AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.81 /5 (sur 217 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Bologne , le 04/11/1948
Biographie :

Romancière italienne, auteure de romans policiers historiques se déroulant dans la Rome antique.

En 1990, elle publie, avec "Mors tua", la première enquête de Publius Aurélius Statius, sénateur romain de la Rome antique. Elle se consacre dès lors à l'écriture de romans policiers historiques. La série des aventures de Publius Aurélius Statius compte aujourd'hui dix-huit volumes, traduits en France chez 10/18 dans la collection Grands Détectives.

Source : Wikipédia.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Video et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo

Danila Comastri Montanari : Parce sepulto
Depuis Rome, Olivier BARROT présente le roman policier "Parce sepulto" de Danila COMASTRI MONTANARI dont l'action se déroule dans la Rome antique.
Citations et extraits (64) Voir plus Ajouter une citation
Sachenka   04 novembre 2017
Parce sepulto de Danila Comastri Montanari
- Le culte des dieux n'est autre qu'un palliatif pour consoler la plèbe ignare,commenta Aurélius sur un ton agacé. Les esprits libres doivent pouvoir se suffire à eux-même, sans craindre ni les hommes ni les dieux, ni le hasard ni la mort.
Commenter  J’apprécie          260
Sachenka   20 mars 2018
Cave canem de Danila Comastri Montanari
- Tu n'es pas convaincu, Aurelius, constata la matrone.

- Pas du tout. Je n'ai aucune confiance dans les oracles, les prophéties et les vaticinations. Le grand Épicure lui-même mettait en garde contre la divination en disant qu'elle ne repose sur aucun fondement réel, à l'instar des songes, que certains considèrent comme des dons du ciel... Entre nous soit dit, l'existence des dieux me semble tout aussi improbable, même si, en bon Romain, je jure sur le génie d'Auguste et je célèbre les rites propitiatoires que le mos majorum prévoit. Mais ces cérémonies concernent la loyauté à l'État, certes pas la foi la plus intime : heureusement, chacun est libre, à Rome, de vénérer le dieu qu'il veut, ou de n'en vénérer aucun, tant que la loi n'est pas violée.

- N'es-tu pas trop sceptique? demanda Paolina. L'avenir repose sur les genoux des dieux, qui le connaissent certainement.

- Mais ils ne se soucient pas de nous le communiquer à travers des comptines ambiguës. [...]
Commenter  J’apprécie          190
Sachenka   06 février 2015
Mors tua de Danila Comastri Montanari
- Comme nos peuplent diffèrent par leur esprit! poursuivit Castor. Que fait un Romain devant un grave danger? Il l'affronte, l'épée au poing, en attendant la mort stoïquement. Et que fait un Grec? C'est évident, il prend ses jambes à son cou! Les Romains qualifient cette attitude de lâcheté. Nous autres Grecs lui donnons le nom de sagacité.
Commenter  J’apprécie          120
Sachenka   07 octobre 2017
Cave canem de Danila Comastri Montanari
- Demain, j'assisterai, moi aussi, à la fête de Faune, et je ne serai pas seule!

- Félicitations! Et qui est l'heureux élu?

- Oh, un homme important, le sénateur Publius Aurélius Statius! Tu m'accompagnes? demanda la jeune fille sans la moindre gêne.

- Pour ne pas faillir à ma réputation, c'est ça? Et qu'en sera-t-il de la tienne?

- J'ai seize ans, je ne suis pas belle et je commence à croire que ma virginité éloigné les hommes au lieu de les attirer...
Commenter  J’apprécie          100
Sachenka   06 novembre 2017
In corpore sano de Danila Comastri Montanari
- Dans ce domaine, vous nous avez donné matière à étudier au cours des derniers siècles, vous autres Romains!

Le patricien fut piqué au vif. Mnésarèthe était arrogante, comme tous les Héllènes, persuadés d'être les seuls individus civilisés dans un monde de Barbares ignares... La fréquentation de Castor l'avait habitué à pareille attitude. Il lança :

- Et vous nous avez tout appris, n'est-ce pas, aux pauvres soldats illettrés que nous sommes, des êtres qui ne savent qu'égorger au cours de la bataille!

- Je n'ai pas dit ça... Mais que serait Rome sans l'étreinte fécondatrice de l'Hellade? répliqua la femme d'un ton ironique.

- La maîtresse du monde, rien de moins!

- C'est vrai! Tout notre savoir ne nous a pas permis de conserver notre liberté, et nous sommes à présent vos sujets. [...]
Commenter  J’apprécie          70
stefmet   06 mars 2015
Mors tua de Danila Comastri Montanari
Non, Ennius. Il n'y a là rien de sérieux ni de redoutable. Je ne verrai pas la mort en face, car personne ne peut la voir. Tant que je suis, elle n'est pas là. Quand elle sera là, je ne serai plus. C'est ce que disait un sage grec il y a de nombreuses années.
Commenter  J’apprécie          60
Sachenka   07 octobre 2017
Morituri te salutant de Danila Comastri Montanari
La solitude était un bien si précieux, à Rome, que les plus grandes richesses ne suffisaient pas à la garantir. Au fond, la ville n'était qu'une immense place, où l'on vivait en public, entouré d'esclaves, de clients, d'amis. Et pourtant, il y avait des choses que ses amis eux-mêmes ne pouvaient partager.
Commenter  J’apprécie          40
Sachenka   07 février 2015
Mors tua de Danila Comastri Montanari
Hé, plus les hommes sont honnêtes, plus ils se laissent embobiner par les traînées!
Commenter  J’apprécie          50
umezzu   30 novembre 2017
Spes, ultima dea de Danila Comastri Montanari
Les mauvaises pensées ne plaisent pas aux Dieux, mais elles se rapprochent souvent de la vérité, admit le patricien en citant la devise préférée d'un de ses vieux confrères du Sénat.
Commenter  J’apprécie          40
missmolko1   09 janvier 2016
Mors tua de Danila Comastri Montanari
Rome, an 795 ab Urbe condita

(an 42, été)



Douzième jour avant les calendes de juillet



D'excellente humeur, Publius Aurélius se dirigeait à bord de sa litière vers la demeure de sa dernière conquête. Il s'était octroyé un long bain réparateur après le repas, afin de se présenter dignement au rendez-vous qu'il avait arraché à la belle jeune femme rencontrée le matin même.

La soirée était splendide. Le ciel de la capitale, enflammé par le coucher de soleil, rougissait les murs de brique et diffusait une lumière irréelle sur les colonnes en marbre. Les collines se détachaient au loin, hérissées de temples blancs et de pins parasols. Le patricien voulut inciter ses porteurs à hâter le pas, mais il se ravisa, préférant s'allonger paresseusement sur ses coussins bien rembourrés, heureux de savourer une nouvelle fois la vue de cette ville qui ne cessait de le surprendre et de le fasciner, bien qu'il pensât la connaître dans les moindres détails. Son cortège était précédé d'un esclave nomenclateur, qui libérait la voie au véhicule en se frayant un chemin dans les rues encombrées, et suivi de Castor, son domestique favori, chargé d'un précieux vase en albâtre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Danila Comastri Montanari (169)Voir plus


Quiz Voir plus

Mythologie et Grèce

Qui garde l’entrée des Enfers ?

Centaure
Cerbère
Chiron
Christal

15 questions
44 lecteurs ont répondu
Thèmes : mythologie grecque , grèce antique , mythesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..