AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.31 /5 (sur 90 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Versailles , le 29/11/1968
Biographie :

Après des études d'histoire et de philosophie puis de sciences politiques à Paris, Denis Lépée a travaillé dix ans dans la sphère publique avant de rejoindre Veolia Environnement.

Coauteur de deux romans historiques, avec Yves Jégo, qui ont connu un large succès en France et à l'étranger, Denis Lépée a également publié, chez Timée-Éditions, des essais sur Winston Churchill, Ernest Hemingway, et, tout récemment, Frank Sinatra, Frank Sinatra : un rêve américain (2008).

L’Ordre du monde (Timée-Éditions, 2007) est traduit dans 10 pays étrangers.

Source : www.pocket.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Denis Lépée   (9)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

RENCONTRE AVEC NICOLAS BEUGLET – DENIS LEPEE


Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
Jeanfrancoislemoine   25 mai 2019
Les Engloutis de Denis Lépée
"Sur le perron ,je croisai quelques pêcheurs ,ou que j'imaginais tels .En les saluant , il m'a semblé qu'ils savaient qui j'étais, mais je mis cela sur l'espèce de sensibilité un brin paranoïaque que j'avais développée : elle me donnait une fâcheuse tendance à considérer que la terre entière et tous les individus que je croisais étaient intéressés par ma personne et susceptibles de me juger."( p 65 )
Commenter  J’apprécie          190
MARCUS36   20 juin 2018
Les Engloutis de Denis Lépée
Les Russes aiment bien le jeu, les échecs. Et ne détestent pas l'affrontement, et une certaine forme de violence. C'est culturel. Ils ont vécu des temps si durs et brutaux. Le prix de la vie a souvent été une valeur relative dans l'histoire récente. Cela marque les individus comme les peuples.
Commenter  J’apprécie          112
collectifpolar   17 juillet 2021
Le chemin des faux serments de Denis Lépée
— Est-ce que, une seconde, tu crois sérieusement pouvoir te moquer de moi ?

Le grondement de la voix résonnait plus fort, chargée à présent d’une colère sourde, d’une tonalité métallique qui ne demandait qu’à exploser.

En vain le petit garçon aurait-il essayé d’accrocher son regard clair à celui de l’un de ses camarades. Immobiles, les autres élèves s’efforçaient de faire oublier leur présence, tout entiers occupés à se rendre transparents. Un silence lourd écrasait la salle.

Les bruits parvenaient assourdis depuis l’extérieur - un klaxon de voiture, le ronflement des moteurs qui démarraient au feu vert, un éclat de voix, un rire.

Tout resta en suspens un instant.
Commenter  J’apprécie          50
colvert   11 octobre 2018
Le chemin des faux serments de Denis Lépée
- Gabriel !

La voix grave de Tête de mort claqua, amplifiée par l'écho de la vaste salle de classe

- Tu te moques de moi ?

L'appel de son prénom avait fait sursauter le petit garçon blond aux yeux bleus tapi au dernier rang, la tête penchée, presque posée sur son pupitre.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaoui   27 mars 2017
L'indienne et le cardinal de Denis Lépée
Le Cardinal aimait passionnément être vêtu en guerrier d’une cuirasse d’acier sombre plutôt que d’une soutane, fût-elle rouge. À quarante-cinq ans, usé par la fièvre qui le privait de sommeil et par les douleurs incessantes, il se sentait abattu sans s’autoriser à l’être.
Commenter  J’apprécie          40
Biblioroz   30 octobre 2018
Les Engloutis de Denis Lépée
Par le hublot, le paysage était celui d’un printemps timide, avec une végétation encore engourdie par le froid intense de l’hiver. Des lambeaux de brume flottaient au-dessus de la piste, plus denses dans la campagne environnante. Des traces de givre et de glace brillaient çà et là dans la lumière, comme de petits miroirs posés dans les champs. Je me souvins alors des couleurs particulières que j’avais vues autrefois à Saint-Pétersbourg, lorsque l’on se dirige vers cette étrange saison où il fait seulement à demi nuit, quelques heures par jour : des bleus et des roses pâles dans les rayons rasants du soleil de minuit.
Commenter  J’apprécie          30
coca   07 janvier 2018
Le chemin des faux serments de Denis Lépée
J'ai tué quelqu'un parce qu'on m'a mis là et on m'a mis là parce que Byron m'a trahi et que, à cause de cette trahison, j'ai tué ma femme, la personne que j'aimais le plus au monde. Vous pouvez comprendre ça ? Je n'étais même pas à l'enterrement de ma femme. On m'a tout volé. La dernière image que je garde d'elle, c'est son visage endormi dans notre lit, et je ne suis pas sûr qu'à ce moment-là elle était vraiment endormie. Le jour où ils l'ont enterrée, je suis resté seul dans ma cellule. Je priais pour que personne ne vienne me voir. Je suis devenu un sauvage.
Commenter  J’apprécie          20
Biblioroz   30 octobre 2018
Les Engloutis de Denis Lépée
Le paysage marin, dans cette lumière crépusculaire, était d’une beauté irréelle : le ciel et l’eau se confondaient dans des reflets rosés et bleutés qui se croisaient, derrière le dessin noir des petites îles s’élevant à peine au-dessus de la surface aquatique. Je ne pouvais en détacher les yeux. Il résidait dans ce spectacle une beauté infiniment douce, celle d’étranges animaux fantastiques à demi immergés, venus goûter la fraîcheur de cette presque nuit.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   17 novembre 2012
L'ordre du monde de Denis Lépée
Chacun d’entre nous, c’est légitime, déteste l’idée d’être manipulé et voudrait croire que son jugement est libre de toute influence cachée.
Commenter  J’apprécie          30
collectifpolar   17 juillet 2021
Le chemin des faux serments de Denis Lépée
— Gabriel !

La voix grave de Tête de mort claqua, amplifiée par l’écho de la vaste salle de classe.

— Tu te moques de moi ?

L’appel de son prénom avait fait sursauter le petit garçon blond aux yeux bleus tapi au dernier rang, la tête penchée, presque posée sur son pupitre. Arraché à la contemplation du paysage par la fenêtre, il se redressa d’un coup, comme mû par un ressort.

La question parut le tétaniser un peu plus. Il avala sa salive, immobile, son regard coulant autour de lui pour chercher de l’aide.

Les murs blancs décorés de quelques cartes austères lui apparaissaient désespérément lisses, plus froids encore qu’à l’accoutumée.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Un titre = un auteur

Si je vous dis "Histoires extraordinaires"

Edgar Allan Poe
Honoré de Balzac
Agatha Christie

7 questions
9331 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur