AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4 /5 (sur 328 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Diane Peylin est une jeune auteure Française.
Elle a été professeur de français, puis institutrice ou encore gérante de gîtes et villas en Ardèche. Aujourd'hui, elle se décrit comme nomade et vit sur un voilier avec son fils et son compagnon.

Publications:

2008 : ‘’Chambre 442’’ (sur la prostitution en Thaïlande) - NOUVELLE - chez Jacques André Editeur

2010 : ‘’Noa, de l’autre côté…’’ (illustré par Gaëlle Boissonnard) - CONTE - chez Balivernes Editions.

2011 : ‘’A l’ endroit où elles naissent’’ (préfacé par Maxime Le Forestier) - ROMAN - Grand Prix du Roman de l’été et Coup de Cœur Paulo Coelho - chez Les Nouveaux Auteurs. (également chez Pocket)

2012 : "Sang tsigane'' - ROMAN - Les Nouveaux Auteurs

Plus d’informations sur mon site : http://l.encre.de.l.amer.over-blog.com/
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Diane Peylin   (9)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

A la rencontre de Diane Peylin (Juin 2016) TV07


Citations et extraits (78) Voir plus Ajouter une citation
Annette55   17 septembre 2015
Quand je serai grande, je serai vieille de Diane Peylin
"On a deux vies. La deuxième commence le jour où on réalise qu'on en a juste une. "

Confucius .
Commenter  J’apprécie          331
berni_29   18 mars 2019
La grande roue de Diane Peylin
Les choses passent mais laissent toujours des traces. Elles s'imprègnent. Parfois c'est énorme, voyant, odorant. Mais c'est souvent imperceptible. Les marques et les morsures d'une vie trouvent toujours des cachettes dans le corps et dans le cœur. Elles se planquent sous des couvertures, s'enferment à clé dans les tiroirs, s'entassent sous les os. Et les images les plus crasses sont souvent réduites en miettes pour se perdre dans les méandres du cerveau.
Commenter  J’apprécie          221
berni_29   12 septembre 2020
Même les pêcheurs ont le mal de mer de Diane Peylin
Je pensais être parti plus longtemps. Je croyais m'être perdu dans quelque chose d'immense, d'irréversible, bien plus qu'un labyrinthe, un abîme. J'étais terrifié à l'idée de cette inexorable perte, de cette nouvelle vie, vide de tout ce qui avait été, de cette page que j'avais tourné sans me soucier des conséquences, de cette fuite, de ces années. Mais non.

Tout est là.
Commenter  J’apprécie          150
gouelan   31 octobre 2018
Même les pêcheurs ont le mal de mer de Diane Peylin
Les yeux d'un père, ce qu'ils disent, infligent, cachent, ça construit un homme. Ce sont ses fondations, ses points d'ancrage. À partir de là, c'est tout qui s'échafaude, peu importe si les piliers sont bancals et vermoulus, il faut bien que l'enfant devienne homme. il grandit, en équilibre sur ses soubassements fissurés, et se réveille un jour au bord du gouffre, conscient que, de toute façon, il était voué à s'effondrer.



p.121
Commenter  J’apprécie          140
gouelan   31 octobre 2018
Même les pêcheurs ont le mal de mer de Diane Peylin
Mon père ne m'a jamais donné de coups, pourtant, plus d'une fois, il m'a mis à terre.
Commenter  J’apprécie          130
gouelan   31 octobre 2018
Même les pêcheurs ont le mal de mer de Diane Peylin
Car Salvi croit au pouvoir des morts, il pense que ce sont des invisibles et non des absents, que même après leur départ ils continuent de jouer un rôle.
Commenter  J’apprécie          120
gouelan   10 février 2022
Le bal de Diane Peylin
Il y a des jours où le temps s'arrête pour une longue respiration. Où les mâchoires se desserrent. Où les questions persistantes ne persistent plus. Laissant naître des bulles d'air sous le crâne. Des heures suspendues qui se balancent au gré des courants d'air en se moquant des nuages noirs qui se cachent derrière. Des jours entre parenthèses où les draps blancs des fantômes ne couvrent plus le regard des vivants.



p.97
Commenter  J’apprécie          90
pyrouette   12 juillet 2012
A l'endroit où elles naissent de Diane Peylin
Cette souffrance n’était pas la sienne et leur présence l’empêchait de s’en défaire. Il était temps pour elle d’ignorer leurs plaintes, d’écouter ses propres désirs et d’entendre à nouveau l’écho de son rire chatouiller ses oreilles.
Commenter  J’apprécie          80
gouelan   09 février 2022
Le bal de Diane Peylin
Pyromane. Tu as dans la tête des allumettes qui craquent. Crac. Étincelles meurtrières qui naissent sous ton crâne. Crac. Tu es possédé par une foudre démoniaque. Tu rêves de flambeaux et de bûchers. De braises et de briquets. Dragon de pacotille, tu craches et tu fuis quand tout flambe. Et tu cherches dans la nuit des lambeaux carbonisés. Trophées.



p.158
Commenter  J’apprécie          70
Olivia-A   16 février 2018
La grande roue de Diane Peylin
Cette nuit, il n'y a pas de hasard. Et tout se joue maintenant. Oui, ce noir est étrange, cette parenthèse artificielle, sa présence ici fantasmagorique. Tess est comme un personnage de conte errant dans un décor de papier habité d'étranges personnages distillant peu de mots. Ici tout est symbole.
Commenter  J’apprécie          70

Auteur membre de Babelio voir son profil
Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Daudet à dos d'âne

J'écoutais béatement les ailes du moulin tourner au vent léger de printemps, devant ma feuille blanche j'essayais tant bien que mal d'écrire ces ...?... qui m'ont valu une notoriété de bon aloi

Missives
Lettres
Messages
Essasi

10 questions
20 lecteurs ont répondu
Thème : Alphonse DaudetCréer un quiz sur cet auteur