AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Citation de Ogust


Ogust   20 janvier 2015
Quatre contre l'Arctique de David Roberts (II)
"Je m'émerveillais de tout dans l'histoire d'Albanov [Au pays de la mort blanche], y compris sa conclusion un peu plate quand lui et Konrad, les deux seuls survivants, furent secourus par miracle à bord d'un vapeur à bout de souffle qui les rapatria à Arkhangelsk. Un paragraphe cependant, aux trois quarts du récit environ, me plongea dans un vertige d'incrédulité. Je le lus et relus, cherchant à comprendre ce qu'il avait d'invraisemblable.[...] Albanov tente alors de faire entrevoir à son compagnon Konrad qu'ils peuvent survivre à l'hiver si aucun secours ne se présente. Voici ce qu'il écrit : "Je connais le récit du sauvetage, dans une des nombreuses îles du Spitzberg, d'un troupe russe de chasseurs de phoques qui avait fait naufrage. Ils étaient sans armes. A l'exemple de Robinson, ils vécurent sept ans dans cette île, relativement heureux et contents. Ils se procurèrent vêtements et nourriture par la chasse, sans armes à feu. Ils construisirent toutes sortes de pièges qui leur firent bon usage." Incapable de détacher mes yeux de la page, j'ai pensé : sept ans? Impossible ! Un mythe. Mais, si ce n'est pas le cas..." p21
Commenter  J’apprécie          20