AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.73 /5 (sur 71 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Médecin, chef de service pendant vingt-cinq ans dans la région parisienne, Denis Labayle est à l'origine du manifeste des 2000 soignants qui, en 2007, ont affirmé avoir aidé à mourir des malades en fin de vie.

Il est également l’auteur d’essais, de nouvelles, de romans, de pièces de théâtre. Certains de ses essais font aujourd’hui référence comme "La vie devant nous" (1995) et "Pitié pour les hommes" (2009).

Il a publié quatre romans aux Éditions Julliard dont son premier roman, "Cruelles retrouvailles" (Prix des Mots Doubs en 2002 et Prix Littré en 2003) et "Ton silence est un baiser" (2007). Son roman, "Rouge majeur" a reçu le Prix des lecteurs de Brive 2009.

"À Hambourg, peut-être" (éditions Dialogues) est son dernier roman paru en mai 2014.

son site: http://denislabayle.fr/spip/

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Merci à tous les auteurs, visiteurs, partenaires et petites mains de cette belle édition. Un grand plaisir et une grande fierté d'organiser de tels événements pour des libraires indépendants. Rendez-vous en les 26 et 27 avril à Océanis à Ploemeur pour une grande édition exceptionnelle autour de la littérature de voyage et des grands espaces. Avec la participation de : WILLEM Medi HOLTROPIrène FRAINJean-Paul OLLIVIERPatrick TABARLYThierry JIGOUREL (le matin) Marie SIZUN Pascal BRESSON Marina DÉDÉYAN (le matin) Joël RAGÉNÈS Daniel CARIONathalie BEAUVAIS Chistophe BONCENS NONO Christian BLANCHARDFabienne JUHELDenis LABAYLE GUÉNANE Bernard RIOFrançois MORIZURFrédérique LE ROMANCERFrançois BELLECMichèle GUILLOUXGwenola PICHARDHervé HUGUENHervé POUZOULLIC Sylvie DELANOY Jean-Yves LE LAN Patrick HUCHETCharles MADÉZO Lutz STEHL Yann LUKASPatrick ARGENTÉ Claude CHARBONNEAU Patrice MANICGérard TESCHNER Elisabeth MAHÉ Jean-Marc PERRET Georges MAMMOS Comité d'Histoire du Pays de Ploemeur Chemin Faisant Groix Editions Diffusion

+ Lire la suite

Citations et extraits (43) Voir plus Ajouter une citation
Nastie92   19 juin 2014
A Hambourg, peut-être... de Denis Labayle
Le soir, à table, nous mangions face à face, le plus souvent sans rien dire. Et de quoi aurions-nous parlé ? Du manque de pain, du froid, des nouveaux rationnements ? Quel intérêt d'évoquer une fois de plus l'absence d'Agnès et la disparition de Pierre ? Étrange période où il fallait tout économiser, même les mots.
Commenter  J’apprécie          100
Nastie92   25 juin 2014
A Hambourg, peut-être... de Denis Labayle
- Bernard, nous sommes des médecins, pas des militaires. Parions sur Hippocrate contre César, sur la science contre la haine.
Commenter  J’apprécie          90
feanora   31 mai 2015
Ton silence est un baiser de Denis Labayle
Elle pose sur ma cuisse une main que je saisis immédiatement. Une de ses longues mains dont je sais tout; la douceur de la peau, la finesse des doigts, les nombreuses bagues pour donner à l'ensemble un peu de fantastique, et cette lenteur dans le mouvement quand elle me caressait comme un frôlement!
Commenter  J’apprécie          60
liratouva2   16 septembre 2011
Rouge majeur de Denis Labayle
L'artiste doit répudier la toile terminée le plus tôt possible, afin qu'elle ne serve pas de modèle à la suivante. Ma peinture se situe comme ma vie, dans un espace étroit entre l'ordre et le chaos. Je fuis le stable, le simple, toujours trompeur. Il y a quelque chose de mort dans le parfait défini. L'art doit être recherche, aventure, instabilité. Une toile réussie est une toile sui bouscule l'esprit jusqu'au vertige. Sans vertige, pas de génie. Comment pourrais-je atteindre le hasard en m'entourant de certitudes? Chez moi, tout est déchirure. J'aime le chaos ordonné
Commenter  J’apprécie          50
lailasamburu   07 juin 2012
Parfum d'ébène de Denis Labayle
La patience est une grande vertu africaine. Elle permet de relativiser le temps et fait découvrir autrement les difficultés de la vie.
Commenter  J’apprécie          60
liratouva2   16 septembre 2011
Rouge majeur de Denis Labayle
Velasquez utilisait vingt-sept noirs différents... Et moi, des gris, j'en ai dénombré près de cent.

Le bleu, c'est une aspiration vers l'inconnu. J'ai toujours aimé cette apparition de l'infini sur terre. Quand tu fixes un ciel bleu,tu vois la réalité abstraite en mouvement. Mais pour cette nouvelle toile, je cherche autre chose. Le rouge me fascine autant qu'il m'inquiète. Je l'ai longtemps tenu à l'écart ou utilisé par touches, avec parcimonie. Mais depuis quelque temps, cette couleur m'envahit. Pour Le Concert, le rouge s'impose comme une évidence. J'ai rendez-vous avec lui et je crois que je vais m'y rendre
Commenter  J’apprécie          40
Elisanne   25 août 2011
Rouge majeur de Denis Labayle
Jusqu'à la dernière minute Nicolas a peint. Il a ajouté, à droite des partitions, une imposante contrebasse dans les teintes orangées. Etrange instrument à la silhouette humaine, surmonté d'un bras et peut-être d'un doigt dirigé vers le ciel. Un doigt prêt à recevoir l"éclair créateur"

L'ensemble affirme enfin son équilibre.

Pourquoi avoir abandonné si près du but ?
Commenter  J’apprécie          40
liratouva2   16 septembre 2011
Rouge majeur de Denis Labayle
Je dois peindre les notes d'une nouvelle symphonie et je ne suis pas sûr de cet effet figuratif. Plus l'orchestre prend forme, plus j'hésite. Ces instruments m'emprisonnent. Je dois les dépasser,mais jusqu'où aller pour les rendre à la fois visinles et parfaitement audibles.... Je marche comme un funambule dur le fil des émotions.
Commenter  J’apprécie          40
lailasamburu   07 juin 2012
Parfum d'ébène de Denis Labayle
Nous gardons tous un jardin secret, mélange de rêve et de réalité.
Commenter  J’apprécie          50
cecilestmartin   22 juin 2014
A Hambourg, peut-être... de Denis Labayle
C'était étrange. J'avais vu souvent la mort frapper à l'improviste, mais toujours les autres. Jamais je ne l'avais sentie rôder si près. Même lors de la débâcle, même sous les attaques des stukas, je n'avais pas eu peur. Pris par l'action, je n'avais pas pensé une seconde à ma mort. Maintenant, j'avais peur. Peur pour Bernard, pour Agnès et Véronique. Surtout peur de moi. Moi qui avais toujours espéré me tenir à distance de la violence des hommes, et qui me trouvais brutalement confronté au pire des dilemmes : faire pencher la balance d'un être du côté de la vie ou de la mort. Tous mes repères explosaient : hier, on m'accusait d'avoir sauvé un homme, aujourd'hui on me demandait d'en supprimer un.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur