AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.59 /5 (sur 440 notes)

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Munich , le 13/01/1975
Biographie :

Daniel Kehlmann est un écrivain germano-autrichien.

Daniel Kehlmann vit à Vienne (Autriche). Après avoir passé son adolescence à lire Nabokov et Borges, il publie son premier roman à vingt-deux ans.

Depuis, il a étudié la philosophie et la littérature puis écrit sept livres, dont le roman "Moi et Karninski" (Actes Sud, 2004). Lauréat d'une dizaine de récompenses, dont le prix Candide (2005), il a reçu, en 2006, le prestigieux prix Kleist.

"Les Arpenteurs du monde", le plus grand succès littéraire allemand depuis des décennies, sont en cours de traduction dans une trentaine de pays. Ce roman a été finaliste, en 2005, du célèbre Deutscher Buchpreis.


Source : Amazon
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

600 000 exemplaires vendus en Allemagne, une adaptation en série prévue par Netflix, une présélection pour l'International Booker Prize au Royaume-Uni... "Tyll" (titre de la version originale publiée en Allemagne en 2017) fait figure de véritable phénomène littéraire en Europe, aujourd'hui traduit dans une vingtaine de langues. Il vient enfin de paraître en février chez Actes Sud, sous le titre "Le Roman de Tyll Ulespiègle", dans une traduction française de Juliette Aubert. Son auteur Daniel Kehlmann n'en est pas à son premier succès. Celui qui confie ne "pas aimer les romans historiques, propulse la figure folklorique médiévale de Tyll l'Espiègle dans une Europe du XVIIe siècle terrassée par la Guerre de Trente ans (1618-1648). La Grande table Culture d'Olivia Gesbert – émission du 5 mars 2020 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-1ere-partie/saison-26-08-2019-29-06-2020 Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤23Guerre de ¤££¤17Facebook6khzewww2g/?sub_confirmation=1 Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture

+ Lire la suite
Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (70) Voir plus Ajouter une citation
ODP31   01 avril 2020
Le roman de Tyll Ulespiègle de Daniel Kehlmann
Il n'y a rien qui plaise davantage aux gens, rien qui les fasse rire davantage, mais l'imitation doit être réussie car, si elle n'est pas bonne, tu deviens pitoyable. Pour imiter quelqu'un, espèce d'idiot, gamin stupide, caillou borné et sous-doué, il ne suffit pas que tu lui ressembles, il faut que tu lui ressembles plus qu'il ne se ressemble à lui-même car lui, il peut se permettre d'être comme il veut, mais toi, tu dois devenir lui en tout point et, si tu n'en es pas capable, alors abandonne, laisse tomber, retourne au moulin de ton papa et ne gaspille pas le temps de Firmin !

Il s'agit d'observer, tu comprends ? C'est là l'essentiel: regarde bien ! Comprends les gens. Ce n'est pas si compliqué. Ils ne sont pas difficiles. Leurs désirs ne sortent pas de l'ordinaire, seulement chacun veut ce qu'il désire de façon un peu différente. Une fois que tu as compris en quoi, il te suffit de vouloir les choses de la même manière pour que ton corps suive, que ta voix s'adapte d'elle-même et que ton regard soit le bon.



(page 283)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Sachenka   15 septembre 2017
Les Arpenteurs du monde de Daniel Kehlmann
Humboldt lui demanda s'il n'avait donc jamais lu Kant.

Un Français ne lit pas les auteurs étrangers.
Commenter  J’apprécie          230
Sachenka   07 septembre 2017
Les Arpenteurs du monde de Daniel Kehlmann
Ici, il n'y avait pas d'heure matinale ou tardive, murmura Humboldt. Ici, il n'y avait que du travail à faire, et il serait fait. [...]
Commenter  J’apprécie          200
Sachenka   16 septembre 2017
Les Arpenteurs du monde de Daniel Kehlmann
[...] celui qui ne connaissait pas l'angoisse métaphysique ne serait jamais un Allemand.
Commenter  J’apprécie          200
Sachenka   19 septembre 2017
Les Arpenteurs du monde de Daniel Kehlmann
Qu'est-ce au juste, mesdames et messieurs, que la mort? Ce n'est pas seulement la vie qui s'éteint et les quelques secondes de transition, mais déjà le long déclin qui précède ; la période où l'homme est toujours là sans l'être vraiment et peut encore prétendre qu'il existe, même si sa gloire s'est évanouie depuis longtemps. Telles sont les précautions, mesdames et messieurs avec lesquelles la nature a prévu notre disparition!
Commenter  J’apprécie          170
Sachenka   14 septembre 2017
Les Arpenteurs du monde de Daniel Kehlmann
L'homme n'est pas un animal, dit Humboldt.

Parfois si, répliqua Bonpland.
Commenter  J’apprécie          180
zarline   07 mai 2009
Les Arpenteurs du monde de Daniel Kehlmann
C'était étrange et injuste, dit Gauss, et une illustration parfaite du caractère lamentablement aléatoire de l'existence, que d'être né à une période donnée et d'y être rattaché, qu'on le veuille ou non. Cela donnait à l'homme un avantage incongru sur le passé et faisait de lui la risée de l'avenir. (...) Même une intelligence telle que la sienne, reprit Gauss, n'aurait rien pu concevoir aux premiers âges de l'humanité ou sur les rives de l'Orénoque, tandis que dans deux siècles le premier imbécile venu pourrait se moquer de lui et inventer des absurdités sur son compte.
Commenter  J’apprécie          120
Walktapus   16 mai 2015
Les Arpenteurs du monde de Daniel Kehlmann
D'ici quelques années, il y aurait des médecins pour les dents et on serait alors en mesure de guérir ces douleurs sans être obligé d'arracher chaque dent dès la moindre inflammation. Bientôt, la Terre ne serait plus peuplée d'individus édentés. Et la variole épargnerait au moins quelques visages, et plus personne ne perdrait ses cheveux.

(Gauss, 1796)
Commenter  J’apprécie          122
Folfaerie   03 mars 2013
Les Arpenteurs du monde de Daniel Kehlmann
Dans la chambre à coucher, il tira les rideaux, s'avança vers elle (...) et commença à défaire les lacets de sa robe. Sans lumière, ce n'était pas facile. Cela dura longtemps, le tissu était récalcitrant, les lacets très nombreux et il ne comprenait pas qu'il n'ait pas encore réussi à les dénouer. Mais il avait fini par y arriver, la robe glissa (...) Il se demanda comment il allait procéder avec son jupon. Pourquoi les femmes ne portaient-elles pas des vêtements qu'on arrivait à défaire? (...) Tandis qu'il laissa errer sa main sur sa poitrine jusqu'à son ventre puis - il décida de tenter la chose, même s'il avait l'impression de devoir s'en excuser - plus bas encore, le disque lunaire, blême et embué, apparut entre les rideaux, et il eut honte de comprendre à ce moment précis comment on pouvait corriger de façon approximative les erreurs de mesure de la trajectoire des planètes. (...) Elle enroula ses jambes autour de son corps mais il s'excusa, se leva, avança en trébuchant jusqu'à la table, trempa sa plume dans l'encrier et écrivit, sans allumer la lumière: somme d. carrés de la diff. entre les observ. et les calcs.→min., c'était trop important, il n'avait pas le droit de l'oublier ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
cmpf   22 octobre 2014
Les Arpenteurs du monde de Daniel Kehlmann
Un Allemand, répétait-il l’air fatigué, tout en mangeant la soupe de pommes de terre du diner, c’était quelqu’un qui n’était jamais affalé sur sa chaise.
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Littérature allemande... ou pas?

...

Elias Canetti
Katarina Mazetti

10 questions
59 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , littérature germanique , germanophoneCréer un quiz sur cet auteur