AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Citation de Nastie92


Nastie92   12 janvier 2014
Annapurna, une affaire de cordée de David Roberts (II)
Que le récit d'Herzog ne dise finalement pas toute la vérité sur l'aventure ne diminue en rien l'héroïsme profond de ses protagonistes. Plus nous en apprenons, de tous les points de vue qui s'affrontent, sur ce qui s'est passé pendant cette brillante et dramatique expédition, plus la loyauté et l'abnégation de Terray et de Rébuffat apparaissent au grand jour. De Terray, surtout, dont la conduite fut extraordinaire : bien qu'étant le plus fort de tous, par deux fois il renonça à l'occasion qui lui était donnée d'atteindre le sommet ; sans hésiter, non plus, il échangea ses souliers contre ceux de Lachenal, risquant de voir ses pieds geler pour que son meilleur ami puisse redescendre épuisé plus bas dans la montagne.
Quant à Lachenal, quoi qu'on dise et qu'on fasse, y a-t-il dans toute l'histoire de l'alpinisme acte plus noble que le sien ? Puisqu'en ce jour de juin au goût d'amertume où il décida de continuer vers un sommet improbable, il savait très bien qu'il faisait le sacrifice de ses pieds pour sauver la vie de son camarade. Avec toute l'éloquence laconique dont il est capable, il termine ses "Commentaires" par une formulation ramassée de ce que fut sa vérité. Si tant est qu'on puisse un jour arriver à une conclusion définitive sur ce que fut au fond cette épopée de l'Annapurna 1950, il reste au moins les deux phrases de Lachenal pour lui servir d'épigraphe : "Cette marche au sommet n'était pas une affaire de prestige national. C'était une affaire de cordée."
Commenter  J’apprécie          70





Ont apprécié cette citation (6)voir plus