AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.18 /5 (sur 42 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Rhur Valley, Germany , 1974
Biographie :

Dan Vyleta est un écrivain Canadien d'origine allemande.
Né en 1974 dans la vallée de la Rhur, ses parents étaient des Tchèques expatriés. Vyleta a obtenu un doctorat en histoire du King's college à Cambridge (UK). Il est venu s'installer au Canada en 2007 quand sa conjointe a accepté un poste de professeur à l'université en Alberta.

Il a enseigné l'histoire, la littérature et l'écriture dans plusieurs institutions au Canada, en Allemagne, aux États-nis et en Angleterre.

Bibliographie:
Crime, Jews, and News, Vienna 1895-1914
(2006, ISBN 1845451813)
Pavel & I
(2008, ISBN 0747591938)
The Quiet Twin
(2011, ISBN 1608198081)
The Crooked Maid
(2013, ISBN 160819809X) (shortlisted for the 2013 Scotiabank Giller Prize)
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
bilodoh   22 août 2015
La servante aux corneilles de Dan Vyleta
…ce qui démontre une fois de plus que les livres sont dangereux : ils instillent chez ceux qui les lisent non seulement leurs mots mais une sensibilité ; non seulement des incidents, mais une façon de voir le réel.



(Note de l’auteur, p.699)
Commenter  J’apprécie          170
bilodoh   28 septembre 2015
Fenêtres sur la nuit de Dan Vyleta
Pour jouer de la trompette, on dit qu’il faut souffler comme si on voulait refroidir un bol de soupe, les joues gonflées comme un bébé. […] C’est un instrument polyvalent. La trompette peut annoncer la maison de débauche aussi bien que célébrer la gloire de Dieu; elle peut saluer le roi ou pleurer sur la tombe de son enfant…

(p. 379)

Commenter  J’apprécie          160
bilodoh   02 septembre 2015
La servante aux corneilles de Dan Vyleta
De ceux qui sont rentrés chez que, certains ont ramené des camps des amis qui leur étaient aussi chers que des frères. Certains ont rapporté Dieu, la révolution ou un jambe de bois. D’autre ont ramené des ennemis: nés de la politique, de l’inégalité et des dés pipés, de l’information qui s’achetait et se vendait entre prisonniers et gardiens.

(p.254)
Commenter  J’apprécie          130
bilodoh   29 août 2015
La servante aux corneilles de Dan Vyleta
— Il rationne, soupèse. Juste la bonne quantité pour chaque occasion. L’affection, je veux dire. C’est comme s’il avait appris la bonté dans les livres.



(p.115)
Commenter  J’apprécie          130
Enya75   08 octobre 2019
Smoke de Dan Vyleta
Ce n'est pas une question de courage, songe-t-il, mais de force physique. Comme quand on sent le vent sur son visage un jour d'orage. On ne peut pas lui échapper.
Commenter  J’apprécie          60
GB   24 mai 2016
Fenêtres sur la nuit de Dan Vyleta
on aurait dit qu'il avait préparé ses mensonges depuis longtemps et les trouvait maintenant tout prêts, à sa disposition. ( p. 228)
Commenter  J’apprécie          60
BlackKat   22 mars 2018
Smoke de Dan Vyleta
Quand il bouge les bras, le tissu amidonné fait du bruit, quelque chose entre un bruissement et un claquement, suivant la vitesse de ses gestes. Même la propreté peut être audible. On peut entendre à quel point elle est propre. Et, par extension, lui.
Commenter  J’apprécie          50
Enya75   10 décembre 2019
Smoke de Dan Vyleta
Ils prennent un train en fin de matinée. Thomas calcule qu'ils devraient être là-bas avant la tombée de la nuit, sauf qu'ils ont deux changements et manquent leur correspondance à Rugby. La gare est sinistre et déserte, la salle d'attente réduite à une rangée de bancs en bois réunis autour d'un poêle éteint. Un conducteur leur apprend qu'il y aura un train d'ici une heure mais trois heures passent, puis quatre, puis cinq avant qu'il réapparaisse, sanglé jusqu'au cou et empestant la Fumée et le cognac, pour les informer qu'il y a du retard.

Il est huit heures quand ils montent enfin en voiture; complètement transis.
Commenter  J’apprécie          40
MarianneRichard   10 juillet 2016
La servante aux corneilles de Dan Vyleta
Quelques trois millions de soldats de la Wehrmacht, y compris ceux capturés à Stalingrad, ont été enfermés dans des camps soviétique destinés aux prisonniers de guerre. Un peu moins de deux deux millions sont rentrés chez eux. [...] De ceux qui sont rentrés chez eux, certains ont ramené des camps des amis qui leur étaient aussi chers que des frères. Certains ont rapporté Dieu, la révolution, ou une jambe de bois. D'autres ont ramené des ennemis: nés de la politique, de l'inégalité et de dés pipés, de l'information qui s'achetait et se vendait entre prisonniers et gardiens. P.253-255
Commenter  J’apprécie          00
FungiLumini   20 février 2018
Smoke de Dan Vyleta
Je veux le retrouver, l’éveiller à sa nature. Le goûter, le posséder, ramper sous sa peau. Ingestion, osmose. Cannibalisme. Chair de ma chair, Fumée de ma Fumée. Dans la douleur et la rage nous ne ferons qu’un.
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur

FOG

Alzie
47 livres



Quiz Voir plus

LNHI-47927

Quelle était la profession d'André-Charles Boulle (1642-1732) à la cour du roi Louis XIV?

jardinier
ébéniste
médecin

7 questions
21 lecteurs ont répondu
Thèmes : Noms propres , guerre mondiale , littérature française , sport , artisanatCréer un quiz sur cet auteur