AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.64 /5 (sur 165 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Camjac, Aveyron. , le 19/01/1958
Biographie :

Daniel Crozes est journaliste, historien, romancier, biographe et essayiste.

Il a été journaliste à La Dépêche du Midi de 1982 à 1990.

Depuis juillet 1990, Daniel Crozes consacre tout son temps à l'écriture. Il vit et écrit dans son village natal où sa famille s'enracine depuis près de quatre siècles.

Il a publié plusieurs romans de société dont "Le Pain blanc", "Le Café de Camille", "Julie", "La Montagne sacrée".

Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Daniel Crozes. A Naucelles, on raconte.


Citations et extraits (76) Voir plus Ajouter une citation
genou   31 juillet 2020
Le rebouteux des montagnes de Daniel Crozes
Extrait du "rebouteux des montagnes" de Daniel Crozes

Tout avait commencé à Saint-Laurent-de-Muret alors qu’il n’avait pas encore vingt ans et qu’il était cantalès d’hiver. Des habitants de la bourgade puis de la commune, constatant qu’il avait le « biaïs » pour remettre sur pied facilement les animaux, l’avaient convaincu qu’il pourrait procéder de la même manière sur les hommes et avec sûrement la même réussite. Il avait de la puissance, de la patience, de l’habileté, de la douceur, qualités requises pour un rebouteux. Saint-Laurent-de-Muret ne comptait aucun médecin. Les blessés et les malades n’avaient pas d’autre choix que de prévenir le médecin de Nasbinals, localité distante de dix-huit kilomètres, alors que son confrère de Marvejols qui était plus proche puisqu’une douzaine de kilomètres seulement séparaient Saint-Laurent-de-Muret et la sous-préfecture lozérienne. Les deux praticiens acceptaient rarement de s’y déplacer avec leur voiture à cheval, surtout entre la Toussaint et Pâques. Encerclés de sommets dépassant une altitude de 1200 et parfois même 1300 mètres, le chef-lieu et ses fermes ressentaient l’isolement pendant la période hivernale. Ils étaient bloqués par des tempêtes et des congères pendant des semaines. Les hommes se blessaient parfois dans les étables en s’occupant de leurs animaux, ou dans les granges en s’affairant autour des meules de fourrage, souffrant alors d’une simple entorse, d’une foulure, d’une luxation ou d’une fracture. Les accidents étaient ensuite nombreux dès que les éleveurs s’activaient à l’extérieur pour le domptage des bœufs, l’abattage des arbres qui étaient débités en billots pour le chauffage ou la réparation des murettes de clôture en pierres sèches dans les Devèzes et les champs. Pierrounet n’avait pas l’habitude de refuser un service. Malgré son manque d’expérience, il avait considéré que « rhabiller » une femme, un homme, un enfant ou un vieillard n’était peut-être pas au-dessus de ses forces. Sans promettre de résultats probants pour qu’il n’y ait pas d’amère déception, il s’y était essayé et il avait souvent réussi. Il n’avait jamais prétendu être médecin ou chirurgien ni les remplacer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          331
coco4649   25 mars 2017
Les 501 proverbes de l'Aveyron de Daniel Crozes
 

 

Cordonnier porte groules.



Les groules désignent des chaussures usagées ou trop abî-

mées pour être réparées qui échouent dans une poubelle. On

affirme que les cordonniers sont les plus mal chaussés car ils

traînassent à s'occuper des chaussures de leur famille er de

leur entourage.



p.126

Commenter  J’apprécie          90
nathavh   27 novembre 2015
Un été d'herbes sèches de Daniel Crozes
En chemin, je songeai à l'agriculture telle que l'avaient pratiquée mes grands-parents, que j'avais découverte grâce à mon estivage aux Vernhes. Elle disparaissait sous les assauts d'une révolution qualifiée de silencieuses mais efficace, modernisant les campagnes avec des machines et des races sélectionnées. Ce monde que j'avais adopté le temps d'un été était à l'agonie.

Commenter  J’apprécie          70
coco4649   24 mars 2017
Les 501 proverbes de l'Aveyron de Daniel Crozes
 

 

Il est tellement astucieux qu'il serait bien capable de rendre les yeux à un chat.



Un homme très ingénieux – même s'il n'est pas ingénieur ! –

est capable de déployer des trésors d'imagination et de dexté-

rité pour accomplir de véritables prouesses. Variante : il est si

astucieux qu'il serait capable de passer dans un trou d'aiguille.



p.74-75
Commenter  J’apprécie          70
Alixone   04 mars 2016
L’héritier de Daniel Crozes
C'était l'hiver austral. La journée avait été sombre et fraîche. Le pampera qui soufflait depuis les plaines argentines et que rien n'arrêtait en chemin, s'engouffrait dans les rues en soulevant la poussière et les feuilles mortes. Il dissuadait les passants de s'attarder devant les magasins. Mathieu Berthier s'empressait de rejoindre son épouse dans la coquette résidence qu'ils occupaient dans l'un des plus beaux quartiers de Montevideo. Leur villa était assez spacieuse pour recevoir une famille nombreuse et son personnel. Eugène Lalande, importateur de peaux à Mazamet dans le sud de la France, avait tenu à loger grandement le directeur adjoint de son comptoir d'achats et son épouse, Sophie, même s'ils étaient jeunes mariés et n'avaient pas encore d'enfants. La maison, entourée d'eucalyptus à l'ombre épaisse, était agrémentée d'une terrasse où ils passaient les chaudes soirées d'été. Richement meublée et très confortable, cette demeure constituait une compensation appréciable aux difficiles conditions de travail que Mathieu avait acceptées trois ans plus tôt. Son patron l'avait chargé d'acheter les meilleures peaux dans les abattoirs de la ville et de les expédier à Mazamet par centaines de ballots. Il y consacrait des journées entières dans une puanteur de carnasse et de saumure au milieu d'ouvriers qui manipulaient les dépouilles de boeufs, de chevaux, de vaches et de brebis. Le jeune ingénieur en tannerie avait toujours l'impression de baigner dans la charogne même après une toilette soigneuse. Sophie s'y était habituée, mais elle ne manquait jamais de préparer un bain chaud les jours où il revenait des abattoirs et de récurer elle-même son corps centimètre par centimètre à la manière des femmes de mineur. Lorsqu'elle avait terminé, elle s'exclamait alors :

- Maintenant, tu es présentable !

Puis elle l'embrassait tendrement avant qu'ils ne s'installent dans le salon pour y déguster du maté ou du porto.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mariechrist67   26 novembre 2019
La gantière de Daniel Crozes
Avant de reprendre le chemin du Pas, elle éprouva le besoin de flâner le long de la Sorgues, de s'asseoir au pied d'un saule et de respirer les odeurs fortes de la rivière aux eaux troublées par l'averse, mêlant les senteurs du sureau et du buis. Peu à peu, l'étreinte qui comprimait sa poitrine se desserra. Le calme revint sur son visage. Lorsqu'une brise légère caressa ses joues, elle s'étira, ramena ses genoux sous le menton, se laissa envahir par le bien-être et s'endormit.
Commenter  J’apprécie          60
Wyoming   25 mars 2020
Voyages en Aveyron de Daniel Crozes
Car l'aubrac, la belle aux yeux noirs, peuple les plateaux basaltiques depuis des siècles. La robe froment, les cornes hautes et fines en forme de lyre, elle y règne sans partage.
Commenter  J’apprécie          50
Wyoming   29 mars 2020
Voyages en Aveyron de Daniel Crozes
Fidélité aux ancêtres, à leur terre, à l'Aveyron qu'ils portent accroché à leur coeur où qu'ils soient. Pour eux, c'est le plus beau pays du monde.
Commenter  J’apprécie          50
Wyoming   23 mars 2020
Voyages en Aveyron de Daniel Crozes
On pourrait multiplier les exemples pour montrer qu'il n'existe pas un Aveyron unique. Pays et paysages, milieu naturel, climat, géologie, patrimoine, hommes, art de vivre... l'Aveyron est multiple!
Commenter  J’apprécie          40
Floccus   16 octobre 2015
Sécher les couillons : Jurons, insultes et autres amabilités de Daniel Crozes
Autre.

Toute personne que l'on déteste ou que l'on hait ou avec laquelle on a des désaccords, parfois très anciens, dont on ne souhaite pas prononcer le nom ni le patronyme. (20)
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le parler des Ardennes

Ce n'est pas sur Babelio que je rencontrerai un dabaud

un poète
un amateur de bons livres
un gars un peu sot
un esprit curieux

18 questions
8 lecteurs ont répondu
Thèmes : Régionalismes , Français (langue) , patoisCréer un quiz sur cet auteur

.. ..