AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.7 /5 (sur 40 notes)

Nationalité : Irlande
Biographie :

Colin O’Sullivan est un auteur irlandais.

Après avoir fait ses premiers pas d’artiste sur les planches en jouant Mr Orange (Reservoir Dogs) dans la troupe de théâtre amateur du jeune Michael Fassbender, Colin O’Sullivan s’est tourné vers l’écriture. Il vit aujourd’hui au nord du Japon où il enseigne l’anglais. Il a publié de nombreuses nouvelles et des recueils de poésie. Killarney Blues est son premier roman noir.

Ajouter des informations
Bibliographie de Colin O’Sullivan   (1)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (45) Voir plus Ajouter une citation
LadyDoubleH   22 septembre 2017
Killarney Blues de Colin O’Sullivan
Le blues parle de la souffrance. Et les irlandais en connaissent un rayon là-dessus.
Commenter  J’apprécie          40
Crazynath   25 avril 2021
Killarney Blues de Colin O’Sullivan
La mémoire est une drôle de chose, elle peut vous jouer des tours , on oublie, si facilement, et tellement de choses peuvent vous revenir à l'esprit bien vivantes, pétillantes.
Commenter  J’apprécie          30
maevedefrance   10 septembre 2017
Killarney Blues de Colin O’Sullivan
Le blues parle de la souffrance. Et les Irlandais en connaissent un rayon là-dessus.
Commenter  J’apprécie          30
maevedefrance   07 septembre 2017
Killarney Blues de Colin O’Sullivan
Certains soirs elle parvenait à transformer l'histoire en une quête de Tir na nOg avec John qui nageait de plus en plus profond dans le lac pour atteindre la terre qui garantissait de rester jeune à tout jamais.
Commenter  J’apprécie          20
maevedefrance   09 septembre 2017
Killarney Blues de Colin O’Sullivan
Honnêtement, les chansons sont assez pourries. Mais c'est bien d'avoir un hobby. C'est mieux que vous deux. Qui passez votre temps à faire du shopping. Et qui dépensez l'argent que vous avez durement gagné.
Commenter  J’apprécie          20
Krissie78   19 juillet 2021
Killarney Blues de Colin O’Sullivan
ll s’apprête maintenant à le faire en public. Qu’est-ce que ça va donner ? Quelque chose de hurlant et d’exubérant comme Chester Burnett en personne, ou plutôt calme et serein comme The Hook, qui fait des riffs sur une vibration.

Ses mains tremblent. Le micro a l’air sévère et dangereux, une sculpture de Giacometti, maigre et sinitre, à moins que ce ne soit perdue et désolée. À quoi va ressembler la chanson ?

« Bien. Allons-y », dit Tom, enthousiaste, enivré.

Bernard est sur le point de découvrir comment, juste comment tout cela va se passer.
Commenter  J’apprécie          10
Lalitote   19 février 2019
Killarney Blues de Colin O’Sullivan
Il voit un lien entre la maladie de la pomme de terre en Irlande qui a donné lieu à l’atroce famine, la catastrophe des inondations du Mississippi et l’assaut insidieux du charançon des pommiers. Il a lu des trucs là-dessus. Toutes ces heures passées dans sa chambre lui ont rempli la tête de telles correspondances. Il entend la joie dans ces chansons, pas la morosité, il y voit une spiritualité qu’il ne trouve nulle part ailleurs, pas à l’église, pas dans les jacasseries des prêtres. Le blues contient tout à ses yeux.
Commenter  J’apprécie          10
maevedefrance   07 septembre 2017
Killarney Blues de Colin O’Sullivan
Le tigre celtique est bien mort, sa carcasse en putréfaction enlisée dans les tourbières noires. A la place du tigre se trouve un chaton qui miaule, rachitique et nerveux, prêt à défequer.
Commenter  J’apprécie          20
Crazynath   26 avril 2021
Killarney Blues de Colin O’Sullivan
Quelques gouttes commencent à tomber sur la vitre à présent, doucement d'abord, quelques gouttes de temps en temps, flic floc, puis plus intensément et assurément régulière et vigoureuse, une pluie résolue, que le vent ne tarde pas à accompagner, lentement au départ, un murmure pour commencer, pas plus fort que le doux hululement d'un bébé chouette, mais bientôt, c'est bel et bien une chouette.
Commenter  J’apprécie          10
LUKE59   08 juin 2019
Killarney Blues de Colin O’Sullivan
C'est le gros intérêt de vivre seul : le bazar que tu mets, c'est ton bazar. Tu ramasses quand tu es fin prêt à le faire. Personne ne regarde par-dessus ton épaule l'air consterné, personne ne te secoue pour te dire de faire les choses, et plus vite que ça. ( p 73 )
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Les couples célèbres

Qui étaient "les amants du Flore" ?

Anaïs Nin et Henri Miller
Elsa Triolet et Aragon
Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre
Paul Verlaine et Arthur Rimbaud

9 questions
8625 lecteurs ont répondu
Thèmes : couple , roman d'amourCréer un quiz sur cet auteur