AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Vidéos de Deborah Levy (8)
Ajouter une vidéo





videos28 octobre 2021
video
Rencontre animée par Elisabeth Philippe - Interprète : Marguerite Capelle

Après Ce que je ne veux pas savoir et le coût de la vie (diptyque couronné par le Prix Femina du roman étranger en 2020), la britannique Deborah Levy clôt son cycle autobiographique. Ces trois textes captés « dans la tempête de la vie », disent une manière d'être au monde et revendiquent avec brio la conquête d'un espace à soi. Une idée qui traverse aussi le nouveau livre d'Emanuele Coccia qui fait de la maison, notre maison, une expérience de pensée. Elle le conduit à élaborer une philosophie du vivant, qui construit une intimité avec ce qui l'entoure, préalable essentiel à l'altruisme.

Au coeur de ces deux textes en forme de promenades réflexives, une méditation belle et profonde sur ce que c'est qu'habiter.

À lire – aux éditions du Sous-sol : Deborah Levy, État des lieux, trad. de l'anglais par Céline Leroy, 2021 – À paraître le 4 novembre : Coffret trilogie Deborah Levy : Autobiographie en mouvement (Ce que je ne veux pas savoir / le Coût de la vie / État des lieux).

Emanuele Coccia, Philosophie de la maison, trad. de l'italien par Léo Texier, éd. Rivages, 2021.
+ Lire la suite
videos12 octobre 2021
video
Ecoutez l'interview de Deborah Levy, enregistrée lors d'une soirée en avant-première à la librairie le Comptoir des mots pour fêter la parution du dernier volume de sa trilogie autobiographique, Etat des lieux. (bon le début est un peu chaotique car il y a eu un bug et l'enregistrement n'a pu être lancé qu'au bout de cinq minutes en plein milieu de la réponse à ma première question, ceci explique cela). 
Entre récit intime et réflexions féministes sur le foyer et la demeure à soi, l'oeuvre de Deborah Levy est un apaisement et une pensée à découvrir absolument.
Ses livres sont tous disponibles en français et en anglais au Comptoir des mots et sur le site librest.com
+ Lire la suite
videos04 mai 2021
video
| LES LIVRES PAR LEURS TRADUCTEURS |#1
Rencontre avec Céline Leroy Pour sa traduction de

LE COÛT DE LA VIE
de Deborah Levy ( PRIX FEMINA ETRANGER 2020 )

// Quatrième de couverture :

Un divorce forcément douloureux, une grande maison victorienne troquée contre un appartement en haut d'une colline dans le nord de Londres, deux filles à élever et des factures qui s'accumulent… Deborah Levy a cinquante ans quand elle décide de tout reconstruire, avec pour tout bagage, un vélo électrique et une plume d'écrivain. L'occasion pour elle de revenir sur le drame pourtant banal d'une femme qui s'est jetée à corps perdu dans la quête du foyer parfait, un univers qui s'est révélé répondre aux besoins de tous sauf d'elle-même. cette histoire ne lui appartient pas à elle seule, c'est l'histoire de chaque femme confrontée à l'impasse d'une existence gouvernée par les normes et la violence sournoise de la société, en somme de toute femme en quête d'une vie à soi.

( Éditions du sous-sols 20/08/20 )


//// Cette série d'entretiens est réalisée par les étudiants en Master 2 de création littéraire de l'université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines dans le cadre de leur stage au festival vo-vf.

:::: LE PROGRAMME COMPLET de la série :
https://www.festivalvo-vf.com/les-livres-par-les-traducteurs/

© FESTIVAL VOVF 2021
www.festivalvo-vf.com
+ Lire la suite
videos09 mars 2021
video
En duplex de Londres – Lecture par Sarah Chiche

Rencontre animée par Marie-Madeleine Rigopoulos - Interprète : Marguerite Capelle

Lauréate du prix Femina étranger 2020 pour son diptyque autobiographique, Deborah Levy nous livre, avec Ce que je ne veux pas savoir et le coût de la vie, un puissant récit sur l'émancipation féminine, l'écriture, l'amour et la maternité.
Dans le premier volet, Deborah Levy fuit à Majorque pour réfléchir et se retrouver, et pense à l'Afrique du Sud, ce pays qu'elle a quitté, à son enfance, à l'apartheid, à son père – militant de l'ANC emprisonné –, aux oiseaux en cage, et à l'Angleterre, son pays d'adoption. À cette adolescente qu'elle fut, griffonnant son exil sur des serviettes en papier.
Dans le second volet, elle est une anglaise de 50 ans qui s'est aménagé un cabanon pour écrire, seule boussole dans une vie qui peine à trouver une direction après la mort de sa mère. L'ellipse sur les décennies qui ont constitué son mariage n'est pas tout à fait anodine tant elles lui ont coûté.

À lire – Aux Éditions du sous-sol : Deborah Levy, Ce que je ne veux pas savoir et le Coût de la vie, trad.de l'anglais par Céline Leroy, 2020.
+ Lire la suite
videos14 octobre 2020
video
videos29 juillet 2020
video
Deborah Levy revient sur sa vie. Elle fuit à Majorque pour réfléchir et se retrouver, et pense à l'Afrique du Sud, ce pays qu'elle a quitté, à son enfance, à l'apartheid, à son père – militant de l'ANC emprisonné –, aux oiseaux en cage, et à l'Angleterre, son pays d'adoption. À cette adolescente qu'elle fut, griffonnant son exil sur des serviettes en papier. Telle la marquise Cabrera se délectant du “chocolat magique”, elle est devenue écrivaine en lisant Marguerite Duras et Virginia Woolf. En flirtant, sensuelle, avec les mots, qui nous conduisent parfois dans des lieux qu'on ne veut pas revoir. Ce dessin toujours inédit que forme le chemin d'une existence.

"Ce que je ne veux pas savoir" est une oeuvre littéraire d'une clarté éblouissante et d'un profond secours. Avec esprit et calme, Deborah Levy revient sur ce territoire qu'il faut conquérir pour écrire. Un livre talisman sur la féminité, la dépression, et la littérature comme une opération à coeur ouvert.

Traduction de Céline Leroy

Nous suivre :
Instagram : https://bit.ly/2CJJdhB
Facebook : https://bit.ly/2Wprx1O
Twitter : https://bit.ly/3h1yr5p
+ Lire la suite
videos29 juillet 2020
video
Un divorce forcément douloureux, une grande maison victorienne troquée contre un appartement en haut d'une colline dans le nord de Londres, deux filles à élever et des factures qui s'accumulent... Deborah Levy a cinquante ans quand elle décide de tout reconstruire, avec pour tout bagage, un vélo électrique et une plume d'écrivain. L'occasion pour elle de revenir sur le drame pourtant banal d'une femme qui s'est jetée à corps perdu dans la quête du foyer parfait, un univers qui s'est révélé répondre aux besoins de tous sauf d'elle-même. cette histoire ne lui appartient pas à elle seule, c'est l'histoire de chaque femme confrontée à l'impasse d'une existence gouvernée par les normes et la violence sournoise de la société, en somme de toute femme en quête d'une vie à soi.

Ce livre éblouissant d'intelligence et de clarté, d'esprit et d'humour, pas tant récit que manifeste, ouvre un espace où le passé et le présent coexistent et résonnent dans le fracas incessant d'une destinée. "Le Coût de la vie" tente de répondre à cette question : que cela signifie-t-il pour une femme de vivre avec des valeurs, avec sens, avec liberté, avec plaisir, avec désir ? La liberté n'est jamais gratuite et quiconque a dû se battre pour être libre en connaît le coût. Marguerite Duras nous dit qu'une écrivaine doit être plus forte que ce qu'elle écrit. Deborah Levy offre en partage cette expérience.

Traduction de Céline Leroy

Nous suivre :
Instagram : https://bit.ly/2CJJdhB
Facebook : https://bit.ly/2Wprx1O
Twitter : https://bit.ly/3h1yr5p
+ Lire la suite





Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

quizz la vie compliquée de léa olivier

où déménage Léa

Paris
Montréal
en Asie
en Amérique du Sud

5 questions
66 lecteurs ont répondu
Thème : La vie compliquée de Léa Olivier, tome 1 : Perdue de Catherine Girard-AudetCréer un quiz sur cet auteur