AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.36 /5 (sur 750 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Saskatoon , 1962
Biographie :

David Gibbins a grandi au Canada, mais également en Nouvelle-Zélande et en Angleterre. Très jeune il a été passionné par l’archéologie. Il obtient son diplôme d’archéologue en 1983 à l’université de Bristol.

Aujourd’hui universitaire à Cambridge et docteur en archéologie, il fait autorité dans le domaine des civilisations disparues. Il s’est inspiré des données scientifiques concernant l’Atlantide et de la légende qui entoure cette cité perdue, pour écrire son premier roman très remarqué, Atlantis (First éditions, 2005).

Le chandelier d’or (2006) et Le dernier évangile (2008) sont également publiés aux Éditions First.



Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Le masque de Troie par David Gibbins aux Editions First parution le 9 juin 2011 « Qu'obtient-on en croisant Indiana Jones et Dan Brown ? Réponse : David Gibbins » Daily Mirror 1876. Mycènes, Grèce. Lors d'une fouille secrète, l'archéologue Heinrich Schliemann découvre le masque d'or d'Agamemnon et un autre artefact dont il ne parlera jamais. 1945. Allemagne. La libération d'un camp de concentration révèle des indices menant à des antiquités volées par les nazis, mais aussi à une arme bien plus terrifiante que toutes celles jamais conçues. de nos jours, en mer Egée. Jack Howard retrouve l'épave d'une galère de guerre qui aurait fait partie de la flotte d'Agamemnon et se lance dans une chasse au trésor de tous les dangers à travers toute l'Europe. Mais de la guerre de Troie à la Solution finale, l'Histoire dissimule de nombreux et monstrueux secrets. Et à vouloir les exhumer, Jack va prendre le risque de perdre ce qu'il a de plus précieux ...
+ Lire la suite

Citations et extraits (129) Voir plus Ajouter une citation
Alfaric   03 mars 2014
Total War Rome : Détruire Carthage de David Gibbins
[à propos du vieux centurion primipile Petraeus] C’était un vrai romain, paysan d’abord, soldat ensuite, plus fidèle aux racines de Rome qu’aucun patricien qui rivalisaient pour se réclamer de la gens la plus ancienne, et de la lignée la plus solide, depuis Romulus ou d’autres guerriers semi-mythiques de l’histoire de la ville.
Commenter  J’apprécie          150
domisylzen   27 septembre 2015
Atlantis de David Gibbins
 La plate-forme était encerclée par un anneau de mégalithes immenses, des pierres d’au moins deux mètres de circonférence, trois fois plus hautes qu’un homme, s’élevant à la verticale. Celles-ci, érodées par des millénaires d’intempéries, avaient jadis été finement travaillées. Elles étaient surmontées de grandes dalles plates qui formaient un linteau circulaire continu. A l’intérieur, se trouvaient cinq trilithes indépendants, l’ensemble des paires de pierres recouvertes de leur linteau décrivant un fer à cheval ouvert vers l’ouest en direction du cône volcanique.

Commenter  J’apprécie          140
Alfaric   24 avril 2014
Total War Rome : Détruire Carthage de David Gibbins
Pendant un instant, Fabius eut pitié de l’adversaire. Quelque part sous cette peau de lion, derrière la rage, la cruauté, l’autodestruction, il y avait le désespoir fou d’un père qui savait que son fils l’aimait, qui avait senti ses petits bras autour de lui, et qui pourtant avait été poussé à accomplir jusqu’au bout de l’impensable, ce que la guerre pouvait faire de pire à un homme.
Commenter  J’apprécie          110
TiriNoiret   24 septembre 2019
Le Dernier Evangile de David Gibbins
Une heure plus tard, ils admiraient les plaines boueuses du rivage occidental de 1a mer de Galilée. Le soir tombait et leurs ombres s’allongeaient devant eux. Au loin, l’eau étincelait encore et jack se rappela l’étrange pixellisation qu’il avait vue dans le ciel quelques jours auparavant, au large de la Sicile, comme si ses yeux avaient été attirés par les détails et non par le tout, comme si la vue avait été trop aveuglante pour être appréhendée dans son ensemble. Cramponné à son sac, il éprouva la même jouissance anticipée que ce jour—là. Une révélation extraordinaire allait lui être faite, grâce à une promesse qui l’avait ramené là où un incroyable trésor avait débuté son périple, près de deux mille ans auparavant. Il avait l’intime conviction que Claude était venu ici et qu’il avait, lui aussi, admiré au loin le plateau du Golan et succombé aux charmes de l’Orient. Il se demanda s’il avait également perçu le trouble, le danger imminent planant sur cette ligne de faille entre l’Occident et l’Orient, cette impression de tranquillité surnaturelle et illusoire, de clame avant la tempête
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
laulautte   13 août 2018
Le Dernier Evangile de David Gibbins
- Règle numéro un de la chasse au trésor, déclara Costas d’un air solennel : toujours authentifier sa carte.
Commenter  J’apprécie          110
David Gibbins
Alfaric   25 avril 2014
David Gibbins
[...] Ces limites montrent exactement la latitude que l’on peut avoir dans une fiction historique, et comment la crédibilité de n’importe quelle reconstruction – qu’elle soit historique ou fictionnelle – repose moins sur la reproduction des « faits » apparents que sur la compréhension des incertitudes de cette information et de la nécessité d’une approche historique pour l’utiliser. La limite entre franche spéculation historique et fiction est facilement franchie, car l’archéologie permet de plus en plus une évaluation nouvelle des sources écrites ainsi qu’une base indépendante pour dessiner de nouvelles images du passé.
Commenter  J’apprécie          90
petite-fee   28 juillet 2010
Atlantis de David Gibbins
Ces gens ne sont pas là pour dénicher des reliques de l'Antiquité, affirma Jack tandis qu'ils remontaient la galerie accroupis. Ils doivent se dire que nous avons trouvé leur prise et que nous ne pouvons pas communiquer avec la surface. S'ils nous éliminent, ils pourront conclure la transaction qui avait si mal tourné il y a des années. Ce n'est plus seulement l'Atlantide qui est en jeu. A cinq mètres d'ici, il y a suffisamment d'armes nucléaires pour anéantir la civilisation occidentale.
Commenter  J’apprécie          90
Masa   06 avril 2017
Le masque de Troie de David Gibbins
— Je crois qu’il a en effet existé un Homère qui a écrit l’Iliade et l’Odyssée telles que nous les connaissons. Je dis un Homère et non le Homère. Pour moi, Homère n’est pas un génie solitaire, mais plutôt une lignée de poètes doués – extraordinairement doués – qui ont façonné et transmis l’épopée, une lignée qui s’est peut-être interrompue vers le VIIIe siècle avant notre ère avec l’avènement de la littérature plus largement diffusé et donc la fin de la tradition des bardes.
Commenter  J’apprécie          90
Alfaric   01 mars 2014
Total War Rome : Détruire Carthage de David Gibbins
Je dois préparer les rites funéraires pour Polybe. Il était l’homme le plus brave que j’aie jamais connu, un guerrier qui s’est sacrifié pour sauver des vies romaines. Nous devons trouver son corps et l’envoyer dans l’autre vie comme ses héros, comme Ajax, comme Achille et les morts des Thermopyles.

Paul-Emile s’éclaircit la gorge.

- Très bien, si tu peux le persuader de renoncer à interroger les prisonniers macédoniens pour le compte rendu de cette bataille, qu’il a l’intention de rédiger dans ses Histoires.

- Comment ? Il est vivant ?

- Il a continué sa course jusqu’au flanc droit, est revenu dans nos rangs, a mené la charge de la cavalerie, puis est reparti prendre ses rouleaux et écrire le récit d’un témoin tant que les événements étaient encore frais dans son esprit. Du moins, jusqu’à ce qu’il ait une illumination soudaine et parte seul au galop à la recherche du roi Persée, où qu’il puisse se cacher, pour recueillir ses impressions sur la bataille.
Commenter  J’apprécie          80
Cormorobin   15 mai 2015
Le chandelier d'or de David Gibbins
Jack comprit qu'il s'agissait là d'une procession triomphale. Une autre image lui vint à l'esprit, une image qui semblait incroyablement éloignée du monde du Yucatan. L'arc de Titus, à Rome. La procession à travers le forum. Le triomphe de Vespasien sur les Juifs.

Il fit quelques pas sur la gauche, sous le regard méfiant de Loki. Le dernier dessin était encore partiellement dissimulé par les décombres, mais suffisamment clair. C'était une forme abstraite, semblable à un chaudron, dont le bord manquait la fin de la voie processionnaire. C'était l'immense gueule béante des enfers, avide de sacrifice.

Chichen Itza. Le cenote des sacrifices.
Commenter  J’apprécie          80

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

LNHI-49992

Où se déroula la journée des Barricades, le 12 mai 1588?

à Londres
à Paris

10 questions
13 lecteurs ont répondu
Thèmes : révolutionCréer un quiz sur cet auteur