AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.55 /5 (sur 80 notes)

Nationalité : États-Unis
Né(e) à : Baltimore
Biographie :

Le Baiser du rasoir (Low Town) est le premier roman de Daniel Polansky.

Ajouter des informations
Bibliographie de Daniel Polansky   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Interview de Daniel Polansky (en anglais)


Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
boudicca   09 février 2014
Basse-Fosse, tome 1 : Le Baiser du Rasoir de Daniel Polansky
La nostalgie c'est pour les couillons, et la vengeance ne dépêche pas de hérauts.
Commenter  J’apprécie          231
InstinctPolaire   19 octobre 2012
Basse-Fosse, tome 1 : Le Baiser du Rasoir de Daniel Polansky
Si la race humaine a inventé une institution plus efficace que la noblesse pour la propagation des handicapés de l'intellect et de l'éthique, je ne suis pas encore tombé dessus. Prenez la progéniture d'un demi-millénaire de mongoliens consanguins, de cousins germains et d'hémophiles. Élevez-les via une série de nourrices bouffies, de confesseurs abrutis par la boisson et d'universitaires ratés, parce-que Sakra sait que Papa et Maman sont bien trop occupés à se tripoter à la Cour pour prendre en main l'éducation d'un enfant. Veillez à ce que toute la formation qu'ils reçoivent dans leur jeunesse ne concerne jamais rien de plus pratique que le maniement de l'épée et l'étude de langues que plus personne ne parle, dotez-les d'une fortune quand ils atteignent leur majorité, placez-les hors des limites de tout système légal plus développé que le code duello, ajoutez la tendance instinctive de l'humanité à la paresse, l'avarice et l'intolérance remuez soigneusement, et voilà : vous obtenez l'aristocratie
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          115
InstinctPolaire   19 octobre 2012
Basse-Fosse, tome 1 : Le Baiser du Rasoir de Daniel Polansky
Nous sommes partis en guerre parce-que partir en guerre est formidable, qu'existe dans le cœur humain une portion que fait frémir de plaisir l'idée, quoique peut-être pas l'acte lui-même, de massacrer ses semblables en vastes quantités. Livrer une guerre n'est pas amusant – en fait, livrer une guerre est plutôt affreux. Mais déclarer une guerre ? Bordel, déclarer une guerre, ça dépasse une nuit entière à flotter sur du miel de daeva.



Commenter  J’apprécie          90
Oliv   24 août 2018
Basse-Fosse, tome 1 : Le Baiser du Rasoir de Daniel Polansky
Le Vieux, Conservateur des Opérations spéciales, un titre inoffensif pour le maître espion de l'Empire. À votre fenêtre, ce sont ses yeux ; à votre porte, ses oreilles. S'il existe sur votre compte des informations compromettantes, il les détient, et s'il n'en existe pas, il en fabriquera. Un simple signe de son doigt a causé plus de morts que la peste. Depuis un quart de siècle, il tient la barre de la plus grande organisation jamais fondée par l'homme dans le but d'usurper et de maintenir le contrôle sur ses congénères.

Et si vous le croisiez dans la rue, il vous saluerait d'un coup de chapeau et vous lui répondriez de la même façon. Le mal est comme ça, parfois.
Commenter  J’apprécie          70
Alfaric   19 septembre 2013
Basse-Fosse, tome 1 : Le Baiser du Rasoir de Daniel Polansky
Les classes supérieures, des sybarites tellement dégénérés que même leurs plaisirs sordides étaient artificiels et creux.
Commenter  J’apprécie          60
Alfaric   19 septembre 2013
Basse-Fosse, tome 1 : Le Baiser du Rasoir de Daniel Polansky
Un cinglé violent, comme ceux que les classes supérieures élèvent par troupeaux entiers. L'aristocratie est trop portée à la paresse pour s'adonner vraiment à la malfaisance. C'est plus facile de dépenser son héritage en galas costumés et en putains de luxe.
Commenter  J’apprécie          50
InstinctPolaire   19 octobre 2012
Basse-Fosse, tome 1 : Le Baiser du Rasoir de Daniel Polansky
Assise à la tribune, dix pas respectueux en retrait du prêtre, se trouvais la mère de la gamine, reconnaissable même à cette distance à l'expression de son visage. J'avais vu la même pendant la Guerre, sur la figure de gars qui avaient perdu un membre : l'expression de quelqu'un qui a reçu une blessure qui aurait dû le tuer, mais ne l'avais pas fait. Elle venait se plaquer comme un pansement humide, se greffer à la peau de façon permanente. Je soupçonnais que ce masque-là, la pauvre femme ne pourrai jamais s'en défaire, à moins que son tourment ne devienne trop fort et que, par une nuit froide, elle ne s'applique un lame d'acier sur le poignet.



Commenter  J’apprécie          40
InstinctPolaire   19 octobre 2012
Basse-Fosse, tome 1 : Le Baiser du Rasoir de Daniel Polansky
J'avais entendu dire que, dans les établissements spécialisés dans les problèmes mentaux, on confie aux fous et aux imbéciles congénitaux des tâches répétitives, comme leur faire coudre des boutons sur de piles de tissu, et que cet ouvrage futile agit comme un baume sur les esprits détraqués. Je me demande parfois si la garde ne prolonge pas cette thérapie à une échelle plus bien plus vaste ,un programme social complexe, conçu pour donner aux individus fonctionnellement attardés l'illusion d'avoir un rôle.
Commenter  J’apprécie          40
Alfaric   19 septembre 2013
Basse-Fosse, tome 1 : Le Baiser du Rasoir de Daniel Polansky
Le pouvoir ne garantit pas la moralité, bien au contraire.
Commenter  J’apprécie          60
InstinctPolaire   19 octobre 2012
Basse-Fosse, tome 1 : Le Baiser du Rasoir de Daniel Polansky
On m'a donné une médaille pour ça... Toute la compagnie en a reçu une, pour avoir été les premiers hommes à entrer dan Donknacht, une médaille en or martelé, figurant un hallebardier foulant aux pieds l'aigle drenne. Je l'ai vendue pour une bouteille de whisky de première qualité et une nuit avec une putain nestrienne. Je continue à penser que c'est moi qui ai fait la meilleure affaire.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura