AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.8 /5 (sur 132 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 19/05/1904
Mort(e) à : Suresnes , le 14/04/1988
Biographie :

Daniel Guérin est un écrivain révolutionnaire français, anticolonialiste, militant de l'émancipation homosexuelle, théoricien du communisme libertaire, historien et critique d'art.

Il est le fils de Marcel Guérin (1873-1948), riche collectionneur et critique d'art. Marcel Guérin est entre autres l'auteur de L’œuvre gravé de Gauguin en 1927.

Daniel Guérin commence à militer dans les années 1930 avec les syndicalistes révolutionnaires de la revue La Révolution prolétarienne de Pierre Monatte. Il s'engage dès ces années dans la lutte contre le colonialisme (Indochine, Liban...).

Au milieu des années 1930, Daniel Guérin rejoint la Gauche Révolutionnaire de Marceau Pivert. C'est alors qu'il croise la destinée exceptionnelle de Simone Weil. Lorsque cette tendance est exclue de la SFIO et crée le Parti socialiste ouvrier et paysan (PSOP), Guérin en devient l'un des responsables. Il se situe à la gauche de ce groupe, et est alors très proche de Trotsky avec lequel il correspond. Après la défaite de 1940, avec Yvan Craipeau, Jean Rous, et Barta (bientôt exclu, il formera ce qui deviendra Lutte ouvrière), il créé le « Comité pour la IVe Internationale » qui diffuse, en parallèle à La Voix de Lénine, L'Étincelle, et de façon également confidentielle. Ils prônent alors le « défaitisme révolutionnaire ».

Guérin s'éloigne peu à peu du marxisme orthodoxe durant la guerre pour se rapprocher de l'anarchisme. Il tente de concilier ces deux tendances en envisageant la formation d'un courant "marxiste libertaire" : à partir de 1959 et de la publication de Jeunesse du socialisme libertaire, il cherche une voie nouvelle dans une synthèse de l'anarchisme et du marxisme. Il plaide pour concilier le meilleur de ces deux systèmes de pensée et publie Pour un marxisme libertaire puis À la recherche d'un communisme libertaire. Il adhérera cependant au PSU, sans y militer activement, et en restera membre jusqu'en 1969. Dans une réunion publique à Marseille en 1969 il déclarera parlant du PSOP que c'était « une sorte de PSU ».

Il demeurera un infatigable militant, notamment engagé dans le soutien actif à la révolution algérienne. Guérin fera également beaucoup pour l'intégration par le mouvement ouvrier de la question homosexuelle.

En 1971 il rejoint l'Organisation révolutionnaire anarchiste (ORA).

Puis, de 1979 à sa mort en 1988, il est militant de l'Union des travailleurs communistes libertaires, organisation dont est héritière l'actuelle Alternative libertaire.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Nastasia-B   08 octobre 2018
Ni dieu ni maître. Anthologie de l'anarchisme. Tome 1 de Daniel Guérin
Éveille-t-on chez l'homme l'idée de liberté, les hommes libres ne songent qu'à se libérer eux-mêmes encore et toujours ; n'en fait-on, au contraire, que des hommes instruits, ils s'adaptent à toutes les circonstances de la manière la plus raffinée, ils tombent au niveau d'âmes soumises et serviles. Que sont, pour la plupart, nos beaux messieurs pleins d'esprit et de culture ? Des esclavagistes ricaneurs, eux-mêmes esclaves.



MAX STIRNER, Les faux principes de notre éducation.
Commenter  J’apprécie          732
OmbreetPoussiere   22 décembre 2018
L'anarchisme de Daniel Guérin
Grand faiseur de boutades (telles que "la propriété c'est le vol") Pierre-Joseph Proudhon s'est annexé le mot ANARCHIE. Comme s'il voulait choqué au maximum, il engagea, dès 1840, avec le philistin, ce provocant dialogue :

- Vous êtes républicain ?

- Républicain, oui ; mais ce mot ne précise rien. Res publica, c'est la chose publique....Les rois aussi sont républicains.

- Eh bien ! vous êtes démocrate ?

- Non.

- Quoi ! vous seriez monarchique ?

- Non.

- Constitutionnel ?

- Dieu m'en garde.

- Vous êtes donc aristocrate ?

- Point du tout.

- Vous voulez un gouvernement mixte ?

- Encore moins.

- Qu'êtes-vous donc ?

- Je suis anarchiste.



Par ANARCHIE, qu'il fit, parfois, la concession d'orthographier AN-ARCHIE pour moins prêter le flanc à la meute de ses adversaire, Proudhon, plus constructeur, malgré les apparences, que destructeur, entendait, comme on le verra, tout le contraire de désordre. A ses yeux, c'était le gouvernement qui est fauteur de désordre. Seule une société sans gouvernement pourrait rétablir l'ordre naturel, restaurer l'harmonie sociale. Pour désigner cette panacée, arguant que la langue ne lui fournissait point d'autre vocable, il lui plut de restituer au vieux mot ANARCHIE son strict sens étymologique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
OmbreetPoussiere   22 décembre 2018
L'anarchisme de Daniel Guérin
Le vocable anarchie est vieux comme le monde. Il dérive de deux mots du grec ancien : (an) et (arkhé), et signifie quelque chose comme absence d’autorité ou de gouvernement. Mais le préjugé ayant régné pendant des millénaires, selon lequel les hommes ne sauraient se passer de l’un ou de l’autre, anarchie a été entendu, dans un sens péjoratif : un synonyme de désordre, de chaos, de désorganisation.
Commenter  J’apprécie          140
Belem   07 juin 2013
La peste brune de Daniel Guérin
"J’ai vu, de mes yeux, le fascisme. Je sais aujourd’hui ce qu’il est. Et je songe qu’il nous faut faire, avant qu’il soit trop tard, notre examen de conscience. Depuis dix ans, nous n’avons pas prêté au phénomène une attention suffisante. César de Carnaval, blaguait Paul-Boncour. Non, le fascisme n’est pas une mascarade. Le fascisme est un système, une idéologie, une issue. Il ne résout certes rien, mais il dure. Il est la réponse de la bourgeoisie à la carence ouvrière, une tentative pour sortir du chaos, pour réaliser, sans trop compromettre les privilèges de la bourgeoisie, un nouvel aménagement de l’économie, un ersatz de socialisme."
Commenter  J’apprécie          90
Hardiviller   09 juillet 2017
L'anarchisme de Daniel Guérin
CRITIQUE D'ALEXANDRE MULLER : Si Daniel Guérin dans son texte " L'anarchisme " s'attache particulièrement à décrypter l'organisation économique de cette doctrine , cela tient à ce que les autres aspects (

athéisme , antimilitarisme , liberté sexuelle ) ne lui sont pas spécifiques .

Qui dit anarchisme déclare à l'esprit lambda désordre , chaos , désorganisation . Et pourtant le mot anarchie , dérivé du grec , ne signifie rien de plus qu'une absence d'autorité ou de gouvernement . Balancée sans explication , une telle idée à notre esprit lambda , cela s'apparente à parler d'Art à une poule . Pour comprendre , comme souvent , il vaut mieux demander à une personne un peu éclairée et franchement pédagogue ( Daniel Guérin , par exemple ) , quelques explications .

L'anarchisme est une doctrine sociale dont les maîtres à penser sont Proudhon , Bakounine , Kropotkine , Stirner .... Des hommes du XIX ème siècle qui entre deux âges furent anarchistes de diverses influences ( fédéraliste , collectiviste , syndicaliste ou même individualiste ) et tentèrent de stimuler la révolution sociale .

Quelques unes de ces idées de force sont la liberté , l'opposition systématique à l'autoritarisme , au centralisme , au nationalisme , au colonialisme , le respect de l'être humain , la priorité donnée à l'éducation , l'importance de l’accès à la culture et aux soins ......

Loin d'être un mouvement de désorganisation , c'est une organisation naturelle du bas vers le haut , de la circonférence vers le centre .



L'une des visions libertaire de l'organisation économique de la société , est axée sur deux colonnes vertébrales . la première est l’interaction des associations autogérées , son squelette économique . La seconde est le fédéralisme économique des communes qui répond au besoin d'organisation de la société civile et à la gestion des services publics .......



La critique complète d'Alexandre Muller en tapant : l'anarchisme de Daniel Guérin vu par Alexandre Muller .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Belem   07 juin 2013
La peste brune de Daniel Guérin
"J’ai appris que, si la carence ouvrière se prolonge, le fascisme se généralisera dans le monde. Attendrez-vous, ici, que pleuvent les coups de matraque ? Le fascisme est essentiellement offensif : si nous le laissons prendre les devants, si nous restons sur la défensive, il nous anéantira. Il use d’un nouveau langage, démagogique et révolutionnaire : si nous ressassons, sans les revivifier par des actes, les vieux clichés usés jusqu’à la corde, si nous ne pénétrons pas jusqu’au fond de ses redoutables doctrines, si nous n’apprenons pas à lui répondre, nous subirons le sort des Italiens et des Allemands. Enfin, le fascisme est essentiellement un mouvement de jeunesse. Si nous ne savons pas attirer à nous la jeunesse, satisfaire son besoin d’action et d’idéal, elle risque de nous échapper et même de se retourner contre nous. Si nous ne purgeons pas notre action du moindre vestige de nationalisme, nous creuserons, nous aussi, sans le vouloir, le lit d’un national-socialisme. Qui sait, ce lit est peut-être, chez nous, déjà en train de se creuser..."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Yamoussoukro   09 novembre 2016
L'anarchisme de Daniel Guérin
Chaque peuple a le droit d'être lui-même et personne n'a celui de lui imposer son costume, ses coutumes, sa langue ses opinions et ses lois.
Commenter  J’apprécie          60
Belem   07 juin 2013
Fascisme et grand capital de Daniel Guérin
"La conclusion essentielle de ce livre est que le fascisme, fruit de la carence du socialisme, ne peut être efficacement combattu que par la révolution prolétarienne. Tout « antifascisme » qui la rejette n’est que vain et trompeur bavardage. (…) Les porte-parole des fronts populaires déclament contre le fascisme, mais sans prendre des mesures radicales en vue d’en extirper les racines matérielles. Ils se gardent (…) de toucher au capitalisme (….) et rejettent les classes moyennes vers le fascisme dont ils prétendaient les détourner. (…) L’antifascisme ne triomphera que s’il cesse de traîner à la remorque de la démocratie bourgeoise. (…) L’éradication du fascisme ne sera totale et définitive que le jour où nous présenterons à l’humanité (…) une démocratie authentique, totale, directe, associant les producteurs à l’administration des choses."
Commenter  J’apprécie          40
Yamoussoukro   09 novembre 2016
L'anarchisme de Daniel Guérin
La démocratie n'est rien de plus qu'un arbitraire constitutionnel. C'est par une "ruse" de nos pères que le peuple a été proclamé souverain. En réalité, il est un roi sans domaine, le singe des rois, qui, de la grandeur et de la munificence royales ne conserve que le titre. Il règne et ne gouverne pas.
Commenter  J’apprécie          40
Yamoussoukro   09 novembre 2016
L'anarchisme de Daniel Guérin
Je déteste le communisme, parce qu'il est la négation de la liberté et que je ne puis concevoir rien d'humain sans liberté.
Commenter  J’apprécie          40
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Lire avec Gérard Philipe

En 1946, Gérard Philipe incarne le prince Mychkine face à Edwige Feuillère dans L’Idiot de Georges Lampin Il est une adaptation du roman éponyme de:

Alexandre Pouchkine
Léon Tolstoï
Fiodor Dostoïevski

14 questions
26 lecteurs ont répondu
Thèmes : gérard philipe , adapté au cinéma , adaptation , littérature , cinema , théâtre , acteur , acteur français , cinéma français , engagement , communismeCréer un quiz sur cet auteur