AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.91 /5 (sur 24325 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Boulogne Billancourt , le 01/03/1966
Biographie :

Delphine de Vigan est une romancière française.

Son premier roman, "Jours sans faim", est paru en 2001 aux éditions Grasset sous le pseudonyme de Lou Delvig, pour ne pas heurter sa famille.

En 2007, "No et moi" reçoit le Prix des Libraires. Ce "roman moral" à succès sur une adolescente surdouée qui vient en aide à une jeune SDF a été récompensé par le prix du Rotary International 2009 et par le Prix des libraires 2009. Il a été traduit en vingt langues et une adaptation au cinéma a été réalisée par Zabou Breitman, film sorti en novembre 2010.

En 2008, Delphine de Vigan a participé à la publication de "Sous le manteau", un recueil de cartes postales érotiques des années folles.

En 2009, elle a été récompensée par le "prix du roman d'entreprise," décerné par deux cabinets de conseil (Place de la Médiation et Technologia) avec le soutien du ministre du travail de l'époque Xavier Darcos, pour ses "Heures souterraines" (Jean-Claude Lattès) qui a également obtenu le prix des lecteurs de Corse en 2010. Le roman a été adapté pour Arte par Philippe Harel.

En 2011, elle obtient le prix du roman Fnac, le Prix Roman France Télévisions et le Prix Renaudot des Lycéens pour "Rien ne s'oppose à la nuit" ainsi que le grand prix des lectrices Elle 2012.

Toujours en 2011, elle co-scénarise le film de Gilles Legrand "Tu seras mon fils" avec Niels Arestrup et Lorant Deutsch.

En 2012, elle signe la préface de la BD de sa sœur Margot "Frangines, et c'est comme ça".

En 2015, elle a publié un nouveau roman "D'après une histoire vraie" couronné par le Prix Renaudot et le Prix Goncourt des Lycéens. Le roman est adapté pour le cinéma par Roman Polanski avec Éva Green et Émmanuelle Seigner.

Après son roman "Les loyautés", paru en 2018, elle continue à explorer les grandes valeurs humaines avec "Les gratitudes", paru en mars 2019.

Mère de deux enfants, elle vit avec le critique littéraire, reporter et animateur d'émissions culturelles de radio et de télévision, François Busnel.
+ Voir plus
Source : http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2018/04/delphine-de-vigan-la-realite-sensible.html
Ajouter des informations
Bibliographie de Delphine de Vigan   (14)Voir plus



étiquettes
Videos et interviews (106) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

À l'occasion de la parution de son nouveau roman, “Les enfants sont rois”, Delphine de Vigan s'est prêtée au jeu des questions des internautes. Découvrez dans cette courte vidéo les dessous de l'écriture de ses livres et comment en s'inspirant de faits réels, l'autrice nous offre une plongée glaçante dans le quotidien sous pression des enfants-stars et décrit admirablement les dérives d'une époque où tout s'expose et se vend, jusqu'au bonheur familial. Voici les 5 questions qui ont été retenues : 1. Comment vous est venue l'idée d'écrire sur ce sujet ? Est-ce lié à l'actualité des réseaux sociaux ou à une histoire personnelle vécue au quotidien avec les enfants ? 2. Pensez-vous que le réel rejoindra la fiction en France ? 3. Avez-vous conçu le personnage de Clara en double inversé de Mélanie ? 4. Avez-vous interrogé des parents Youtubeurs pour rendre crédible votre roman ? 5. Avez-vous eu des retours de maman influenceuses/youtubeuses qui auraient lu ce livre ?

+ Lire la suite
Podcasts (8) Voir tous


Citations et extraits (3930) Voir plus Ajouter une citation
lagrandestef   11 février 2010
No et moi de Delphine de Vigan
On est capable d'envoyer des avions supersoniques et des fusées dans l'espace, d'identifier un criminel à partir d'un cheveu ou d'une minuscule particule de peau , de créer une tomate qui reste trois semaines au réfrigérateur sans prendre une ride , de faire tenir dans une puce microscopique des milliards d'informations . On est capable de laisser mourir des gens dans la rue.
Commenter  J’apprécie          4374
caro64   15 mai 2009
No et moi de Delphine de Vigan
Dans la vie il ya un truc qui est gênant, un truc contre lequel on ne peut rien: il est impossible d'arrêter de penser. Quand j'étais petite je m'entraînais tous les soirs, allongée dans mon lit, j'essayais de faire le vide absolu, je chassais les idées les unes après les autres, avant même qu'elles deviennent des mots, je les exterminais à la racine, les annulais à la source, mais toujours je me heurtais au même problème: penser à arrêter de penser, c'est encore penser. Et contre ça on ne peut rien.
Commenter  J’apprécie          2661
Marsup   12 mai 2010
No et moi de Delphine de Vigan
«Et si c'était ça le bonheur, pas même un rêve, pas même une promesse, juste l'instant.»
Commenter  J’apprécie          2421
Mia   10 février 2008
No et moi de Delphine de Vigan
Noël est un mensonge qui réunit les familles autour d'un arbre mort recouvert de lumières, un mensonge tissé de conversations insipides, enfoui sous des kilos de crème au beurre, un mensonge auquel personne ne croit.
Commenter  J’apprécie          1870
marina53   14 septembre 2015
D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan
De certains mots, de certains regards, on ne guérit pas. Malgré le temps passé, malgré la douceur d'autres mots et d'autres regards.

Commenter  J’apprécie          1693
She_Night   02 octobre 2010
Les heures souterraines de Delphine de Vigan
- A partir de quand on est en couple?

- Quand on pense à l'autre tous les jours, quand on a besoin d'entendre sa voix, quand on s'inquiète de savoir si il ou elle va bien. Quand on est capable d'aimer l'autre tel qu'il est, quand on est seul à voir ce qu'il peut devenir, quand on a envie de partager l'essentiel. Quand cela devient plus important que tout le reste.
Commenter  J’apprécie          1580
caro64   26 janvier 2010
Les heures souterraines de Delphine de Vigan
Mais les gens désespérés ne se rencontrent pas. Ou peut-être au cinéma. Dans la vraie vie, ils se croisent, s’effleurent, se percutent. Et souvent se repoussent, comme les pôles identiques de deux aimants.
Commenter  J’apprécie          1550
marina53   11 octobre 2012
Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan
J'écris ce livre parce que j'ai la force de m'arrêter aujourd'hui sur ce qui me traverse et parfois m'envahit, parce que je veux savoir ce que je transmets, parce que je veux cesser d'avoir peur qu'il nous arrive quelque chose comme si nous vivions sous l'emprise d'une malédiction, pouvoir profiter de ma chance, de mon énergie, de ma joie, sans penser que quelque chose de terrible va nous anéantir et que la douleur, toujours, nous attendra dans l'ombre.
Commenter  J’apprécie          1510
pages-de-lecture   18 juin 2009
No et moi de Delphine de Vigan
Je ris aussi je crois, je suis heureuse, là, tout de suite, dans l'engourdissement du sommeil, et si c'était ça le bonheur, pas même un rêve, pas même une promesse, juste l'instant.



Moi, je m'en fous pas mal qu'il y ait plusieurs mondes dans le même monde et qu'il faille rester dans le sien. Je ne veux pas que mon monde soit un sous ensemble A qui ne possède aucune intersection avec d'autres (B,C ou D), que mon monde soir une patate étanche traçée sur une ardoise, un ensemble vide.



Dans les livres il y a des chapitres pour bien séparer les moments, pour montrer que le temps passe ou que la situation évolue, et même parfois des parties avec des titres chargés de promesses, La rencontre, L'espoir, La chute, comme des tableaux. Mais dans la vie il n'y a rien, pas de titre, pas de pancarte, pas de panneau, rien qui indique attention danger, éboulements fréquents ou désillusion imminente. Dans la vie on est tout seul avec son costume, et tant pis s'il est tout déchiré.
Commenter  J’apprécie          1310
marina53   14 septembre 2015
D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan
Il y a une grande différence entre ce que tu ressens, la manière dont tu te perçois, et l'image que tu donnes de toi. Nous portons tous la trace du regard qui s'est posé sur nous quand nous étions enfants ou adolescents. Nous la portons sur nous, oui, comme une tache que seules quelques personnes peuvent voir.
Commenter  J’apprécie          1081

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Delphine de Vigan

Delphine de Vigan a écrit son premier roman "Jours sans faim" sous un pseudonyme. Quel est-il ?

Agnès Dantzig
Lou Delvig
Sara Dliping
Mia Dumrig

10 questions
233 lecteurs ont répondu
Thème : Delphine de ViganCréer un quiz sur cet auteur

.. ..