AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.72 /5 (sur 23 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Auteur de romans chez Kariel. B Edition. Tous ses livres se déroulent dans la région de Dignes-les-Bains.

2017 "1851 - Marianne des Mées"
2015 "Au nom de notre bonne foi ! "
2014 "Porteurs de rêves"
2013 "L’anneau de Saint Jérôme"
2011 "Justice aux poings ! "
2010 "Il faut sauver le Saint-Esprit"

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (122) Voir plus Ajouter une citation
Cancie   13 mai 2020
Comme un oiseau sur la mer... de Daniel Berthet
Tout au long de son parcours, Mounir avait fait de nombreuses rencontres de gens qui lui ressemblaient. Tous les migrants, tous les marginaux, tous ceux qui voulaient laisser derrière eux la misère du Sud convergeaient vers le Nord, poussés par le souffle d'un mirage.

Et tous butaient, un jour ou l'autre, sur le mur de la méditerranée.

La misère, c'était leur trait d'union.

La traversée de la mer, c'était leur espoir commun.
Commenter  J’apprécie          460
Daniel Berthet
Fandol   31 mars 2020
Daniel Berthet
Cher-e-s ami-e-s,

Le 30 mars , c'est la commémoration de la journée de la terre pour les Palestiniens. C'est aussi le jour que j'avais choisi pour la sortie officielle de mon roman "Comme un oiseau sur la mer.." dans lequel je fais référence à cette journée de la terre. Faute de pouvoir organiser la sortie du roman comme je l'avais prévu, je vous offre ce poème en solidarité avec la lutte pour la liberté du peuple palestinien :



Tu me dépouilleras peut-être du dernier pouce de ma terre

Tu jetteras peut-être ma jeunesse en prison

Tu pilleras peut-être l’héritage de mes ancêtres

Tu brûleras peut-être mes poèmes et mes livres

Tu jetteras peut-être mon corps aux chiens

Tu dresseras peut-être sur notre village l’épouvantail de la terreur

Mais je ne marchanderai pas

Ô ennemi du soleil

Et jusqu’à la dernière pulsation de mes veines

Je résisterai.



Samih al-Qâssim

Poète et journaliste palestinien

(1939 -2014)



Je résisterai

http://www.danielberthet.com/
Commenter  J’apprécie          430
Fandol   20 avril 2020
Comme un oiseau sur la mer... de Daniel Berthet
Depuis longtemps, une petite communauté juive vivait à Hébron dans l’esprit d’une coexistence pacifique avec la population palestinienne. Mais les nouveaux colons n’étaient pas dans le même état d’esprit. Ils venaient d’Europe, d’Amérique ou d’Afrique du Nord avec la conviction qu’ils avaient une mission messianique à accomplir, celle de reconquérir la terre d’Israël.
Commenter  J’apprécie          390
Cancie   16 mai 2020
Comme un oiseau sur la mer... de Daniel Berthet
Alors, s'en suivaient de longues discussions entre les quatre amies sur la distinction entre la pratique d'une religion et son utilisation pour des visées extrémistes. Elles étaient unanimes à dire que le bonheur passait par la tolérance, par l'acceptation de l'autre, que cette tolérance était un devoir des plus forts envers les plus faibles et qu'elle devait se traduire par une main tendue et non par l'exclusion.
Commenter  J’apprécie          340
Cancie   08 mai 2020
Comme un oiseau sur la mer... de Daniel Berthet
En déambulant dans les ruelles tracées au cordeau, il tenta d'imaginer Gaza devenue station balnéaire de la Méditerranée. "Si la Palestine était un pays libre, Gaza serait une perle de couleurs, une princesse sur son trône couverte de diamants que le peuple porterait fièrement dans son cœur et dont on dirait du bien dans le monde entier." C'est comme cela qu'il rêvait de parler de Gaza dans l'avenir lors de ses déplacements futurs à l'étranger. Son rêve lui faisait oublier les odeurs fétides des détritus entassés un peu partout, les murs troués d'impacts et les surcharges de graffitis sur les façades. Hélas, au lieu des hôtels de luxe aux façades blanches de son imagination, il ne rencontrait que moitiés de ruines qui débordaient de paquets de linge aux fenêtres. "Quel gâchis ! Toute la bande de Gaza n'est qu'un camp assiégé alors que ce devrait être un paradis !" songea Mounir en accélérant le pas.
Commenter  J’apprécie          310
Cancie   12 mai 2020
Comme un oiseau sur la mer... de Daniel Berthet
Mais Mounir avait une autre conception de la vie. Il voulait vivre en paix, avoir un travail, s'occuper de sa famille, voyager hors des murs qui transformaient la bande de Gaza en une vaste prison. Il voulait contempler librement la beauté du monde.
Commenter  J’apprécie          320
Cancie   08 mai 2020
Comme un oiseau sur la mer... de Daniel Berthet
Mais, à peine le pied posé sur le sable, il dut se rendre à l'évidence. Sous la chaleur de cette fin d'après-midi, la plage était encore plus grouillante et plus bruyante que les ruelles d'Al-Shati. Il eut l'impression que Gaza n'était qu'un ventre mou qui, sous la pression de l'occupant, dégueulait son trop plein de populace sur cette languette de sable. Tous ces cris lui apparurent comme un appel au secours inaudible, une cocotte-minute dont la vapeur force le couvercle avant l'explosion.
Commenter  J’apprécie          310
Cancie   14 mai 2020
Comme un oiseau sur la mer... de Daniel Berthet
Cette date (30 mars) fit sourire Rachel.

Elle coïncidait avec la commémoration de la journée de la terre en Cisjordanie. L'histoire datait du 30 mars 1976. Ce jour-là, des dizaines de Palestiniens d'Israël avaient été tués ou blessés par les forces de l'occupation alors que la population manifestait pacifiquement contre la confiscation de terres palestiniennes par l'administration israélienne. C'était le premier acte de désobéissance civile collective contre le régime colonialiste. Et depuis, pour rendre hommage à ces victimes, pour montrer l'attachement des Palestiniens à cette terre, un peu partout dans le monde, chaque 30 mars, on commémorait cette répression sanglante qui n'avait fait que s'accentuer au fil des années vis à vis des populations colonisées.
Commenter  J’apprécie          300
Cancie   10 mai 2020
Comme un oiseau sur la mer... de Daniel Berthet
Les plus faibles ont toujours su se contenter de peu pour se venger de la cruauté des plus forts.
Commenter  J’apprécie          320
Fandol   21 avril 2020
Comme un oiseau sur la mer... de Daniel Berthet
Ils ne sont qu’un millier et ils imposent aux milliers de palestiniens de la zone H2 un couvre-feu permanent. Pour ces derniers, ce n’est plus une ville mais un ghetto sans aucun droit en attendant un jour ou l’autre d’être expulsés de leurs maisons. Ils n’ont plus la liberté de circuler, plus d’autorisation pour réparer leurs maisons, plus le droit de recevoir des visites de leurs familles qui habitent en zone H1. Ils sont contrôlés en permanence et sont soumis à la loi militaire. L’armée peut les embarquer pour n’importe quel motif et les emprisonner sans jugement.
Commenter  J’apprécie          300

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Elisabeth Princesse à Versailles

L'amie d'Elisabeth s'appelle:

Marie
Cristal
Angélique
Noémie

5 questions
1 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman historiqueCréer un quiz sur cet auteur