AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.72 /5 (sur 456 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Meursault , 1949
Biographie :

Danielle Martinigol est une écrivaine.

Romancière et nouvelliste, elle est connue principalement pour ses romans destinés à un jeune lectorat, qui relèvent souvent de la science-fiction ou de la fantasy.

Elle obtient une maîtrise et un diplôme d'études approfondies à l’Université de Dijon sur les littératures de l’imaginaire. Puis elle devient enseignante en 1972. Elle commence alors à publier des romans pour la jeunesse à côté de son métier d'enseignante.

Son premier roman, "L'Or bleu" (1989), est un roman d'anticipation imaginant la gestion future de l'eau sur Terre. Par la suite, nombre de ses romans touchent à l'écologie. "Les Oubliés de Vulcain" (1995), le plus primé de ses romans, traite de la gestion de nos déchets au futur.

Professeur de français dans un collège de l'Essonne à partir de 1979, elle se met en cessation progressive d'activité et donc à mi-temps à l'Éducation nationale, à partir de 2005. En 2009, elle prend sa retraite d'enseignante.

Cela lui laisse davantage de temps et elle se lance alors dans des activités créatives plus variées, en alternant entre l'écriture en solo et des collaborations avec d'autres écrivains, en supervisant des anthologies de nouvelles ou en écrivant aussi pour un lectorat adulte

Pour écrire sa série "Aventures à Guédelon" (2016-2017), elle a travaillé sur le chantier de construction du château-fort de Guédelon.

Elle a obtenu le Grand Prix de l'Imaginaire du Meilleur roman pour la jeunesse en 2002 pour "Les Abîmes d'Autremer" (2001).

Danielle Martinigol écrit la plupart de ses romans en les signant de son nom, mais elle écrit aussi quelques romans sous les pseudonymes de Kim Aldany (avec Alain Grousset) et de Dan Alpac (avec Alain Grousset et Paco Porter).

site officiel : http://martinigol.monsite-orange.fr/
+ Voir plus
Source : http://sf.emse.fr/AUTHORS/DMARTINIGOL/dm.html
Ajouter des informations
Bibliographie de Danielle Martinigol   (38)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Interview de Danielle Martinigol par Estelle Hamelin pour Actusf lors des Imaginales 2019.


Citations et extraits (45) Voir plus Ajouter une citation
Verdorie   10 juillet 2017
Les Abîmes d'Autremer, Intégrale de Danielle Martinigol
Sommes-nous seuls dans l'univers à penser que nous sommes seuls ? Sommes-nous seuls à le regretter ?
Commenter  J’apprécie          232
Dionysos89   05 juillet 2014
Burgundia Remanence de Danielle Martinigol
En fait, mon nom devrait s’écrire Re-né. J’en suis à mes cinq cents dixièmes clonages. Je suis né dans une cuve, tel que vous me voyez aujourd'hui : avec ma vieille moustache et mes douleurs dans le dos. Ceci pour trente ans. L’échéance est pour bientôt, d’ailleurs. Il y a déjà vingt-neuf ans que j’existe. Ils vont bientôt prélever quelques-unes de mes cellules et mettre un cinq cent onzième Renay en cuve de croissance.



Commenter  J’apprécie          150
Shan_Ze   02 avril 2019
Les pierres qui pleurent de Danielle Martinigol
Tim échange quelques mots avec son frère. Cette pierre plate n'est pas naturelle à cet endroit, en pleine forêt. Elle est taillée. Pourquoi une pierre taillée serait-elle à moitié enterrée dans le sol d'une clairière ? Quand des tailleurs de pierre font un tel travail, ce n'est pas pour laisser l'ouvrage sur place.
Commenter  J’apprécie          150
marlene50   26 février 2021
L'enfant-mémoire de Danielle Martinigol
Le ciel était en train de s'ouvrir comme si une immense main déchirait la couche de nuages pour rejeter de chaque côté de la Fosse les masses grises gorgées d'eau.

Le vent semblait être totalement tombé.
Commenter  J’apprécie          150
Fifrildi   15 mars 2019
Les oubliés de Vulcain de Danielle Martinigol
Qu'avaient-ils l'intention de faire de lui? Une sorte de super-explorateur parachuté sur des planètes inconnues, seul, toujours seul, mission après mission, comme dans les plus mauvais romans de conquête de l'espace...
Commenter  J’apprécie          130
orbe   05 juin 2013
C.H.A.R.L.Ex de Danielle Martinigol
Le cycle infernal d'une terraformation faite sans principe de précaution :



Destruction des plantes locales par défoliation massive.

Installation des colons.

Ensemencement avec des plantes génoformées imposées.

Mutations des plantes locales.

Premier envahissement des champs par les parasites.

Herbicides vendus à prix d'or.

Endettement des colons.

Second envahissement des champs par les épis rouges réfractaires.

Ruine des colons qui ne peuvent plus lutter.

Rachat des terres à bas prix.
Commenter  J’apprécie          110
Virginie94   28 août 2014
L'or bleu de Danielle Martinigol
Non, Elle ne savait pas nager. Où aurait-elle appris ? L'océan ? L'eau en était si polluée et si radioactive qu'il était déserté depuis des lustres. Les piscines ? Elles se faisaient si rares... Berenice n'en n'avait vu qu'une dans sa vie. Les fleuves ? Pollués eux aussi ou asséchés ! Les baignoires, à l'occasion ? Elles avaient presque disparu de l'équipement domestique au profit des douches-vapeurs ou à ultra-sons depuis près de 50 ans
Commenter  J’apprécie          90
Virginie94   29 août 2014
L'or bleu de Danielle Martinigol
L'eau... Le précieux liquide. Après l'or noir du siècle précédent, les humains avaient appris la valeur de l'or bleu, le plus inestimable de tous les biens, celui de la survie.
Commenter  J’apprécie          82
Madef   10 mars 2013
Les oubliés de Vulcain de Danielle Martinigol
j'ai beaucoup aimé ce livre parlant de plusieur perrsonnages dont Charley,le jour de son anniverssaire,il recoit un charat,moitié chat moitié rat,il découvre le jour meme que son corp a recu des transformations,il est furieu et s'enfui par les poubelles,il attérit sur une planete poubelle:Vulcain

il decida d'aider cettte planete et de la nettoyer
Commenter  J’apprécie          70
Juin   05 novembre 2020
L'odeur du jour de Danielle Martinigol
Nounours est le surnom du directeur, non qu'il soit barbu ou rondouillard, mais une année il a accompagné un groupe de petits en classe verte. Le soir, il disait " bonne nuit les petits " à chaque chambrée. Il n'en fallait pas plus. Le surnom lui est resté. Nous soupçonnons que ce sont les profs eux-mêmes qui l'ont baptisé ainsi, Bonne nuit les petits, c'était plutôt de leur âge. Mais ça lui allait comme un gant.

( p 38)
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Danielle Martinigol (732)Voir plus