AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.76 /5 (sur 176 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Boulogne-Billancourt , 1966
Mort(e) : a
Biographie :

David Thomas est un auteur français de pièces de théâtre, de nouvelles et de romans.

Après un bac littéraire, il obtient un DEUG d'histoire à l'Université de Nanterre.

Journaliste de formation, David Thomas travaille entre autres pour Technikart, Elle, Voyager Magazine et Mer & Océan mais aussi pour les sites Infonie-Tiscalie et Librairing.

Après avoir été journaliste pendant 18 ans, il se consacre depuis 2007 à l'écriture d’œuvres littéraires. En 2007, il écrit sa première pièce de théâtre "Tais-toi et parle moi".

Il se fait remarquer en 2009 dès la publication de son premier recueil de très courtes nouvelles "La patience des buffles sous la pluie", qui lui a valu d'obtenir le Prix de la Découverte 2009 de la Fondation Prince Pierre de Monaco, décerné par un jury composé de membres de l'Académie Française et du Prix Goncourt.

En 2011, David Thomas publie chez Albin Michel son premier roman, "Un silence de clairière" pour lequel il reçoit le prix Orange du livre et le prix Louis Barthou de l’Académie française.

Il continue de publier des micro-nouvelles, genre dans lequel il excelle, qui font l’objet de nombreuses adaptations théâtrales en France, en Belgique, en Suisse ou au Canada. Plusieurs de ses textes sont publiés dans la revue "Décapage".

En 2015, il publie son deuxième roman chez Stock, "Hortensias".

David Thomas a par ailleurs collaboré à l'écriture du scénario de "La Femme invisible", un film d'Agathe Teyssier sorti en salles en 2009, avec Julie Depardieu et Charlotte Rampling en tête d'affiche.

Il vit à Paris.

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

David Thomas - Le poids du monde est amour


Citations et extraits (103) Voir plus Ajouter une citation
milado   05 février 2015
La Patience des buffles sous la pluie de David Thomas
- Je serai toujours dans le camp des femmes.

...

- En amour, il n'y a pas de camp, il n'y a que des infirmeries.
Commenter  J’apprécie          160
Fransoaz   31 juillet 2015
La Patience des buffles sous la pluie de David Thomas
J’ai perdu ma femme parce que j’ai perdu ma libido. J’ai perdu ma maison parce qu’elle était au nom de ma femme et qu’elle m’a foutu dehors. J’ai perdu dix ans de ma vie parce que j’aurais jamais dû épouser cette salope. J’ai perdu mon boulot parce que j’ai perdu ma femme et ma maison et que je devenais complètement chèvre. J’ai perdu ma voiture parce que j’ai perdu mon boulot et que j’avais besoin d’argent. J’ai perdu mes papiers parce que j’ai pris une énorme cuite et que je ne sais plus ce que j’ai fait. Et j’ai perdu les derniers billets qui me restaient parce que j’ai joué au PMU. J’ai misé sur un outsider, Où va-t-il il s’appelait, il était à vingt-sept contre un, j’aurais pu me refaire et repartir du bon pied, mais bon, il a perdu, ce con.
Commenter  J’apprécie          134
aleatoire   14 juillet 2012
La Patience des buffles sous la pluie de David Thomas
Je sais qu’elle m’a aimé mais qu’elle ne m’aimera jamais plus. Je n’en souffre pas. J’accepte son absence comme quelque chose d’irrémédiable. Je n’attends rien, je ne souhaite que de me retrouver seul sans son image floue. Je trouve cela long, si long qu’il m’arrive d’en désespérer. Alors, parfois, pour me rassurer et parce que je refuse de me battre inutilement contre ce qui me dépasse, je songe à ces buffles dans ces plaines africaines qui, lorsque l’orage s’abat sur la savane, se maintiennent solidement sur leurs quatre pattes, baissent la tête et attendent, immobiles, que cesse la pluie.
Commenter  J’apprécie          120
gertrudeiam   28 mai 2012
La Patience des buffles sous la pluie de David Thomas
Croire,tu vois, ce n'est rien d'autre que ça. C'est avoir tout contre toi et miser quand même. C'est oser tordre le destin.
Commenter  J’apprécie          120
Chouchane   17 juin 2011
La Patience des buffles sous la pluie de David Thomas
Trois fois par semaine je vais prendre ma femme dans le centre-ville en rentrant du boulot. Elle sort plus tôt que moi et elle en profite toujours pour voir ses copines ou faire des courses. Ma femme n'est jamais arrivée une seule fois à l'heure à ces rendez-vous. A chaque fois, elle me fait poireauter entre dix et quinze minutes. J'ai fait le calcul, depuis que nous sommes ensemble, j'ai attendu ma femme 16 224 minutes. Un soir je suis arrivé au rendez-vous pile à l'heure, comme à l'habitue, et comme c'était à prévoir, elle n'était pas là. Alors je suis parti. Je suis rentré onze jours, six heures et vingt-quatre minutes plus tard. On est quittes.
Commenter  J’apprécie          90
Sarahcarabin   02 août 2011
La Patience des buffles sous la pluie de David Thomas
Ne me retire pas l'idée, aussi incertaine soit-elle, que s'aventurer est toujours plus vivifiant que se contenir, que ce qui s'élance a plus de grâce que ce qui se ramasse. Un jour qui se lève, aussi merdique soit-il, même en novembre, même par temps de pluie, est toujours plus prometteur qu'un soir de juin qui a tout dit.
Commenter  J’apprécie          90
Chouchane   17 juin 2011
La Patience des buffles sous la pluie de David Thomas
Aimer comme je t'aime, c'est presque humiliant. Je ne suis plus que ça. Voilà, depuis que je t'ai rencontrée, toute ma vie, c'est toi. Tout ce que je fais, je le fais en pensant à toi, en me demandant ce que tu pourrais en penser. Et tout ce que je dis aussi. ça te fait peut-être sourire mais franchement c'est pas marrant. Même toi, bientôt, tu n'en pourras plus, même toi tu finiras par trouver ça insupportable. Pour l'instant, ça te va, parce que tu m'aimes aussi, mais je suis sûr qu'un jour tu va en avoir marre, c'est normal. Je sais plus quoi faire, je t'ai dans la tête toute la journée, putain, toute la sainte journée. Tu prends toute la place, je me sens tout ratatiné dans moi. C'est trop gros, trop lourd pour moi. Je ne sais pas comment on fait pour se débrouiller avec ça, (...) Il n'y a que l'usure, je vois que ça. Obligés de rester ensemble longtemps. Je ne vois que ça pour me retrouver un peu. Parce que, depuis que je t'aime comme un fou, je ne me retrouve plus, tu comprends ? (...) Je t'aime, tu m'aimes aussi, ça devrait être merveilleux, eh ben non. Je me sens aussi perdu que si tu m'avais quitté. Faut le faire quand même, non ? (...) je dis l'usure, mais j'y pense, là imagine qu'avec les années je t'aime encore plus, il y a des couples comme ça, ça fait des années qu'ils sont ensemble, eh ben, au bout de quarante ans ils s'aiment encore comme des dingues, oh lala !... où est-ce que je me suis embarquée, moi ? Ah ! ça , le jour où je t'ai draguée, j'étais pas inspiré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Sarahcarabin   02 août 2011
La Patience des buffles sous la pluie de David Thomas
Je me demande souvent ce que je serais devenu si ma vie ne s'était pas meublée de toutes ces petites choses auxquelles je me suis attaché et de toutes celles que j'ai négligées. Je me demande souvent qui mène la danse. Si c'est ma vie qui fait de moi ce que je suis ou si c'est moi qui fait de ma vie ce qu'elle est. (p.12)
Commenter  J’apprécie          70
Zalvec   09 février 2017
Je n'ai pas fini de regarder le monde de David Thomas
J'adore entendre les voisins faire l'amour. Être le témoin du plaisir ou du bonheur des autres me rassure sur l'état du monde.
Commenter  J’apprécie          70
Valleerie   11 mars 2016
On ne va pas se raconter d'histoires de David Thomas
Je me dis souvent qu'il ne faut jamais négliger les jolies choses, elles sont aux hommes ce que les points d'eau sont aux bêtes.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le carcan d'une rose

Quel âge à Perrine, au début du livre?

12 ans
16 ans
17 ans
14 ans

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : amours impossibles , amour , romanceCréer un quiz sur cet auteur

.. ..