AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.6 /5 (sur 175 notes)

Nationalité : Suisse
Né(e) à : Frauenfeld, canton de Thurgovie , le 04/06/1960
Biographie :

Corinne Hofmann est née de mère française et de père allemand.

En 1986, ayant jeté son dévolu sur un grand guerrier massaï de la tribu nomade des Samburu vu sur un bateau, elle écume la brousse sur des milliers de kilomètres pour le retrouver, fait face aux tracasseries administratives, à la maladie, à la faim et aux conditions de vie plus que sommaires.

Elle s'entête malgré leur communication plus que limitée -tous deux baragouinent à peine l'anglais- et les chocs culturels permanents. Une épopée contée avec un mélange de naïveté et de pragmatisme parfois déconcertant dans son livre La Massaï blanche.

De cette relation avec Lketinga naîtra Napiraï, sa fille unique. Après quatre ans, la jalousie et les problèmes d'alcool de son mari lui font regagner son pays.

Elle vit aujourd'hui en Suisse allemande avec sa fille. Elle travaille au service marketing d'une entreprise médicale.

Son récit a été porté au cinéma en 2005. Nina Hoss y incarne Corinne.

" Retour d'Afrique " est la suite du best-seller mondial " La Massaï blanche ". Il a été écrit, comme l'explique Corinne Hofmann elle-même, sur les insistances des lecteurs du premier livre qui souhaitaient savoir ce que cette ex-épouse d'un guerrier Samburu était devenue après son retour à la " civilisation ".

Avec son troisième tome, «Retrouvailles au Kenya», Corinne Hofmann boucle la boucle le temps d'un retour en Afrique. Récit des retrouvailles avec sa famille africaine qu'elle a quittée abruptement.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Corinne Hofmann   (4)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ladesiderienne   03 janvier 2013
La Massaï blanche de Corinne Hofmann
Puis la femme médecin suisse revient et nous donne le résultat de ses analyses : je souffre d'une forte anémie et j'ai besoin d'une transfusion sanguine immédiate pour soigner mon grave accès de malaria.

Le médecin m'explique à quel point il est difficile d'obtenir du sang. Ils ne possèdent que quelques rares réserves que je devrai remplacer par l'intermédiaire d'un donneur.

Je suis malade à l'idée de recevoir du sang étranger, ici, en Afrique, à l'ère du sida. Inquiète, je demande au médecin si le sang est contrôlé. Seulement en partie, me répond-il avec honnêteté ; d'ordinaire, les patients souffrant d'anémie doivent emmener un donneur de leur famille avant la perfusion. Ici, la plupart des gens meurent de la malaria ou de ses effets, à savoir l'anémie. La Mission reçoit très peu de sang collecté à l'étranger.

J'essaie de mettre de l'ordre dans mes pensées. Une idée ne quitte pas mon esprit : transfusion égale sida. J'ose prononcer quelques mots de protestation pour dire que je ne veux pas attraper cette maladie mortelle. Alors le médecin devient plus explicite et me dit d'une voix grave que je peux choisir entre ce sang-là et une mort certaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ladesiderienne   31 décembre 2012
La Massaï blanche de Corinne Hofmann
Après un certain temps, Lketinga se lève et dit qu'il doit partir mais qu'il reviendra bientôt. Je cherche à savoir ce qu'il veut faire, mais il se contente de dire : " No problem, I come back. " Puis il me sourit et disparaît. Je demande à Priscilla où il est allé. Elle répond qu'elle n'en sait trop rien car on n'a pas le droit de poser ce genre de question à un guerrier massaÏ. Cela ne regarde que lui, mais elle suppose qu'il est allé à Ukunda. Je m'exclame, un peu indignée : " Mais pour l'amour de Dieu, qu'est ce qu'il va faire à Ukunda ? Nous en venons! - Peut-être veut-il manger quelque chose", réplique Priscilla. Mes yeux se posent sur la viande qui bout dans une grande casserole de fer-blanc : " Et ça, c'est pour qui ? - C'est pour nous, les femmes, m'explique-t-elle. Lketinga n'a pas le droit de toucher à cette viande-là. Un guerrier massaï ne mange jamais ce qu'une femme a touché ou regardé. Ils n'ont pas le droit de manger en présence de femmes. La seule chose qui leur soit permise, c'est de boire le thé."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le chevalier au bouclier vert (partie 1)

Le jeune héros se nomme :

Thibault de Salvagny
Thibault de Sauvigny
Thibault de Sautigny

20 questions
184 lecteurs ont répondu
Thème : Le Chevalier au bouclier vert de Odile WeulersseCréer un quiz sur cet auteur