la solidarité entre les luttes contre le racisme et contre l’antisémitisme, et mener ces combats de façon tolérante et pluraliste, en surmontant les divisions liées à nos origines sociales et culturelles ce qui exige sans doute de surmonter le racisme au sein même de l’antiracisme. À défaut, C’est le racisme qui nous pense et nous conduit collectivement dans un monde mort, un jardin aux statues où nous irions ressembler à mort à nous-mêmes jusqu'à ce que mort s’ensuive, jusqu’à ce que la rose soit à la rose moins qu’une rose mais une rose de poussière, une rose d’épines, un fil barbelé de cauchemar. p. 107
Commenter  J’apprécie          60
montmartin   23 juillet 2018
Midi de Cloé Korman
" Comment vas-tu ? As-tu bien dormi ? " Il me tend la main. Son visage est bourrelé et creusé comme la souche d'un arbre... Il me sourit. Je crois qu'il sait à ce moment-là qu'il me plait... Malgré son état, c'est inexplicable et scandaleux, mais je le trouve beau comme toujours, je lui prends la main. " As-tu bien dormi ? "
Commenter  J’apprécie          60
ChezLo   18 décembre 2010
Les hommes-couleurs de Cloé Korman
Quelqu'un s'est mis à pleurer tout doucement. Ca venait du fond de la salle. Ou de dehors, derrière la porte, ou de l'estrade. Il y avait Dieu au comptoir, le coeur tordu sur son whisky. Une porte a claqué, et le souffle du ciel a enserré les murs de la baraque, la tempête peu à peu gagnant de l'ampleur. Pour pas être emportés, Red et moi on a décidé de s'asseoir. On s'est mis à comprendre que tout ça venait d'un seul endroit : l'oeil du cyclone c'était ce pavillon d'argent et de chair, qui gueulait. Peu à peu ça a pris de la forme, comme plusieurs se répondant, car la durée d'un son accompagnait le suivant avant de mourir, parfois il tenait deux ou trois lignes à la fois, et une qui s'était éteinte revenait dans la nasse et repartait. La douleur accouchait de nuances de plus en plus tendres, jusqu'à ce qu'elle se sépare d'elle-même et devienne une seule note tendue dessous toutes les autres, parmi lesquelles le rire, l'amour et la joie, qui irradiaient du corps de l'Indien immobile.
Commenter  J’apprécie          40
montmartin   23 juillet 2018
Midi de Cloé Korman
Dans le service de médecine interne où je travaille, des fois je sauve, des fois je peux pas. J'ai appris à cette époque que certains rivages sont inaccessibles , qu'il ne sert à rien de ramer avec mon canot et ma trousse de secours pour aborder ceux-là.
Commenter  J’apprécie          50
ay_guadalquivir   07 juin 2011
Les hommes-couleurs de Cloé Korman
"Il y a des êtres qui résistent, qui restent convaincus de la valeur de leur vie même quand l'air se dessèche autour d'eux. Même si la terre entière se changeait en pierre, ils continueraient de se savoir humains, et seront sauvés."
Commenter  J’apprécie          50
OSOLEMIO   13 mars 2020
Les hommes-couleurs de Cloé Korman
avez-vous remarqué que le désert fait perdre le sentiment de sa propre vie ?
Commenter  J’apprécie          60
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

quyz ou quiz ?

Qu'est-ce qu'on s'ennuie à l'hôpital quand on doit subir une

dyalise
dialyse
dialise

11 questions
39 lecteurs ont répondu
Thèmes : vocabulaire , mots , lettre , langue française , humourCréer un quiz sur cet auteur
.. ..