AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.68 /5 (sur 35 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 24/12/1927
Biographie :

Diane Jacquin de Margerie est une femme de lettres française née le 24 décembre 1927.

Romancière, critique littéraire, nouvelliste, traductrice, biographe, Diane de Margerie est l'auteur d'une œuvre importante et diverse.

Membre du jury du prix Femina, elle a elle-même reçu plusieurs récompenses. Elle a vécu en Chine et en Italie.

Son œuvre fait une large place à l'autobiographie. Dans La Femme en pierre, Diane de Margerie célèbre la cathédrale de Chartres, ville où elle habite. Avec Isola, Retour des îles Galapagos, elle relate, dans un style poétique, ses impressions de voyage.

Elle est la sœur du théologien Bertrand de Margerie (décédé en 2003). Elle a été la femme de l'écrivain Dominique Fernandez et est la mère de Ramon Fernandez et de Laetitia Fernandez.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Entretien avec Diane de Margerie 10:03. Watch Later Entretien avec Lorenza Foschiniby UnLivreUnJour 3 views · 16:48. Watch Later Entretien avec Maxime COULOMBEby UnLivreUnJour 70 views · 4:58. Watch Later Entretien avec Enki Bilalby UnLivreUnJour 2 views · 27:49. Watch Later le Grand Webzine de Chartres (Émission complète) - Janvier 2013.by GrandWebzineChartres 109 views · 3:22. Watch Later Prix Roman France Télévisions 2012 - les coulisses Un Livre, Un Jourby UnLivreUnJour No views · 3:21. Watch Later ...
Podcasts (3) Voir tous

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24   02 octobre 2014
Maintenant de Diane de Margerie
Même ma grand-mère Henriette était déjà consciente de ce que l'écriture avait sa gravité. Toute une page de ses carnets intimes est consacrée à ce sujet! "La plupart de nos maux viennent de ce que nous avons des mots pour les décrire. (...)



Ce qui est écrit ne peut être changé, existe à jamais, d'où la prédilection pour ce qui n'est pas nommé. Ce que l'on ne dit pas n'existe pas vraiment. Le non -exprimé signifie l'annulation de la peur (...) (Mercure de France, 2001, p.61)
Commenter  J’apprécie          200
fanfanouche24   20 novembre 2013
Eclats d'insomnie de Diane de Margerie
Le livre de Joyce Carol Oates sur le deuil de son mari provoque en moi des sentiments contradictoires. D'une certaine façon, les ruptures donnent déjà un avant-goût de la mort pourtant elles m'ont toujours appris quelque chose. (...)

Le mot -veuve- qu'elle emploie dans "j'ai réussi à rester en vie" n'est-il pas le masque d'un autre mot haï: le mot -seule- ? De tous les instants de lucidité qui la saisissent, celui-ci traduit exactement ce que je ressens pendant ma lecture: elle est - seule- sur une plage magnifique en 2008. Sur cette plage d'une île en Floride, elle se dit: "Tu es vraiment ridicule. Vouloir te remonter le moral, alors que le seul fait important de ta vie est que tu es seule. Tu es veuve, et tu es seule. Tu n'es pas préparée à la solitude parce que tu avais cru que tu serais aimée, protégée et choyée éternellement. Maintenant que tu es veuve, tu as perdu tout cela. Ton cœur n'est pas brisé mais racorni. Tu es ridicule de courir en tout sens pour faire des "causeries", des "lectures" parce que rester chez toi te terrifie. (p.45)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
grisette   01 octobre 2010
Noces d'encre de Diane de Margerie
Pourquoi réunir ces textes si ce n'est parce qu'ils sont aussi des éclats autobiographiques, des fragments de vie et qu'ils ont opéré, grâce à la lecture, d'intenses transferts permettant de vivre ?
Commenter  J’apprécie          150
fanfanouche24   29 mai 2016
Mon éventail japonais de Diane de Margerie
Ainsi toute mon enfance a été marquée par l'ambivalence, par le contraste entre la misère et la beauté des formes et de l'architecture; je devais retrouver bien plus tard cette fusion entre la poésie et la réalité dans ce petit-chef-d'oeuvre qu'est le -Narayama- de Fukasawa. L'alliance entre la contemplation du beau et la perception de la douleur engendre une sorte de climat naturel puisque, dès l'adolescence, j'avais vécu cette dualité qui me paraissait aboutir à la seule unité possible.

L'unité supposait la connaissance du mal. Elle devait tenir compte de la souffrance des coolies- pousses et des mendiants infirmes vus à Shangaï, et faire ressortir, à Pékin, le calme des temples et des jardins déserts, la beauté des céladons aux lignes pures; oui, l'unité avait son prix à payer: celui de la lucidité. (p. 10)
Commenter  J’apprécie          130
fanfanouche24   22 novembre 2013
Eclats d'insomnie de Diane de Margerie
25 février (2011), Paris



je n'ai cessé aujourd'hui de penser que créer tue la répétition. Qui dit répétition sous-entend très vite l'habitude. L'esclavage des habitudes mène à la régression. C'est bien pourquoi quand, autrefois, des proches ont essayé de me décourager d'écrire (par méfiance de la liberté que l'écriture instille?) , c'était comme si on avait voulu m'amputer.

Ecrire ou démissionner de la vie.

Ecrire contre. (p.140)
Commenter  J’apprécie          70
fanfanouche24   01 octobre 2014
Maintenant de Diane de Margerie
L'écriture n'a pas complètement sauvé Virginia Woolf ni Anna Kavan. Mais elle a été leur raison de vivre, leur liberté jusqu'à leur mort. (p. 60 / Mercure de France, 2001)
Commenter  J’apprécie          70
fanfanouche24   10 août 2013
Duplicités de Diane de Margerie
La nouvelle intitulée, -Quel âge avez-vous ? -:

Non, elle ne dirait pas qu'elle avait soixante-dix ans, ce serait trop facile: il pourrait la croire résignée, déjà de l'autre côté; il pourrait croire ce qu'elle croyait, elle, quand elle était entrée ce soir-là dans la brasserie: qu'elle en avait fini avec l'enfer de l'amour et du manque d'amour (car les deux l'avaient en quelque sorte saccagée); il pourrait croire qu'elle était une femme vieillie, une grand-mère, une arrière-grand-mère, peut-être, avec une maison, des enfants, des petits-enfants, un mari quelque part, en voyage ou en province; il pourrait se méprendre, croire qu' elle avait vécu, que la richesse de la vie avait été suffisante- alors qu'elle était encore neuve, et vierge, et que rien, absolument rien n'avait eu lieu...(p.43)
Commenter  J’apprécie          40
fanfanouche24   11 octobre 2013
La volière de Diane de Margerie
Elle n'avait jamais voulu avoir d'enfant parce qu'elle avait été le témoin de ce qu'une mère peut faire de son fils; il y avait, elle ne le savait que trop bien, des énergies maléfiques et terribles à l'œuvre dans le sang féminin. (p.27)
Commenter  J’apprécie          50
fanfanouche24   10 août 2013
Duplicités de Diane de Margerie
La nouvelle intitulée, Retrouvailles :

...sa stabilité resplendissante ne venait nullement d'elle-même mais de son époux qui aplanissait toutes les difficultés, à qui elle devait tout, y compris cette possibilité où elle se trouvait de laisser vagabonder son esprit. (...) Elle connaissait parfaitement sa paradoxale ingratitude: c'était parce qu'il mettait tout à sa disposition qu'elle avait le temps, et même le désir, de recevoir davantage. (...) Lucide, elle savait parfaitement la trouble origine de son obsession: la sécurité d'avoir l'indispensable la rendait insatiable. (p.99-100)

Commenter  J’apprécie          40
fanfanouche24   29 mai 2016
Mon éventail japonais de Diane de Margerie
Nous devons à Akutagawa des textes parmi les plus originaux de la littérature japonaise. (...)

On comprend que l'auteur a été hanté, jusqu'à son suicide, par l'idée de survivre à sa mère démente et que sa névrose est sans doute héréditaire. La plus belle nouvelle du recueil -Une vague inquiétude- (...) s'appelle "Le doute", et c'est bien le doute qui demeure le thème fondamental de cette oeuvre magistrale. (p. 15)
Commenter  J’apprécie          40
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Triangles amoureux: on recherche le troisième point.

Carmen, Don José, ...

Almaviva
Catherine
Christian
Escamillo
Forcheville
Lancelot
Mathilde de La Mole
Santos Iturria

16 questions
28 lecteurs ont répondu
Thèmes : triangle amoureux , littérature , théâtre , opéra , cinemaCréer un quiz sur cet auteur
.. ..