AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.02 /5 (sur 28 notes)

Nationalité : Norvège
Né(e) à : Sandefjord , le 16/07/1941
Biographie :

Dag Solstad est un écrivain norvégien. Il est installé en partie à Skillebekk (Oslo) et en partie à Berlin. Il est marié avec Therese Bjørneboe, fille de l'écrivain Jens Bjørneboe.

Dag Solstad débuta par un recueil de nouvelles Spiraler (Spirales) en 1965.

Il est le seul auteur norvégien à avoir obtenu trois fois le Prix de la critique littéraire norvégienne. Il est connu entre autres pour le talent avec lequel il analyse la conscience moderne. Il a aujourd’hui publié près d’une trentaine de livres traduits en anglais, en arabe, en turc ou encore en espagnol.

Il est également récipiendaire du Prix de littérature du Conseil Nordique en 1989 pour Roman 1987, puis encore du Prix de la Critique en 1999 pour T. Singer, et du Brageprisen en 2006.

A travers Honte et dignité (Les Allusifs, 2008, traduit par Jean-Baptiste Coursaud), l’auteur nous livre la solitude d’un professeur, sa difficulté à intéresser des adolescents à l’œuvre incontournable d’Ibsen.

Dag Solstad est un spécialiste reconnu du football. Avec Jon Michelet il a ramené des compte-rendus livresques des coupes du monde 1982, 1986, 1990, 1994, et 1998.
+ Voir plus
Source : www.crlbn.f
Ajouter des informations
Bibliographie de Dag Solstad   (3)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
montmartin   18 juillet 2018
Onzième roman, livre dix-huit de Dag Solstad
En réalité, il manifestait un intérêt marqué pour l'art et la littérature, la philosophie et le sens de la vie; néanmoins il choisit d'étudier l'économie... Pour lui, l'art et la littérature n'étaient pas des études mais des centres d'intérêt que l'on pouvaient cultiver pendant son temps libre, ce n'étaient pas des tremplins pour obtenir un emploi.
Commenter  J’apprécie          80
montmartin   18 juillet 2018
Onzième roman, livre dix-huit de Dag Solstad
L'insupportable conception, la conviction d'avoir passé sa vie entière à être en quête de quelque chose qui se pulvérisait devant lui en raison du caractère décidément impitoyable de la nature.
Commenter  J’apprécie          80
LecturesGourmandes   17 novembre 2018
Onzième roman, livre dix-huit de Dag Solstad
Ils discutaient littérature car tous deux, en plus d’être de grands marcheurs, étaient de grands lecteurs.
Commenter  J’apprécie          40
Stephanie39   07 mai 2021
Honte et dignité de Dag Solstad
En fait, c’était un professeur agrégé un soupçon soûlographe, dans la cinquantaine, pourvu d’une épouse à l’embonpoint un soupçon trop prononcé, et avec qui il prenait chaque matin son petit déjeuner. Cette matinée d’automne, un lundi, en octobre, ne faisait pas exception à la règle alors que, assis à la table du petit déjeuner, titillé par une légère céphalée, il ignorait encore qu’elle allait devenir la journée la plus décisive de sa vie.
Commenter  J’apprécie          20
cornelia-online   30 août 2018
Onzième roman, livre dix-huit de Dag Solstad
Il pouvait bel et bien prononcer le mot libérateur, et dès lors la malédiction qui s’était interposée entre eux cesserait. Mais si tel était le cas, cela ne servirait malgré tout à rien. Il était tout à fait probable qu’il en fût tout autrement. Car il ne pouvait accorder cette reconnaissance à Peter. C’était aussi simple et effrayant que ça. Peter aurait beau parler et ne pas en finir de parler, continuer de lui faire la leçon, avec sa voix beaucoup trop forte et pontifiante, ça ne changerait strictement rien. Mon pauvre fils orphelin de père, pensa-t-il.
Commenter  J’apprécie          10
cornelia-online   30 août 2018
Onzième roman, livre dix-huit de Dag Solstad
Voilà où il se trouvait. Ici, à Kongsberg. À côté de Turid Lammers. Il avait tout quitté parce qu’il redoutait de regretter pour le restant de ses jours s’il ne suivait pas la séduction qui ressortait du corps et du visage de Turid Lammers. Or ce corps et ce visage ne montraient dorénavant rien d’autre que les réminiscences de ce qui était perdu à jamais, et tout cela avait une part d’insupportable. Bjørn Hansen l’avait deviné depuis longtemps.
Commenter  J’apprécie          10
cornelia-online   30 août 2018
Onzième roman, livre dix-huit de Dag Solstad
Bjørn Hansen avait désormais un fils à demeure chez lui. Le fils s’était installé dans son appartement. Il y avait déballé et rangé ses effets personnels. Il était sorti voir cette École d’ingénieurs qui deviendrait son billet d’entrée pour les obligations nécessaires de la vie adulte, elle-même le socle autour duquel se construit ensuite ce que nous appelons tout simplement la vie.
Commenter  J’apprécie          10
montmartin   18 juillet 2018
Onzième roman, livre dix-huit de Dag Solstad
Ils marchent bras dessus bras dessous, elle et lui, quand soudain elle aperçoit une peau de bannane, là, juste devant elle, sur un trottoir; elle se penche alors, sans lâcher son bras, la ramasse, puis la jette sur la chaussée en disant d'un ton jovial : " si seulement les voitures pouvaient glisser dessus. "
Commenter  J’apprécie          10
Bibalice   04 juillet 2018
Onzième roman, livre dix-huit de Dag Solstad
Les opérettes constituaient le prétexte parfait pour réaliser ce qui était selon elle le théâtre par excellence : les costumes, les masques, les perruques, les changements rapides, le tempo, le tempo, le tempo.
Commenter  J’apprécie          10
Sak71   21 février 2019
Onzième roman, livre dix-huit de Dag Solstad
Bjørn Hansen fut frappé de constater que la plupart des voyageurs qui descendaient de Sørlandsekspressen étaient de jeunes gens, ou plutôt de jeunes hommes. Tous avec un bagage. […] Mais il s’agissait là d’un obstacle imprévu, car comment allait- il le reconnaître dans cette foule de gens qui n’étaient que de jeunes étudiants ? Au moment où ils traversèrent le quai […] il fut pris d’une peur panique à l’idée de s’adresser à l’un d’eux et de se tromper de personne. De repérer un faux fils.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2122 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur cet auteur

.. ..