AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.98 /5 (sur 913 notes)

Nationalité : Espagne
Né(e) à : Saint-Sébastien, Guipuscoa , le 01/02/1969
Biographie :

Dolores Redondo Meira est une romancière espagnole, auteure de romans historiques et policiers.

Après des études de droit à l'Université de Deusto, elle travaille dans le milieu de la restauration pendant plusieurs années.

En 2009, elle publie un premier roman historique intitulé "Los privilegios del ángel". En 2013, elle écrit le roman policier "Le gardien invisible" ("El guardián invisible") qui est le premier volume de la trilogie de "La vallée du Baztan", commune où se déroule l'intrigue.

Elle publie, la même année, le second volume de la série, "De chair et d'os" ("Legado en los huesos"), puis la clôt en 2014 avec "Une offrande à la tempête" ("Ofrenda a la tormenta").

À la suite du succès du roman au Pays basque, une adaptation en bande dessinée est réalisée, puis le premier tome donne naissance à un film en 2017, le thriller "Le Gardien invisible" ("El guardián invisible") réalisé par Fernando González Molina, avec l'actrice Marta Etura dans le rôle de l'inspectrice Amaia Salazar.

"De chair et d'os" est adapté au cinéma en 2019 et "Une offrande à la tempête", en 2020. Les deux films sont également réalisés par Fernando González Molina, avec Marta Etura.

Elle reçoit le prix Planeta 2016 et le Prix Bancarella 2018 pour son roman, "Tout cela je te le donnerai" ("Todo esto te daré", 2016).

Avec son roman "La face nord du cœur" ("La cara norte del corazón", 2019), Dolores Redondo propose un polar ensorcelant dans une Nouvelle-Orléans dévastée et engloutie par les eaux.

site officiel : https://www.doloresredondo.com/
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Dolores Redondo(7)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Entretien avec Dolores Redondo à l'occasion de la parution de son nouveau roman 'La Face nord du coeur' aux éditions Gallimard, collection Série noire. Découvrez les mots choisis par l'autrice pour évoquer ce livre. Retrouvez toutes les critiques de 'La Face nord du coeur' sur Babelio : https://www.babelio.com/livres/Redondo-La-face-nord-du-c156ur/1260654 Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : Babelio, le site : https://www.babelio.com/ Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/

+ Lire la suite

Citations et extraits (141) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1   22 octobre 2016
Le Gardien invisible de Dolores Redondo
Amaia sourit aux souvenirs des légendes que lui avait racontées tante Engrasi dans son enfance. Il n’était pas étrange, au milieu de cette forêt, de croire à l'existence de ces créatures magiques qui avait forgé la culture ancestrale de la région. Toutes les forêts sont puissante, certaines redoutables car profondes et mystérieuses, d'autres sombres et sinistres. Dans le Baztán, la foret est fascinante, d'une beauté sereine et ancestrale qui symbolise malgré elle son visage le plus humain, le plus éthéré et enfantin, celui qui croit aux fées merveilleuses qui vivaient dans la forêt, et qui dormaient toute la journée pour sortir à la tombée de la nui afin de coiffer leurs longs cheveux dorés avec un peigne d'or qui conférait à son possesseur le don de voir ses réaliser n'importe quelle faveur. Faveur qu'elles accordaient aux hommes qui, séduits par leur beauté, leur tenaient compagnie, sans être épouvantés par leurs extrémités palmées. Amaia sentait dans cette forêt des présences si tangibles qu'il était facile d'y accepter l’existence d'un monde merveilleux, un pouvoir de l'arbre supérieur à l'homme, et d’évoquer le temps ou, en ces lieux et dans toute la vallée, êtres magiques et humains vivaient en harmonie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
santorin   27 mars 2019
Le Gardien invisible de Dolores Redondo
Engrasi plia soigneusement sa serviette en disant :

-James, la douleur est parfois si profonde et enkystée qu'on souhaite et qu'on croit qu'elle va rester là, cachée et muette, qu'on refuse d'admettre que celles que l'on n'a pas pleurées et expiées en leur temp puissent revenir régulièrement dans notre vie tels les vestiges d'un naufrage. Elles échouent sur la plage de notre réalité pour nous rappeler qu'il existe une flotte fantôme immergée, qui ne nous oublie jamais et qui reparait progressivement pour nous réduire en esclavage à vie. Ne reproche pas à ta femme de ne pas t'en avoir parlé. Je ne crois pas qu'elle y ait songé elle-même aussi clairement une seule fois depuis la nuit où c'est arrivé.
Commenter  J’apprécie          200
Sylviegeo   14 octobre 2016
Une offrande à la tempête de Dolores Redondo
Si vous voulez y comprendre quelque chose, arrêtez de vous demandez si c'est logique et commencez à admettre que c'est réel, que la foi a des conséquences dans la réalité et qu'il y a des gens prêts à mourir et à tuer au nom de ce qu'ils croient.
Commenter  J’apprécie          190
mcheron   11 avril 2021
Le Gardien invisible de Dolores Redondo
"Pourquoi ne me laissez-vous pas tranquille?" La fureur aveugle qui l'avait dominée dans la forêt resurgissait avec une facilité extrême sous les regards de côté, les paroles conciliantes et les attitudes contenues et étudiées de sa famille. Ne se rendaient-ils pas compte qu'ils ne faisaient que l'irriter? Pourquoi ne se comportaient-ils pas normalement et ne la laissaient-ils pas en paix? Une paix comme celle qu'elle avait trouvée dans la forêt. Le sifflement retentissant qui résonnait encore en elle et le souvenir de la vision parvinrent à l'apaiser de nouveau. Elle se remémora l'instant où elle avait vu surgir la créature entre les branches les plus basses de l'arbre.
Commenter  J’apprécie          10
santorin   27 mars 2019
Le Gardien invisible de Dolores Redondo
Oublier est un acte volontaire. Plus on essaie de laisser quelque chose derrière soi, plus cette chose vous poursuit.



WILLIAM JONAS BARKLEY
Commenter  J’apprécie          180
kuroineko   27 juin 2019
Tout cela je te le donnerai de Dolores Redondo
La vérité ne vaudrait-elle que lorsqu'elle nous montre ce que nous voulons bien voir? Quand elle nous apporte un soulagement face aux ravages de l'incertitude? Et si, au lieu d'un baume qui vient apaiser nos blessures, la vérité n'était qu'un autre acide, plus virulent encore?
Commenter  J’apprécie          170
Cigale17   05 avril 2021
La face nord du cœur de Dolores Redondo
[…L]es désirs, les peurs et les ambitions des hommes sont les mêmes dans le monde entier. L’histoire de l’humanité est l’histoire de ses peurs. Mais les mythes pour les définir, les nommer et tenter de les contrôler sont différents. Je crois à l’intuition. Je crois à la façon naturelle avec laquelle notre esprit primitif établit des liens instinctifs, peut-être pas tellement logiques, mais terriblement pratiques pour la survie. (p. 517)
Commenter  J’apprécie          50
caro64   09 juin 2013
Le Gardien invisible de Dolores Redondo
Dans le Batsan, la nuit était obscure et sinistre. Les murs du foyer délimitaient depuis toujours le périmètre de sécurité, et, en dehors, tout était incertain. Il n’était pas étonnant que cent ans au plus tôt à peine, neuf habitants sur dix au Baztan aient cru à l’existence des sorcières, à la présence du mal se tenant aux aguets dans la nuit et aux incantations magiques pour tenir les uns et les autres au respect.
Commenter  J’apprécie          152
Cath1975   23 mars 2021
La face nord du cœur de Dolores Redondo
Ce que la chenille appelle fin, le reste du monde l'appelle papillon.
Commenter  J’apprécie          160
caro64   07 juin 2013
Le Gardien invisible de Dolores Redondo
L’architecture d’un village ou d’une ville témoigne des existences et préférences de ses habitants autant que les habitudes d’un homme révèlent sa personnalité. Les lieux reflètent un aspect du caractère, et ce lieu parlait d’orgueil, de courage et de lutte, d’honneur et de gloire. Il avait été conquit certes par la force, mais aussi grâce à l’intelligence représentés à juste titre par un échiquier, que les habitants d’Elizondo exhibaient avec la dignité de qui doit sa maison à l’honnêteté et à la loyauté dont il a fait preuve.

Et au milieu de cette place d’honneur, et d’orgueil, un assassin osait représenter son œuvre macabre, comme un roi noir impitoyable avançant implacablement sur l’échiquier et dévorant les pions blancs. Avec la même superbe, la même ostentation et la même arrogance que tous les tueurs en série qui l’avaient précédé.

Commenter  J’apprécie          120

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Le jeu des titres

Quel animal est élégant pour Muriel Barbery ?

Le chat
Le hérisson
La taupe
L'écureuil

12 questions
7939 lecteurs ont répondu
Thèmes : littératureCréer un quiz sur cet auteur

.. ..