AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.79 /5 (sur 14 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Denise Crolle-Terzaghi est designer textile et surface et auteur de livres pratiques.

Elle est diplômée de l’École d'art Gérard Jacot à Belfort et de Wilson College de Londres.

Elle est auteur de livres de loisirs créatifs, livres gourmands, ouvrages pour enfants.

Denise Crolle-Terzaghi vit à Belfort.

Site web personnel:
http://www.crolle-terzaghi.com/

Blog:
http://www.crolle-terzaghi.com/blog/



Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Harioutz   07 septembre 2019
Licorne de Denise Crolle-Terzaghi
La licorne pourrait prendre corps dans ces récits ayant voyagé depuis l'Inde et d'autres pays d'Asie, jusqu'en Chine.

Elle pourrait avoir un ancêtre chinois, la zhi.

Cet animal femelle au corps d'ovin, à la robe brune, doté d'une longue et massive corne, figure sur des os gravés utilisés comme oracles pour la divination, plus de 2000 ans avant J.-C., sous le règne de l'empereur Shun.

Il semble que le conseiller de ce monarque utilisait l'animal cornu pour empaler les coupables.

L'utilisation d'un animal, de type chèvre, pour séparer le coupable de l'innocent - un rite baptisé "ordalie" - est rapporté de façon très ancienne en Chine et dans d'autres contrées.

Une pratique qui pourrait être une source du symbole de justice associé à la licorne, surtout, et justement en Asie.
Commenter  J’apprécie          150
alberthenri   09 avril 2016
Le bestiaire des sorcières de Denise Crolle-Terzaghi
La dernière sorcière

Anna Göldi fut la dernière victime de l'épidémie de chasse aux sorcières qui toucha l'Europe du XVIII ème siècle.Employée comme servante chez le docteur Johan Jakob Tschudi, dans le canton de Glaris en Suisse, elle fut soupçonnée d'avoir jetée un sort à la deuxième fille de son patron quand on eut trouvé des aiguilles dans le lait et le pain de la petite. Emprisonnée pour avoir altéré la santé de l'enfant, Anna ne fut extirpée de sa geôle que quelques heures pour soigner la fillette qu'elle guérit, ce qui renforça ses accusateurs dans l'idée qu'elle était une sorcière. Soumise à la torture, Anna finit par admettre avoir rencontré le diable sous la forme d'un chien noir et obéi à ses ordres pour maltraiter la petite fille. Après ces aveux, elle se rétracta, mais il était trop tard. La cour composée d'amis du Docteur Tschudi, la condamna à mort. Elle fut décapitée le 13 juin 1782.

Réhabilitée par le parlement suisse en 2007, on sait aujourd'hui qu' Anna Göldi était prête à dénoncer la relation intime que le docteur Tschudi lui imposait et qu'il ne trouva sans doute que ce moyen pour se débarrasser d'elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Carosand   02 décembre 2016
1001 secrets de Noël de Denise Crolle-Terzaghi
Je tiens de May, qui fit le délice de mes années anglaises, la véritable histoire des chaussettes de Noël. Il était une fois trois jeunes filles si pauvres qu'elles ne possédaient qu'une seule paire de chaussettes. Chaque soir, elles les lavaient et les faisaient sécher devant la cheminée. Quand, dans la nuit du 24 décembre, le Père Noël passa par là, il devina tout et jeta prestement trois poignées de pièces d'or par la cheminée. En tintant, les pièces, d'un bond sautèrent dans les chaussettes. Ce qui fit le bonheur des trois jeunes filles. Depuis ce jour-là, tous les enfants, en Angleterre, accrochent une chaussette à cadeaux devant la cheminée ou au pied de leur lit.
Commenter  J’apprécie          70
Carosand   03 décembre 2016
1001 secrets de Noël de Denise Crolle-Terzaghi
Il y avait aussi sur la grande table, des boîtes en fer-blanc remplies de petits biscuits de Noël. Nous savions tous que Grand-maman s'était attelée aux fourneaux depuis le premier dimanche de l'avent. Ses recettes avaient séduit chacun de nous depuis bien longtemps. Mais qui aurait mis ses paroles en doute quand elle nous contait de jolies histoires ? "Avez-vous vu, disait-elle, le ciel rosir, quelquefois en décembre ?" Chacun se regardait, espiègle, guettant le moment où nous pourrions goûter aux succulentes saveurs de Noël. Alors, pointant la boîte en fer de son doigt tout ridé, Grand-maman nous disait : "Ce n'était que le four qui luisait dans la nuit quand les anges, tout là-haut, cuisaient ces délicieux petits gâteaux." Alors toutes les petites mains puisaient un biscuit, et puis deux, en souriant aux anges. Et leur goût, tout à coup, en était bien meilleur.
Commenter  J’apprécie          50
Fifrildi   21 décembre 2016
Mon agenda de sorcière : Potions, formules & jours magiques de Denise Crolle-Terzaghi
Je tresserai mes vers de verre et de verveine, je tisserai ma rime au métier de la fée. (Louis Aragon)
Commenter  J’apprécie          60
Harioutz   07 septembre 2019
Licorne de Denise Crolle-Terzaghi
Fascinante licorne ... Depuis des siècles, elle promène sa corne dans les esprits, dans la pierre, sur les parchemins, les blasons, les tapisseries ...

La créature mythique a trouvé une place de choix dans l'imaginaire au Moyen Age, servant de monture à la religion chrétienne, à l'ésotérisme, à l'amour courtois, aux peurs et aux rêves des hommes.

Mais son histoire remonte à plus loin encore, puisqu'on peut déjà suivre les traces d'un animal à une corne dans l'Antiquité, et que certains voient dans des légendes très anciennes des ancrages possibles au mythe licornien.

Sans compter les animaux naturellement - ou artificiellement - unicornes, qui pourraient avoir nourri l'imaginaire.



Incroyable de concevoir qu'autrefois on croyait dur comme fer à l'existence de la bête et aux pouvoirs de l'appendice licornien ! Une corne se commercialisait à prix d'or, et était jalousement conservée par les têtes couronnées de l'Europe entière.

Une vaste supercherie, qui n'a pas empêché la licorne de renaître de ses cendres au XIXe siècle !



Le principe de réalité a mis un point final à la question de l'existence de la créature. Un mystère demeure toutefois, celui de ses légendes universelles et de sa nature profonde. La puissance symbolique de la licorne est indéniable et se voit à l'oeuvre dans chacune des apparitions de celle-ci ...



Symbole de l'inaccessible, emblème du merveilleux, grande prêtresse de la magie et de la paillette, la licorne est devenue le superlatif absolu de tout. Avec une touche d'innocence et, peut-être, une nostalgie de l'enfance et de la pureté qui s'accrochent encore à sa crinière ...



Sa corne était jadis considérée comme un antidote aux poisons, mais c'est désormais la créature elle-même qui est un antidote à la noirceur, à la tristesse d'un monde sombre, froid et difficile.



La licorne ouvre la porte du rêve d'un monde meilleur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Carosand   01 décembre 2016
1001 secrets de Noël de Denise Crolle-Terzaghi
Dans le village de Meisenthal au coeur de la forêt vosgienne, les hommes partaient chaque matin souffler des boules de verre pour y tailler binocles et verres à lunettes. Cette année-là, les récoltes avaient été mauvaises, si peu de pommes et à peine quelques noix, rien pour décorer le sapin. La tristesse se lisait dans les yeux de chacun. C'est alors que les enfants virent avec surprise leur père ramener de la verrerie toutes les boules de cristal pour les accrocher au sapin. Ainsi sont nées, un jour d'hiver 1858, les premières boules de Noël.
Commenter  J’apprécie          30
Harioutz   07 septembre 2019
Licorne de Denise Crolle-Terzaghi
En Occident, la première mention connue de la licorne apparaît sous la plume de Ctésias, médecin du Ve siècle au service du roi de Perse et historien, auteur d'un ouvrage intitulé Indika.

Ses écrits, dont on ne connait que des fragments repris par des auteurs ultérieurs, fournissent des renseignements issus de son expérience, mais transcrivent aussi des informations entendues, transmises par oral ...

Ctésias évoque l'existence d'animaux fabuleux, dont une bête au corps blanc, à la tête mauve, aux yeux bleus et à la corne multicolore au milieu du front.

Il aurait ainsi donné au monocéros (monokeros en grec ancien, qui signifie "avec une seule corne"), sa première place dans les écrits humains.
Commenter  J’apprécie          20
Carosand   02 décembre 2016
1001 secrets de Noël de Denise Crolle-Terzaghi
Papiers ordinaires ou précieux, bouts de ficelle ou rubans de satin, matières de trois fois rien, il me suffisait de puiser dans tout ce que j'avais sous la main pour transmettre avec fantaisie des vœux merveilleux à toute la famille. Le temps des cadeaux fourmillait aussi d'inventivité. Douceurs, saveurs et senteurs avaient droit aux plus beaux des emballages. Même le plus petit paquet méritait un écrin de fête. C'est ainsi que j'ai appris à cultiver l'art du présent. Sans oublier personne. Une façon de fabriquer un peu de bonheur. Tout simplement.
Commenter  J’apprécie          10
Carosand   03 décembre 2016
1001 secrets de Noël de Denise Crolle-Terzaghi
Le jour où j'ai découvert les paquets cadeaux soigneusement cachés par ma grand-mère dans le buffet de la cuisine, j'ai su que Grand-maman jouait les mères Noël à sa façon. C'est alors qu'elle me confia un secret. Elle aussi avait cru au Père Noël et en avait gardé des souvenirs merveilleux qu'elle se devait de me transmettre. Comme je le ferais moi aussi un jour à d'autres enfants. Ainsi, la fabuleuse histoire du Père Noël ne s'éteindrait jamais.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Denise Crolle-Terzaghi (41)Voir plus


Quiz Voir plus

Expressions culinaires/fruits et légumes

"Avoir un cœur d’artichaut" veut dire ....

Avoir un coeur de pierre
Être toujours indécis
Tomber facilement amoureux

14 questions
82 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , expressions , culinaire , fruits et légumesCréer un quiz sur cet auteur

.. ..