AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.91 /5 (sur 103 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Wavre (Belgique) , le 14 mai 1939
Biographie :

Colette Nys-Mazure, née le 14 mai 1939 à Wavre (Belgique), est une écrivaine belge de langue française.

Suite au décès de ses parents, elle part habiter chez des membres de sa famille dans le Tournaisis, une région qu'elle affectionne beaucoup et qu'elle ne quittera plus.

Titulaire d'une maîtrise de lettres à l'Université catholique de Louvain où elle a effectué ses études de 1957 à 1961, elle est devenue professeur de lettres de 1961 à 1999. Elle a également été assistante à l'Université catholique de Louvain de 1974 à 1980 et conférencière à partir de 1989 au Centre Vauban de l'Université catholique de Lille.

Son premier recueil, La vie à foison, est publié en 1975 par le Centre Froissart de recherches poétiques.

Si la poésie reste son territoire de prédilection, elle a également écrit des essais sur Suzanne Lilar et Tahar Ben Jelloun, des nouvelles et des pièces de théâtre qui connaissent un grand succès. Elle anime aussi des ateliers d'écriture et de lecture. Elle est membre de l'Association des Écrivains belges de Langue française.

Colette Nys-Mazure fait partie du groupe Unimuse avec, entre autres, Paul André, Jacky Legge, Françoise Lison-Leroy, Marie-Clotilde Roose et Michel Voiturier. Créée en 1952, cette association d'écrivains du Tournaisis et des environs peut être considérée comme la « Maison de la Poésie » du Hainaut occidental, même si elle ne possède pas de local fixe.

Sur le plan privé, Colette Nys-Mazure est la mère de cinq enfants et la grand-mère d'une dizaine de petits-enfants.Colette Nys-Mazure, née le 14 mai 1939 à Wavre (Belgique), est une écrivaine belge de langue française.

Suite au décès de ses parents, elle part habiter chez des membres de sa famille dans le Tournaisis, une région qu'elle affectionne beaucoup et qu'elle ne quittera plus.

Titulaire d'une maîtrise de lettres à l'Université catholique de Louvain où elle a effectué ses études de 1957 à 1961, elle est devenue professeur de lettres de 1961 à 1999. Elle a également été assistante à l'Université catholique de Louvain de 1974 à 1980 et conférencière à partir de 1989 au Centre Vauban de l'Université catholique de Lille.

Son premier recueil, La vie à foison, est publié en 1975 par le Centre Froissart de recherches poétiques.

Si la poésie reste son territoire de prédilection, elle a également écrit des essais sur Suzanne Lilar et Tahar Ben Jelloun, des nouvelles et des pièces de théâtre qui connaissent un grand succès. Elle anime aussi des ateli
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Entretien avec Marie-Amélie Senot, attachée de conservation en charge de l'art moderne et de l'art contemportain, et Colette Nys-Mazure, écrivain, autour de l'oeuvre de Amedeo Modigliani, Maternité.
Podcasts (1)

Citations et extraits (141) Voir plus Ajouter une citation
Colette Nys-Mazure
sabine59   23 mai 2020
Colette Nys-Mazure
Mystérieusement

fleurissent les arbres

loin du jardin

où leurs racines

n'en finissent pas de s'étreindre.



(" Feux dans la nuit")
Commenter  J’apprécie          234
Colette Nys-Mazure
krzysvanco   11 mai 2019
Colette Nys-Mazure
Alanguie



C’est une femme lente, indolente sous le ciel, le bleu, l’ardeur du bleu. Un fruit de saveur ; pulpe soleilleuse. Une bouche mûre, cheveux d’herbe à faucher. Bras et jambes dans un feu de joie hâlée, fusante. Une femme abeille, de sucs alourdie. À lézarder sans fin dans le jour délirant. Une chair à étreindre. Languide, elle se dérobe.
Commenter  J’apprécie          320
Colette Nys-Mazure
coco4649   10 mars 2016
Colette Nys-Mazure
Mathématiquement tien





Deux paires de lunettes pour quatre yeux

Deux têtes sous le même bonnet

Un tandem  un ballon pour deux



Aucune semaine des quatre jeudis

Huit jours de congé

De grande vacances à l'infini



Dix pastilles à la menthe

Soudées au fond de nos six poches

Plus de vingt tours dans notre sac



Une seule parole



               À ce compte-là

               Combien vaut notre amitié ?

Commenter  J’apprécie          300
Colette Nys-Mazure
sabine59   02 juin 2019
Colette Nys-Mazure
Je dis la beauté du monde toujours offerte,

Là, sous mes doigts, sous mes yeux.

La joie pudique et la fête sans lendemain.

L'espérance apprise,

La sève obstinée,

La chanson patiente.

Les instants d'éternité et l'éternité entrevue.

L'aventure inouïe d'un réveil ,

Le jaillissement de la création

Et l'invention de l'amour.

Le bonheur surpris et la mort apprivoisée.



Je ne maudirai pas les ténèbres.

Je tiendrai haut la lampe.



(" La vie à foison")
Commenter  J’apprécie          286
fanfanouche24   13 mars 2014
Tu n'es pas seul de Colette Nys-Mazure
Elle n'écoute pas vraiment ce que je raconte et cela ne me déplaît pas car j'aime sa liberté, cette distance que je n'ai pas. Je n'arrête pas de faire attention à l'autre, de me faire du souci pour lui. Je me répète en vain la boutade de Lacan : "Si tu te mets à la place de l'autre, lui, où se met-il ?" (p.102)
Commenter  J’apprécie          280
FRANGA   20 juillet 2012
Célébration du quotidien de Colette Nys-Mazure
Si nous étions présents à nous-même, si nous ne nous absentions pas en regrets ou en désirs, nous dilaterions notre existence, nous ne perdrions aucune parcelle de vie. Nous ne nous étonnons pas assez, nous ne nous émerveillons qu'occasionnellement. Histoire d'éveil et question d'usure.
Commenter  J’apprécie          210
FRANGA   20 juillet 2012
Célébration du quotidien de Colette Nys-Mazure
Ce n'est pas la répétition des gestes et des mots, l'hallucinante succession des saisons qui nous usent mais notre absence à cette marche, notre défaut de présence à ce miracle continu. Faut-il avoir été dépourvu par le le fait de la guerre, d'une catastrophe publique ou privée, d'une maladie, d'un exil, faut-il avoir été sevré de cette nourriture quotidienne, de cet accord, pour en ressentir le prix ? Serait-ce une question de nature, d'aptitude innée au bonheur d'être ici, maintenant, de ne rien gaspiller ?
Commenter  J’apprécie          190
lafilledepassage   28 avril 2020
La chair du poème : Petite initiation à la vie poétique de Colette Nys-Mazure
La poésie comme planche de salut, oui ! Pas seulement ça, bien sûr ! Mais parfois dans les ressacs de notre existence, il est bien nécessaire de pouvoir nous raccrocher à des mots, des strophes en intime connivence. Lorsque taraude le mal d’être – le mien, celui d’un proche – susceptible de prendre des formes insupportables menant parfois à la névrose -, il est réconfortant d’entendre que des poètes sont passés par là, en sont sortis, vivants.
Commenter  J’apprécie          140
krzysvanco   12 mai 2019
Singulières et plurielles de Colette Nys-Mazure
Réminiscente



Belle, très belle. Elle foule votre terre et déplace les collines. Elle danse, on lui emboîterait le pas. Des yeux l’escortent. On est rivé derrière la vitrine, au comptoir, sur la péniche, le tracteur. On la laisse passer. Elle draine des espérances renaissantes aussitôt qu’avortées. Son charme, la blessure.
Commenter  J’apprécie          140
sabine59   07 février 2020
Piqués des vers ! : 300 coups de coeur poétiques de Colette Nys-Mazure
Le sacré



C'est quand tu es légère

Et pousse au vent

Le crépitement d'un

Feu de nuque



C'est quand

Je ne demande rien



Et que tu donnes



Lorsque tout est miracle

Ici



Et que je suis du doigt

Le cours de ta rivière



Michel Joiret
Commenter  J’apprécie          140
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Immortelle Barbara

Un beau jour ou peut-être une nuit / Près d’un .…. je m’étais endormie

bac
sac
lac
frac

12 questions
43 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanson française , poésie françaiseCréer un quiz sur cet auteur
.. ..