AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.53 /5 (sur 78 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Gien, Loiret , le 18/02/1948
Biographie :

Dominique Labarrière est un écrivain.

ex enseignant de philosophie et passionné d’histoire. Essayiste et conférencier, il a écrit de nombreux romans et se consacre désormais à l’étude de grands sujets de société et d’histoire.
Derniers titres parus :
- «  Sociétés secrètes ». éditions Pygmalion.
- «  Le diable - les origines de la diabolisation de la femme », éditions Pygmalion.
- « Le bûcher des sorcières », éditions Pygmalion.
- «  Le venin du sexisme ordinaire » , éditions Véga.
- « Grandeur et décadence de l’ordre des Templiers » , éditions Pygmalion.
- « La mythologie au féminin », éditions Guy Trédaniel.
- « Des femmes qui ont inventé notre temps », éditions Véga.
- « Le roi a ri » -Molière, Tartuffe, le roi-, roman, éditions Rue Fromentin.


+ Voir plus
Source : http://www.france5.fr/
Ajouter des informations
Bibliographie de Dominique Labarrière   (43)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Les grandes arnaques sont révélatrices de leur époque. C’est ce que démontre l’écrivain et journaliste Dominique Labarrière dans son nouveau livre qui raconte 12 des plus grandes arnaques de l’Histoire. Dominique Labarrière. – « 12 arnaques qui ont changé l'Histoire », de Dominique Labarrière est publié aux éditions Pygmalion.


Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
BurjBabil   31 décembre 2020
Le bûcher des sorcières de Dominique Labarrière
La femme devient la cible clairement désignée de cette répression dans les dernières décennies du XVe siècle, avec notamment la publication du pesant traité de démonologie le "Malleus Maleficarum" qui, venant après d’autres manuels du parfait inquisiteur, exprime avec force ce qui n’était jusqu’alors qu’implicite : les méfaits du diable se conjuguent au féminin. Et presque exclusivement au féminin.
Commenter  J’apprécie          170
Mimimelie   12 juin 2022
Léonard de Vinci et le mystère Chambord de Dominique Labarrière
Par esprit de méthode et de curiosité, nous n’omettrons pas de noter que, découverte assez récente, la structure de l’ADN présente la même structure hélicoïdale que le caducée et que notre escalier. Cette convergence, on s’en doute, ouvre un champ infini d’hypothèses et de supputations, parfois intrigantes, parfois fertiles, parfois troublantes, quelquefois aussi très abracadabrantesques.
Commenter  J’apprécie          70
capucine2345   12 juillet 2015
Bête à tuer de Dominique Labarrière
Un livre qui me vient de je ne sais où........

Ressorti d'un placard / carton à l'occasion d'un tri .......

Et puis, je décide de le feuilleter histoire de......

Et là, c'est une agréable surprise !

Une histoire du terroir, en Sologne qui plus est..... des personnages pittoresques, un récit original, une écriture fluide.

Ce livre qui n'est pas très gros, se lit facilement et vite.

C'est une charmante découverte que je recommande.



Commenter  J’apprécie          50
Meruvingien   12 février 2019
Sociétés secrètes de Dominique Labarrière
"Cependant, dès les premiers temps de l'humanité, en parallèle à ces cultes de lumière ont émergé des rites voués aux forces des ténèbres, pratiques obscures sur la base desquelles se sont également constitués des sociétés secrètes, soit complètement extérieures aux premières, soit en leur sein même, les entraînant alors dans une ambivalence, certes, douteuse, mais fertile en séductions.

Depuis Rama, l'initié originel, qui, des forêts de notre Europe antédiluvienne s'est exilé avec ses fidèles sur les hauts sommets de l'Inde pour ne pas entrer en guerre avec les prêtresses maléfiques des ténèbres, cette dualité ne s'est jamais éteinte, ces contraires n'ont jamais cessé de se disputer les esprits, les cœurs et les âmes."
Commenter  J’apprécie          40
cocomilady   24 octobre 2018
Sociétés secrètes de Dominique Labarrière
"Dans le secret des dieux

Osiris est la divinité solaire emblématique de l'Égypte

ancienne. La légende prête à ce pharaon divinisé une taille

de géant, un visage d'une beauté remarquable et une âme

tout aussi belle. Ayant en main les destinées du pays, il passe

pour l'avoir gouverné avec sagesse, le dotant de lois justes,

éradiquant les pratiques sanguinaires des sacrifices humains

et l'anthropophagie. Il aurait également créé des cités nouvelles,

inventé ou encouragé l'agriculture. Sous son règne, le

pays aurait ainsi connu une ère de prospérité et de paix.

Dans sa dimension divine, Osiris est celui qui maîtrise

la course de l'astre solaire. Il est aussi le maître du Nil, de

la fertilité du delta, réglant l'alternance des périodes

de basses eaux et de crues. Il est encore le garant du cycle

des saisons, de l'éveil et de l'endormissement de la nature.

Il gouverne en fait sur tout ce qui meurt et renaît.

Ayant accompli son oeuvre civilisatrice en Égypte, il

aurait voyagé à travers le monde connu de l'époque pour y

dispenser son savoir et ses bienfaits. Cela mené à bien, de

retour chez lui, il aurait trouvé l'Égypte aussi prospère et

policée qu'à son départ. En partant, il en avait confié la

destinée à son épouse, Isis, la déesse mère qui avait su

gouverner en son absence avec autant de sagesse et de pertinence

que lui-même.

Isis était non seulement son épouse, mais aussi sa soeur.

Ils avaient un frère, Seth, et une soeur, Nephtys, eux aussi

mariés bien que frère et soeur. La gloire d'Osiris portait

ombrage à Seth, divinité des ténèbres et du désordre,

l'antithèse parfaite de son aîné dont il était naturellement

jaloux. Une jalousie qui, selon certaines variantes de la

légende, aurait atteint son paroxysme lorsque Nephtys, son

épouse, empruntant l'apparence d'Isis, aurait partagé la

couche d'Osiris. De cette union serait né Anubis. Une autre

interprétation de la légende voudrait qu'Isis et Nepthys

soient toutes deux épouses légitimes d'Osiris. Isis, déesse de

ce qui se voit, déesse mère de la nature, l'étant dans la

dimension terrestre ; Nephtys, déesse de ce qui est sous terre

et ne se voit pas, l'étant, elle, dans les sphères de l'invisible.

Quoi qu'il en soit, Seth étouffe de jalousie et ne rêve que

de détrôner son rival afin de prendre sa place. Aussi décidet‑il

de passer à l'action.

Plutarque, écrivain et philosophe du Ier siècle de notre

ère, rapporte l'événement légendaire. Lors d'un banquet en

l'honneur d'Osiris, Seth réussit à le piéger. Il a apporté un

coffre qu'il a fait fabriquer aux mesures exactes d'Osiris. Les

hôtes s'en étonnent. Pourquoi se munir d'un coffre pour

participer à des agapes ? Seth expose qu'il souhaite pimenter

la fête en lançant un défi aux convives. Le vainqueur sera

celui qui, s'étant glissé à l'intérieur, remplira parfaitement

ce coffre. Aucun des hôtes bien sûr ne correspond aux

dimensions. Le dernier à se soumettre est Osiris. Évidemment,

le coffre épouse à la perfection sa morphologie de

géant. Aussitôt, Seth abaisse le couvercle, le verrouille, fait

enlever le coffre par la horde de ses soixante-douze complices

et s'empresse d'aller le jeter dans le Nil. Le coffre – première

représentation du sarcophage rituel – va s'échouer dans un

entrelacs de troncs d'arbres qui poussent sur la rive. Osiris

est alors considéré comme mort. Mort noyé après vingt-huit

années de règne, soit la correspondance en années du cycle

lunaire de vingt-huit jours."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
coco4649   25 septembre 2016
Visages, pour mémoire de Dominique Labarrière
L'HOMME-NUAGE





Je suis l’homme-nuage

Jadis planté sur terre

À l’aube d’un jour levé.

Sur les spirales bavardes

Des bruissements cellulaires

Toujours j’ignore le repos.



Mon visage flotte sur

L’agitation mal rythmée

De ces ombres crispées :

Je suis le transparent

Qui traverse en silence

L’amer reflet des vagues du non-savoir

Et cela me déchire.



Je me mêle

Sans jamais me confondre :

Voilà la rigidité de mon corps

Et bafouillent de confuses excuses

Et s’éparpillent en ballet programmé.



Sans espoir ni désespoir,

Les yeux mi-clos,

Je me tiens immobile

Et on ne me voit pas,

Moi, l’homme nuage

Aux racines dissoutes.

Commenter  J’apprécie          21
MadChickpea   19 novembre 2021
Le diable de Dominique Labarrière
Il existe une tradition mêlant des sources légendaires mésopotamiennes et rabbiniques qui présente Eve comme la seconde épouse ou compagne d'Adam. Il y aurait eu, avant elle, une certaine Lilith. Celle-ci, contrairement à Eve, n'aurait pas été créée après Adam et tirée d'une de ses côtes, mais en même temps que lui, moulée elle aussi dans de l'argile ou de la glaise. Ce point revêt une grande importance, car de ce fait même Lilith serait l'égale d'Adam. Et ce serait parce qu'elle aurait revendiqué trop fort cette égalité et les prérogatives correspondantes qu'elle aurait été châtiée, répudiée. Et condamnée à la stérilité. D'autres interprétations envisagent que ce serait parce qu'elle était stérile qu'elle aurait été chassée. Comme souvent en ces matières, il existe différentes versions. Pour notre part, nous retiendrons surtout que le plus grand péché que la première épouse ou compagne d'Adam ait eu à expier est d'avoir été originellement son égale.

Quoi qu'il en soit, Lilith ne va pas manquer de se venger et ce serait elle qui aurait dépêcher le diable serpent auprès d'Eve, elle aussi qui aurait inspiré à celle-ci la faiblesse de céder à la tentation, elle encore qui aurait amené Adam à l'imiter. Quant à l'assassinat d'Abel par Caïn, progéniture d'Adam et Eve, il entrerait également dans le cadre de la vengeance de Lilith, celle-ci devenant alors l'archétype de la femme vindicative, fourbe, cruelle, foncièrement mauvaise, néfaste, infertile et d'une sexualité ravageuse.

Un Satan au féminin, en somme. Et la sorcière avant la lettre. Le patriarcat sexiste tenait là, en vérité, l'un de ses mythes fondateurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
manue14   06 mars 2018
La conspiration de Chambord de Dominique Labarrière
On ne lui laissa pas le loisir de pousser plus avant sa réflexion.

Le plus jeune des visiteurs approcha dans son dos. D’un geste vif, précis, il lui passa un lacet autour du cou et l’étrangla. Cela ne prit qu’un instant. Le tueur retint le corps juste le temps de récupérer la bourse, puis il le poussa dans la barque. Quelques pièces passèrent de la bourse à la main du Charon de circonstance.
Commenter  J’apprécie          20
Bouton   22 janvier 2020
Terminus La Baule de Dominique Labarrière
Jeanne ne comprenait qu'une chose : cet homme était à elle. Il mangerait dans sa main si elle le lui demandait. Il offrirait son âme au diable si elle l'exigeait. Quand il se montrait ainsi bouleversé, elle venait vers lui, caressait ses cheveux et enfouissait son visage dans le creux de son épaule afin qu'il ne vît pas l'ironique sourire que cet amour exaspéré lui inspirait.

Un amour qui n'avait fait que se renforcer de plus belle lorsque Georges Bompard avait été contraint de passer à l'aveu.

Depuis longtemps déjà, Jeanne s'étonnait de n'avoir jamais eu à lire de textes écrits par son maître. Plus surprenant encore, ses ouvrages se trouvaient alignés à l'écart des autres livres, dans une bibliothèque spéciale, grillagée, dont la porte était fermée à clef. En outre, cette clef restait introuvable.
Commenter  J’apprécie          10
Mimimelie   12 juin 2022
Léonard de Vinci et le mystère Chambord de Dominique Labarrière
François I lui octroie donc le château de Cloux pour résidence et lui alloue une rente annuelle considérable, mille écus par an. De toute son existence, sans doute n’a-t-il jamais goûté une telle sécurité matérielle. Laquelle s’enrichit d’un présent involontaire mais infiniment précieux, la lumière du Val de Loire. La Toscane et le Val sont deux lieux de lumière privilégiée, incomparable, unique au monde. L’une voit la vie de Léonard commencer, l’autre la voit s’achever. Ce ne peut être le seul fait du hasard. Nous tenons à voir là un signe. Il ne pouvait en aller autrement pour cet être qui a fait de la quête de la lumière, picturale autant que spirituelle, l’alpha et l’oméga de sa destinée.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "La conspiration de Chambord" de Dominique Labarrière.

Comment est tué Bonnault ?

empoisonné
par arme à feu
étranglé

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : La conspiration de Chambord de Dominique LabarrièreCréer un quiz sur cet auteur