AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.88 /5 (sur 75 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 14/04/1950
Biographie :

Après avoir été danseuse-étoile amateur, artisan, hôtesse de l'air, navigatrice, professeur de français à travers le monde, Clotilde Bernos se met à écrire, puis plus récemment à dessiner. Elle s'installe ensuite à Aix en Provence et publie de nombreux ouvrages de fiction ainsi que des histoires pour la presse.

Membre de la Charte des Auteurs et Illustrateurs de Jeunesse, elle accompagne des ateliers d'écriture et d'illustration dans les écoles primaires, les collèges et lycées mais propose aussi des ateliers pour adultes.

Pour plus d'informations voici mon blog http://fclotildebernos.blogspot.fr/

Source : http://www.ricochet-jeunes.org
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Atelier d'écriture de Clotilde Bernos
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
Jumax   13 décembre 2012
Moi, Ming de Clotilde Bernos
"Ainsi est notre vie. Chaque jour. Seuls changent la couleur des rizières et le parfum des boîtes de thé."
Commenter  J’apprécie          100
Palmyre   23 juillet 2015
Fais ton lit, Lili ! de Clotilde Bernos
"Fais ton lit, Lili!"



Lili ne répond pas. En chemise de nuit, elle saute à pieds joints sur l'édredon et rebondit en poussant des cris...
Commenter  J’apprécie          70
chardonette   31 décembre 2011
Oh la la, Lola ! de Clotilde Bernos
Je me demande si c'est contagieux cette maladie en notes de musique, ce sida-là? A la télé, les grands savants de la Terre en parlent souvent. Alors je repense à Lola et à son lapin bleu, j'écoute. Ils disent que quand une mauvaise étoile comme ça vous tombe sur la télé, on sait pourquoi et comment. On ne savait pas avant. On peut l'empêcher maintenant, en "s'empréservant". Encore un drôle de mot de savant!
Commenter  J’apprécie          30
Rhia   19 décembre 2011
La petite fille qui voulait tout de Clotilde Bernos
"Tu ne nous aimes pas et le bonheur n'est pas à prendre.

- Ah? dit la jeune fille.

- Mais il pousse, si on l'arrose un peu...,ajouta le garçon."
Commenter  J’apprécie          40
Juin   18 juin 2017
Le si gentil monsieur Henry de Clotilde Bernos
Je ne voulais plus monter les étages.

Je ne voulais plus de mercredis.

Je ne voulais plus chanter.

Je ne me voulais plus.

( p 37)
Commenter  J’apprécie          40
chardonette   31 décembre 2011
Oh la la, Lola ! de Clotilde Bernos
Je suis monté dans ma cabane sur la huitième branche du sapin, et j'ai déniché un rêve. Dans le rêve, on voyait nettement Lola, son lapin bleu et moi dans notre cabane devenue bateau, ramant sur le Grand Fleuve Oualalidi, à la recherche du Coquelicot Géant des Mers.

Je me demande vraiment si son lapin bleu existe ou pas?
Commenter  J’apprécie          30
Moussaron32   31 août 2013
Noël Baobab de Clotilde Bernos
"23 décembre dans le désert

-Veux-tu vraiment savoir ce que j’aimerais plus que tout au monde, Grand lièvre ?

-Une fricassée de fourmis, sauce piquante, Petit Lion ?

-Non, Grand Lièvre

-Peut-être un bol de coco bien frais ?

-Non Grand Lièvre.

- Je crois que j’ai trouvé ! Prendre un bain dans le fleuve, à la tombée de la nuit , et te laisser flotter en contemplant les étoiles ?

- Rien de tout ça, dit petit Lion. Rien , rien , rien,

- Alors je donne ma langue au tigre…

- d’accord mais tu as perdu

-J’ai perdu, dit Grand Lièvre.

- Ce que j’aimerai plus que tout au monde, c’est un vrai Noël : des flocons de neige, des guirlandes d’étoiles, un sapin avec des boules rouges, devant un soulier et dans le soulier.. un vrai cadeau de Noël, grand comme ça.. Et tu sais ce qu’il y aurait dans le paquet ? Tu ferais mieux de donner ta langue au tigre, tout de suite.. Je te la donne dit Grand Lièvre.

- Il y aurait un chapeau de cow-boy, un vrai chapeau de cow-boy

- Où as-tu encore inventer tout ça, Petit Lion ?

- Dans mes rêves, dit Petit Lion

-Et tu peux me dire pourquoi un vrai chapeau de cow-boy ? Pour faire beau répond Petit Lion. C’est demain le 24 décembre, il s’agit de ne pas traîner. Pourtant, il ferait si bon rester allongé à l’ombre du baobab, pour une petite sieste. Mais un ami est un ami.

-Alors Grand Lièvre se met en route et va chercher tout ce qu’il faut pour un vrai Noël de Petit Lion. Il file comme une flèche à travers le grand désert. Soudain, il trébuche sur quelque chose de dur et tombe, le museau dans le sable. « Je rêve ! pense Grand Lièvre en découvrant deux vieilles sandales en plastique. Pas le peine de me fatiguer ! En voilà une pour Petit Lion et une pour moi ! » Et il lance joyeusement les souliers dans son panier.

A la tombée de la nuit, essoufflé, Grand Lièvre arrive en boitant au bord du fleuve Grigri. Tous les copains des environs sont déjà là pour se rafraîchir, Grand Lièvre écoute les dernières nouvelles et boit avec eux un bon verre de vin de palme.

Puis il fait la planche dans les eaux boueuses, car il n’y a rien de mieux au monde que de flotter en contemplant les étoiles. « C’est simple d’être heureux, pense Grand Lièvre, en se laissant bercer.. ; Pourquoi petit Lion est-il si compliqué ? »

24 décembre au petit matin

Le jour est à peine levé que Grand Lièvre cavale le long du fleuve jusqu’au village de Tougoudou. En passant devant un champ de coton, il se souvient des paroles de Petit Lion : des flocons de neige » « Pas la peine de s’épuiser ! Voilà pour la neige » Pense Grand Lièvre. Et il remplit gaiement la moitié de son panier avec des flocons de coton. Mais le temps presse .

A l’entrée du village, se dresse un flamboyant, couvert de fleurs rouges. Petit Lion a bien dit « avec des boules rouges » « Pas la peine de s ‘échiner ! Voilà pour les boules ! » décide Grand Lièvre. Et tout content, il cueille des fleurs, jusqu’à ce que son panier déborde.

A Tougoudou, personne n’a jamais vu de sapin.

- Un sapin vert, un sapin vert.. Répète Grand Lièvre à qui veut l’entendre. Il regarde désespérément autour de lui. Mais le soir tombe déjà : plus question de faire le difficile.

- « Pas la peine de se casser la tête ! soupire Grand Lièvre en nage, on dira que c’est un sapin.. »

- Il creuse le sable et repart comme une fusée, le cocotier vert sous le bras.

Grand Lièvre court comme un fou pour retrouver son Petit Lion. « Tant pis pour les guirlandes d’étoiles , pense-t-il. De toute façon, je n’ai plus de place dans mon panier, ni sur ma tête, ni sous mon bras. Petit Lion n’aura qu’à fermer les yeux et il les verra dans ses rêves.. »"

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Moussaron32   02 septembre 2013
Noël Baobab de Clotilde Bernos
"Finalement, Grand Lièvre rapporte presque tout ce qu’il faut pour un vrai Noël : deux sandales rouges, des flocons de neige, des boules de flamboyant, un sapin cocotier, des guirlandes d’étoiles en rêves. Son museau est tout bleu, son panier bien trop lourd, son cocotier glisse tout le temps, mais il galope comme un grand Lièvre du désert. Surtout, ne pas être en retard ! Et c’est Petit Lion qui va être content ! Voilà la nuit de Noël tombe déjà.

24 décembre au soleil couchant

- J’ai bien cru que tu ne reviendrais plus, pleurniche Petit Lion. Noël a déjà commencé depuis longtemps..

-Erreur dit Grand Lièvre en levant la tête, minuit est loin, la lune n’est pas juste au-dessus de nous.

- Pourquoi, c’est si tard Noël..soupire Petit Lion

- Parce que c’est comme ça !

Tu te souviens l’âne et le bœuf qui s’époumonent pour réchauffer ce petit enfant de l’étable.

Je te l’ai déjà racontée cent fois, cette histoire !

Est ce qu’il y avait aussi un petit lion comme moi et un grand Lièvre comme toi pour qu’il ait plus chaud ? Non ? Pourquoi ? Parce que c’est comme ça ! répète Grand Lièvre. Maintenant arrête de poser des questions, tourne-toi et ferme les yeux.

24 décembre Minuit

-Voilà, tu peux te retourner.. Regarde , il y a tout ce que tu m’as demandé C’est beau, tu ne trouves pas ? demande Grand Lièvre inquiet. Oh ! dit Petit Lion Quoi ? Oh !

- Ce n’est pas du tout comme ça que j’avais vu le sapin, les boules et la neige, dans mes rêves, vraiment pas du tout..

- Et alors Et alors ? hurle Grand Lièvre, les oreilles vertes de dépit. C’est beau quand même, murmure Petit Lion. Et les guirlandes d’étoiles, on les verra en fermant les yeux ..

- C’est ça ! Allez, maintenant prépare-nous une bonne fricassée de fourmis, sauce piquante. J’ai faim ! déclare Grand Lièvre un peu ragaillardi.

- La lune est juste au-dessus de leur tête.

- Si on mettait les souliers devant le sapin ? Avec deux souliers, j’aurai peut-être deux paquets, dit Petit Lion.

- Erreur deux fois !

- Un soulier pour toi, un soulier pour moi On ne sait jamais

- Tu as raison, répète Petit Lion, on ne sait jamais..

25 décembre 2 heures du matin

Ils s’allongent, tous les deux, dans le sable tiède et savourent une bonne fricassée de fourmis, sauce piquante, arrosée de lait de coco et d’une goutte de vin de palme. A la lumière de la lune, Petit Lion et Grand Lièvre chantent la chanson de Noël du grand désert : Pimboulette atche , atcha, atche Pimboulette atche Youpette olala atchea atcha atcha olala.

Un petit vent frais leur caresse le museau. Grand Lièvre raconte les nouvelles du fleuve. Petit Lion décrit sa longue journée à attendre.

- A quoi penses-tu, Grand Lièvre ?

- Je pense que Noël est magique, Petit Lion. Et toi ?

- Je me demande si j’aurai un gros paquet dans mon soulier, soupire Petit Lion

- Tu verras bien demain !

- Déjà tu voulais Noël avant l’heure, maintenant tu veux ton cadeau avant demain.

- Tu m’énerves, tiens !

Ils parlent et ils s’endorment, les yeux dans les étoiles. Le lendemain matin, au pied du sapin tout couvert de boules rouges et de neige. Petit Lion et Grand Lièvre découvrent deux paquets : un gros et un petit.

Dans le gros paquet, il y a un grand chapeau de cow-boy pour la grosse tête de Petit Lion. Dans le petit paquet, il y a un canotier avec deux trous pour la petite tête de Grand Lièvre.

- C’est exactement ainsi que j’avais imaginé mon chapeau s’exclame Petit Lion.

- Mais tu n’avais pas vu le mien.

- Crois-moi, Noël est magique. MAGIQUE répète Petit LION."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Liliz   04 juin 2015
Moi, Ming de Clotilde Bernos
Finalement, j'aurais bien pu être Empereur du monde. Perché sur mon trône, avec une couronne aussi haute que la tour de Babel, j'aurais surveillé la Terre entière, des plus chétifs pucerons aux grands importants de la planète.
Commenter  J’apprécie          20
Juin   18 juin 2017
Le si gentil monsieur Henry de Clotilde Bernos
Les volets de Monsieur Henry sont restés fermés.

Plus tard, il y a eu un écriteau, A vendre.

James m'a dit :

- Monsieur Henry est en garde à vue.



J'espère qu'ils vont le garder à vue d’œil.

(83)
Commenter  J’apprécie          20
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

En boucle ... avec la Castafiore

La Castafiore est le rossignol milanais qui enchante les albums de

Lucky Luke
Tintin
Asterix
Gaston

17 questions
21 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature jeunesse , littérature française , bande dessinée , écrivain , opéraCréer un quiz sur cet auteur
.. ..