AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.63 /5 (sur 88 notes)

Nationalité : États-Unis
Biographie :

Dima Zales est un auteur de science-fiction et de fantasy vivant à Palm Coast, en Floride. Avant de devenir écrivain, il a travaillé à New York dans l’industrie du développement de logiciels en tant que programmeur et en tant que cadre. Depuis les logiciels de trading haute fréquence pour les grosses banques jusqu’aux applications mobiles pour des magazines populaires, Dima a tout fait. En 2013, il a quitté l’industrie des logiciels pour se concentrer sur sa carrière d’écrivain.


Source : www.dimazales.com
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
Cielvariable   29 mars 2020
Les Derniers Humains, tome 1 : Oasis de Dima Zales
— Cela aurait été tellement mieux si je n’étais pas né.



Je suis submergé par ses paroles. Mon visage doit ressembler à l’un de ces masques japonais anciens que Phoe m’a montrés un jour. Mason est mon ami proche depuis très longtemps, et pourtant j’ai l’impression de ne pas le connaître. La dépression et des sentiments étranges pour Grace sont déjà assez terribles, mais maintenant il a dévié la conversation vers des eaux encore plus troubles. La mort et le suicide sont au-delà des tabous. D’une certaine façon, ils sont un peu abstraits. Nous comprenons tous leur signification — le concept de mort était trop présent dans l’antiquité pour que nous ne le croisions pas —, mais maintenant que personne ne meurt jamais, penser à la mort semble inutile. En théorie, un accident improbable pourrait tuer quelqu’un, mais en réalité, un tel événement n’a jamais eu lieu dans l’histoire d’Oasis. Alors ouais, contrairement aux jurons, je trouve très facile et naturel de suivre cette règle et de ne jamais parler ou penser à...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Cielvariable   02 avril 2020
Humain, tome 3 : Réseau neural de Dima Zales
Je me trouve à quatre cents mètres de haut, à l’étage 102 de l’un des aimants à touristes les plus récents de Manhattan : One World Observatory. Les visiteurs autour de moi écrasent leur nez contre les fenêtres installées du sol au plafond afin de profiter d’une vue qui pourrait rendre acrophobe n’importe qui. Je me joins à la foule et je regarde moi aussi. Chaque quartier est visible sous nos pieds, comme une carte 3D de New York City.



Je suis pris d’un vague sentiment de déjà-vu qui me remplit d’angoisse. Il est difficile de dire si j’ai peur du vide, de la foule ou de quelque chose de plus éphémère.



Une forme sombre bouge dans la foule et je pivote sur mes talons.



Je me trouve en face d'un homme possédant deux nez. Il a des narines percées à l’endroit où devraient se trouver ses yeux, et un œil de cyclope au milieu du visage.



Mon application de reconnaissance faciale signale une erreur et l’équivalent biologique d’un échec système se produit dans la partie de mon cerveau responsable de la reconnaissance des visages.



L’homme aux nez sort un pistolet et avant que je puisse me demander comment il a pu passer la sécurité au rez-de-chaussée, il le lève, aligne le visiteur avec son œil unique et tire sur la gâchette.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Cielvariable   29 mars 2020
Humain, tome 1 : Les machines de l'esprit de Dima Zales
— Tu n’étais pas obligée de le faire, dit maman. Si je dois sacrifier ma vie privée pour aider l’étude, cela ne me gêne pas du tout. JC et Ada échangent un regard. J’ai forcé tout le monde à faire entrer ma mère dans l’étude parce qu’elle est ma mère, mais je savais également qu’elle serait une participante exemplaire, comme le démontre son empressement à nous laisser l’espionner. Non pas que j’aurais fait quelque chose différemment si elle avait été la pire patiente au monde : quand il s’agit de maman, la loyauté filiale passe avant tout. — Tu n’as pas besoin de ça, maman, lui dis-je. Nous avons un protocole. Une fois que l’installation initiale sera complète, nous voulons nous assurer que les participants profitent de la vie privée qu’ils méritent. — Êtes-vous prête à travailler sur l’interface cerveau-ordinateur ? demande Ada, pressée de changer de sujet. Maman me regarde d’un air interrogateur, alors je déchiffre le jargon d’Ada pour elle. — Elle veut dire apprendre comment utiliser tes nouveaux Cerveaucytes comme une interface informatique. — C’est ça, dit Ada. Même si je pense que Nina avait compris.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Cielvariable   29 mars 2020
Les Dimensions de l'esprit, tome H-S : La Figeuse du temps de Dima Zales
J'étais une petite fille quand j'ai appris pour la première fois que je pouvais me dédoubler et j'avais alors cru que mon âme quittait mon corps.
Commenter  J’apprécie          50
Cielvariable   02 avril 2020
Les Derniers Humains, tome 2 : Limbes de Dima Zales
Je marche dans le désert, le soleil rayonnant sur ma peau. J’aperçois un scintillement bleuté au loin. Est-ce un mirage ? Je cours dans sa direction et le scintillement se transforme rapidement en un océan bleu infini.



Je suis fou de joie. J’ai toujours voulu voir l’océan.



Soudain, une silhouette en bikini et cheveux courts apparaît devant moi et dit :



— Je ne savais pas si cela allait fonctionner, mais je voulais tenter le coup. Tu es en train de rêver, mais il faut que tu te réveilles.



Une fois que la surprise de son apparition est passée, je me rends compte qu’elle a raison. D’une certaine façon, je savais que je rêvais. Après tout, il n’y a pas de dômes ni de barrières autour de moi et je sais que les océans et les déserts n’existent pas sur Oasis.



Cette prise de conscience me réveille en sursaut.



Les lumières du dortoir sont tamisées au point d’être à peine perceptibles. Ce n’est donc pas encore le matin.



— Je suis désolée de m’être immiscée dans ton rêve, dit Phoe. Je sais qu’il est tôt, mais c’est urgent et nous devons parler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Cielvariable   02 avril 2020
Humain, tome 2 : Cyber pensées de Dima Zales
Le Club des Cerveaucytes est le nom que Mitya, Ada, Muhomor et moi nous sommes donnés. Comme dans Fight Club, la première règle du Club des Cerveaucytes est de ne pas parler du Club des Cerveaucytes. C’est une règle facile à suivre puisque nous utilisons l’application de télépathie à la place. — Si nécessaire, je pense que cela peut être intéressant de lui parler des cerveaucytes, répond Ada par la pensée. D’un autre côté, si le sujet n’est pas abordé, n’en parle pas. — Juste au cas où, j’ai pris l’accord de non-divulgation rédigé par Kadvosky. Je sors le papier de ma poche arrière et j’examine le jargon légal que même mon intelligence boostée a du mal à déchiffrer. Le cabinet d’avocats Kadvosky est le plus connu et – ce n’est pas une coïncidence – le plus coûteux au monde. Maître Kadvosky est le meilleur des meilleurs et Mitya leur a parlé de moi en bien, ce qui me permet d’utiliser Kadvosky chaque fois que j’ai besoin de conseils légaux. Lorsque j’ai demandé cet accord de non-divulgation, j’ai appris plus que nécessaire au sujet de mes protections par défaut aux yeux de la loi ainsi que la protection supplémentaire que fournit ce document. L’avatar de lutin croise les bras et fronce les sourcils. Elle ne veut pas que je sabote ce rendez-vous. — C’est peut-être de l’overkill et elle pourrait ne pas vouloir travailler avec toi. Promets-moi de faire de ton mieux afin que cela se passe sans heurts. La réceptionniste fait éclater son chewing-gum. — Dr Golovasi va vous recevoir. — Sauvé par le gong, marmonne Ada. Je me lève et je m’approche de la porte du bureau avec une anxiété disproportionnée. J’ai l’impression de venir voir un dentiste au lieu d’une psy. J’hésite à lancer BraveChill, l’application anti-anxiété sur laquelle Ada et moi avons collaboré. Elle fonctionne grâce aux réseaux neuraux reliant le cortex cérébral à la moelle surrénale : la partie interne de la glande surrénale située au-dessus de chaque rein, un organe responsable de la réponse rapide du corps dans des situations stressantes. Puis je me ravise. Utiliser BraveChill dans une situation comme celle-ci serait comme déclencher des missiles balistiques pour faire des feux d’artifice. Les médicaments par application peuvent être aussi addictifs que les médicaments, et la dernière chose dont j’ai besoin, c’est bien d’une addiction. Prenant la voie naturelle, j’inspire profondément, j’expire, puis j’entre dans la pièce où se tapit Dr Golovasi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   29 mars 2020
Les Derniers Humains, tome 1 : Oasis de Dima Zales
Putain. Vagin. Merde.



Je fais exprès de penser ces mots interdits, mais mon scan neural ne montre rien qui sorte de l’ordinaire par rapport à des mots phonétiquement similaires, comme pétrin, machin ou merle. Je ne vois aucune preuve de dégâts à mon cerveau, même s’il pourrait être endommagé à l'extrême. J’ai peut-être besoin d’un autre sujet pour mes tests, un autre Jeune ‘impressionnable’ de vingt-trois ans comme moi.



Après tout, je pourrais être malade mental.
Commenter  J’apprécie          30
Cielvariable   02 avril 2020
Les Derniers Humains, tome 3 : Havre de Dima Zales
Je déborde de bonheur en marchant sur la plage, les doigts minces de Phoe enlacés entre les miens. Nos meilleurs moments me viennent à l’esprit : gambader au soleil, lire des livres, écouter de la musique, regarder des films, nager dans l’océan chaud, manger les délicieuses inventions culinaires de Phoe, et de nombreuses activités intimes que les habitants d’Oasis considéraient comme dépassant les limites de l’obscénité. J’ai l’impression que nous avons passé des semaines à faire tout cela, ici sur la plage paradisiaque construite par Phoe. Je suis actuellement un esprit enregistré – une sauvegarde qu’elle a animée –, mais cela ne rend pas notre plaisir moins réel. Pendant tout ce temps subjectif, seules quelques minutes se sont écoulées dans le monde réel d’Oasis, où mon corps biologique est endormi dans son lit.



En théorie, nous pourrions faire cela toute la nuit, ce qui équivaudrait à de nombreuses années ici.
Commenter  J’apprécie          20
StephanieMarcos   15 février 2016
Le Code arcane, tome 1 de Dima Zales
Augusta chevauchait à côté de Barson et sentait le mouvement rythmé du cheval sous elle. Elle remarquait les regards curieux des autres soldats, mais elle s'en fichait. En tant que sorcière du Conseil, elle avait l'habitude de se faire remarquer. Cela lui plaisait même dans une certaine mesure.
Commenter  J’apprécie          30
Cielvariable   29 mars 2020
Les Dimensions de l'esprit, tome H-S : La Figeuse du temps de Dima Zales
J’observe ces hommes, ces hommes dangereux, et une petite voix intérieure me dit : ‘Mira, aucune femme saine d’esprit ne se trouverait volontairement ici. Même pas pour observer cette partie de poker, alors encore moins pour jouer avec ces sauvages’.



C’est drôle comme cette voix intérieure prend souvent la forme de celle de ma mère.



— Tu es morte, maman, réponds-je mentalement à la petite voix. Et je suis là pour trouver l’enculé qui t’a tuée. Ne peut-on pas avoir une conversation imaginaire sans que tu me fasses des remarques ?



La voix intérieure ricane — mais c’est moi.



Maman était trop gentille pour ricaner.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

10 titres, 10 auteurs de Fantasy (1)

Qui est l'auteur/trice du "Seigneur des Anneaux: La Communauté de l'Anneau"?

George LUCAS
J.R.R. TOLKIEN
H.P.LOVECRAFT

10 questions
66 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , fantasy jeunesseCréer un quiz sur cet auteur