AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.86 /5 (sur 185 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Daryl Delight a fait quelques études dans l'audiovisuel, mais gardait une place importante pour l'écriture de romans.

Il se considère comme un auteur éclectique qui peut écrire dans tous les genres: de la romance à l'épouvante en passant par le thriller et l'érotisme.

En 2016, il découvre l'autoédition et se lance à la conquête de lecteurs.

Daryl Delight a publié son premier roman, "Slave And Mistress: Quand les femmes prennent le pouvoir", en avril 2017.

son site : https://daryldelight.wordpress.com/
Twitter : https://twitter.com/Daryl_Delight

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaoui   07 avril 2017
Slave And Mistress de Daryl Delight
Deux semaines qu'on ne s'est pas vu, on se voit de moins en moins ces temps-ci. Il est très occupé avec son travail, alors quand il vient, il décompresse. Il a besoin de baiser. J'aime ça le sexe alors ça ne me dérange pas. Surtout après deux semaines d'abstinence, même si j'utilise parfois mon vibromasseur, ça ne vaut pas un vrai sexe de mâle.

Comme d’habitude, on va passer directement à la chambre. Il va commencer en douceur, des petites caresses, des bisous, il va enlever mes vêtements, je vais laisser ses mains glisser sur moi. Il va me pénétrer lentement, puis très vite la tendresse passera à l'étape supérieure.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   07 avril 2017
Slave And Mistress de Daryl Delight
Il entre, m'embrasse en me serrant dans ses bras, ses mains descendent sur mes fesses,il me pousse vers la chambre, ou c'est moi qui le tire, je ne sais plus. Nos gestes sont mécaniques, comme calculés et guidés par un rituel. Je suis toute nue, je ne l'ai même pas senti enlever mes vêtements.

La pénétration est rapide. Je sens son membre tout dur en moi. Est-ce que c'est moi qui l'excite comme ça ou les deux semaines d'attente ? Je ne peux me retenir de gémir, entre la douleur qui me fait agripper les draps, et l'extase que procure l’écartement de mon orifice. Je veux ouvrir les yeux pour admirer les yeux de celui qui me fait l'amour, mais à chaque coup de rein qui entre jusqu'au plus profond de moi, je ne peux me retenir de les fermer.
Commenter  J’apprécie          30
StephanieMarcos   28 octobre 2017
La légende de Spellman de Daryl Delight
Tire les cheveux de ta femelle, pensa le voyeur, c'est la dernière chose que tu feras. Il posa le pied dans la chambre, puis sans faire un seul bruit s'avança vers le lit. Il s'empara de son couteau de chasse, celui avec lequel il dépeçait les lapins. Il renifla l'odeur de la sueur mélangée à celle des phéromones. Il ne manquait plus que quelques effluves de sang et ses sens seraient comblés.
Commenter  J’apprécie          30
sethseth   30 avril 2017
Slave And Mistress de Daryl Delight
Le larbin sait déjà ce qu'il doit faire. Il se déshabille, et pose ses habits sur le porte-manteau à l'entrée.

— Il te faut un nouveau blase. Ton nom de dominatrice, t'as une idée en tête ?

— Je ne sais pas, quand j'étais petite on m'appelait Lili, diminutif d'Ophélie.

— Lili... Non, Lilith.

— Lilith ?

— Lilith, la première femme d'Adam, bien avant Eve, démoniaque et insoumise !

— Ça te plaît à toi, demande t-elle au soumis.

— Oui Domina, Lilith c'est parfait.

— Alors lèche les pieds de Lilith.

Il s'agenouille et embrasse mon pied, puis me dit.

— J'aime vos pieds, maîtresse Lilith.

Je dépose mon talon sur sa poitrine, chatouillant ses lèvres avec mon doigt de pied, puis l'enfonce dans sa bouche. Il se délecte avec l'orteil de Maîtresse Lilith.

— Je vais te montrer ce qu'il aime.

Elle attrape un gode attaché à ce qui ressemble à un slip en cuir sur l’étagère. Elle le balance du bout des doigts.

— Met-ça.

— C'est ça son fantasme ?

— Pour lui, il n'y a rien de meilleur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
StephanieMarcos   04 novembre 2017
La légende de Spellman de Daryl Delight
Les taches sur le sol étaient en réalité du sang, et ce n'était pas un hasard s'il l'avait jetée ici. Une brebis dans un enclos, voilà ce qu'elle était. Et le loup rôdait dans le coin, prêt à bondir lorsqu'il serait affamé. Car pour le moment le loup s'occupait d'une autre brebis.
Commenter  J’apprécie          30
sethseth   30 avril 2017
Slave And Mistress de Daryl Delight
— Je suis d'accord, mais pas de mec pour le dessert ce soir, c'est soirée entre filles.

— Presque. Je ne suis pas venue seule.

Elle sort de son sac à main une petite télécommande.

— Tu vois le mec là-bas ?

— Celui qui est seul.

— Oui, avec la casquette.

C'est un jeune homme, je dirais environ vingt cinq ans, plutôt beau gosse. Son T-shirt serré laisse deviner des abdos sculptés avec soin.

— Regarde !

Elle tend la télécommande vers lui, puis exerce une légère pression sur un des boutons. L'homme se met à gigoter les fesses, regardant autour de lui. Il fait une légère grimace en tentant de rester calme pour ne pas attirer l'attention.

— Qu'est-ce que tu lui as fait ?

— Il a un œuf vibrant dans le cul.

— Un quoi ?

— Un petit œuf qui vibre, plus ou moins fort, selon le bouton sur lequel j'appuie.

— Ça ne lui fait pas mal ?

— La douleur devient parfois un plaisir, enfin chez certaines personnes. Et non, ça ne lui fait pas mal, il ressent juste une sensation plus ou moins stimulante à la prostate. Le plus dur c'est de ne pas montrer aux gens autour qu'il jouit du fion.

— Pourquoi faire ça en public ?

— Parce que je lui ai demandé et que ça m'excite.

— Il fait tout ce que tu lui dis, c'est dingue ça !

— Non, la soumission a ses limites. Chaque soumis est différent. C'est à la maîtresse de connaître les envies de son esclave, et en même temps, au soumis de savoir comment bien assouvir sa maîtresse. Regarde le, il commence à s'ennuyer.

Pendant que je me tourne vers lui, Domina appuie de nouveau sur la télécommande. Le jeune soumis porte son verre à la bouche, pour en boire une gorgée, mais la vibration lui donne un spasme qu'il ne peut contrôler. Son verre tressaute dans tous les sens l'espace d'un court instant, et le liquide se déverse sur la table. Il repose le verre et adresse un léger coup d’œil à Domina.

— Ne me regarde pas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
StephanieMarcos   23 mars 2018
Amalia de Daryl Delight
Si Amalia avait rencontré Chad pendant sa crise de démence hier, elle sait qu'elle l'aurait immédiatement soupçonné. Il faut dire qu'il semble louche. Bien sûr ce n'est pas de sa faute, mais si ses propres parents n'avaient pas parlé de lui en ces termes, comment aurait-elle su que ce garçon était atteint d'un problème psychologique ? Il ressemble plus à un tueur en série en manque d'animaux à torturer qu'à un déficient mental. La méfiance envers un individu au regard sombre et à l'allure psychotique est une réaction humaine. C'est même un instinct qu'on ne peut pas contrôler. Pourtant les gens les plus dangereux se cachent souvent sous une façade sereine. Les gens qu'on qualifie dans la norme sont ceux dont on doit se méfier le plus. Voilà encore un adage que la mère d'Amalia aimait répéter.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   27 mars 2018
Amalia de Daryl Delight
Alors mieux vaut ne pas traîner pour trouver une solution à ce cadavre de presque cent kilos qu'elle a sur le dos.

Le faire fondre avec de l'acide est une solution très appréciée dans les séries qu'Amalia adore. Daniel et elle avaient débattu, un soir de mauvais temps postés devant la télé, de la manière dont faire disparaître un mort. Daniel avait parlé de s'en débarrasser dans un de ses chantiers de l'époque. Il suffisait de faire couler du béton et le tour était joué. Amalia avait opté pour l'acide. Le dire est une chose, mais passer à l'acte en est une autre, tout se complique. Quel acide choisir ? Où le trouver ? Et puis faire ça où exactement ? De la chair humaine en train de fondre doit empester à des kilomètres à la ronde.
Commenter  J’apprécie          10
LectureChronique   23 juin 2019
La famille Nilsen de Daryl Delight
Bruce venait fréquemment dans la chambre de sa sœur, depuis qu'il était rentré au lycée et que Lisa était restée coincée au collège. Elle avait eu peur que leur relation en soit affectée. Bruce lui avait promis qu'il ferait ce qu'il faut pour que ça n'arrive pas. Le temps qu'il perdait à ne plus se voir la journée était rattrapé le soir.

Peu importe les règles strictes des parents, même s'il risquait la punition en sortant de son lit, il s'en fichait. Il y allait trois ou quatre soirs par semaine. Le lien que Lisa ne voulait pas perdre avec son frère s'était fortifié avec ce rituel. Ils ne semblaient avoir aucun secret l'un envers l'autre.
Commenter  J’apprécie          10
mimo26   05 juin 2019
Amalia de Daryl Delight
Amalia ne peut plus penser à rien. Sa vision est confuse, la pièce est

totalement plongée dans l’obscurité. Elle ne voit que Daniel qui scintille de

satisfaction, avec son sourire narquois, son regard de manipulateur et sa pose de cow-boy. Elle n’entend que ce ricanement, celui d’un calculateur savourant sa victoire.

La main d’Amalia reste figée de colère sur le stylo doré. Elle l’empoigne

comme une arme, la plume vers le bas. Elle se jette sans réfléchir sur l’ordure qui vient de l’humilier une fois de plus. Elle fonce tête baissée, dents serrées dans l’optique de faire mal, juste pour le voir souffrir un peu.

Daniel n’a pas le temps de réagir lorsqu’il voit le stylo lui atterrir dessus,

guidé par une hystérique. Il tente de l’esquiver en faisant marche arrière, mais tout ce qu’il arrive à faire c’est se prendre les pieds dans le tapis et trébucher.

Amalia qui visait l’épaule se retrouve à élancer son bras en direction du

visage. La plume poursuit sa course, tout droit vers le globe oculaire, pénètre la pupille verte puis transperce le nerf optique jusqu’à buter sur le cerveau et s’y loger. Le peu de blanc encore visible, autour de l’objet doré, se colore alors de rouge laissant une larme de sang s’échapper sur sa joue.

Amalia est tombée dans l’action, à califourchon sur sa proie. Elle est

prostrée face au corps qui repose sur le tapis, un stylo à plume enfoncé dans son globe oculaire, et un seul œil indemne pour admirer une dernière fois son assassin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Qui se cache derrière Népomucène ? 🕶 👀

Népomucène.....

...et la vieille dame
...et un vieux drame
....et l'arbre à came

12 questions
30 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar enquête , héros récurrent , pseudo , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur

.. ..