AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.57 /5 (sur 15 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1961
Biographie :

Dominique Maurizi est écrivaine.

Elle passe son enfance et son adolescence à Marseille puis s'installe à Paris en 1978.
Elle travaille tout en suivant des études de lettres: licence, maîtrise et DEA qu’elle obtient en 1986. Son projet "Boîtes de lectures" avec le Collège International de Philosophie donne lieu à une conférence et à une exposition en 1996.
Elle écrit en même temps qu’elle peint et photographie.

Outre ses livres et un CD de poésie aux éditions Albertine, elle a publié des récits et des poèmes en revue (Europe, Traverses, Neige d'août etc.), un texte court, "Un boxeur a plus de chances qu'un artiste d'atteindre son adversaire" (1996), et un récit, "Jour d'hiver" (2000), au Le temps qu'il fait, deux livres d'artiste, "Rouge" (1988) et "De la chose endormie et du rêve" (1991), aux éditions Champfleury, "Lettres à Léo Ferma", publié sous le pseudonyme de Jeanne Blizard, (Albertine, Paris, 2008).
Elle écrit également pour la jeunesse aux éditions A dos d’âne.

Son travail de photographe a fait l'objet de plusieurs textes, notamment ceux de Michel Deguy, Francis Marmande, Jean-Pierre Seguin, Julien Blaine et Patrick Kéchichian. Elle a exposé en France, principalement à la galerie Claude Samuel à Paris, et à l'étranger (Foire Internationale de Bâle).

+ Voir plus
Source : www.editions-albertine.fr/
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
LydiaB   06 avril 2014
Billie Holliday : Rien que la musique de Dominique Maurizi
Quand je la vois, je la regarde encore. Encore plus près. Sa nuque et son profil poussent une plainte avec sa bouche, ils bouleversent. Partout je vois les mouvements de son visage et sa beauté - le grand sourcil et la narine, la lèvre, et même le lourd bijou qui pend à son oreille. Quand je l'écoute, je ferme les yeux.
Commenter  J’apprécie          320
coco4649   05 février 2017
Langue du chien de Dominique Maurizi
 

 

JE le vois mal

je dois tout à ce qu’il m’enlève aujourd’hui,

quoi qu’il arrive.

Je le vois mal

je lui dois tout

tout cela est très clair et

je le crois plus vieux que moi,

il n’a pas de bâton, pas de bonté

il s’amoncelle dans le noir, inapte,

salive et fleur tout à fois.

Mais ce n’est rien, il n’est personne,

il éclate et noie tout

c’est ça, gémit, seul et caché.

Je dois tout à ce qu’il me donne aujourd’hui.
Commenter  J’apprécie          60
Under_the_Moon   03 avril 2014
Billie Holliday : Rien que la musique de Dominique Maurizi
" Il n'y a pas deux personnes semblables sur terre, et en musique il doit en aller ainsi ou ce n'est pas de la musique… Chacun doit avoir son propre style. Vous ne pouvez pas copier quelqu'un et arriver à quelque chose", dit Billie.
Commenter  J’apprécie          50
coco4649   07 juin 2017
La Lumière imaginée de Dominique Maurizi
INTÉRIEUR…





Intérieur. On ne voit pas tout de suite la lumière au commencement. Le vent souffle à contretemps.

Tais-toi mon cœur, tais-toi ! Tu comprends ? Le bruit

des hommes, de la nature, les miens. Je sens,

j’entends et j’écris ensemble. Je suis pressée, pressée.

Et là loin devant moi, en moi, le sourire, le front et

les cheveux de mon amour sous mes doigts.

Doucement !, vas-y doucement. Je vois, j’entends, je

sens et je touche ensemble. Seules la fièvre et la

poésie provoquent des visions. Seuls l’amour et la

mémoire.

Doucement, vas-y doucement !

Oui, il faut que je te dise, je ne suis pas seule à ma

table, pas du tout, et pour moi tout arrive avec le

vent, les arbres, avec l’été. Il y a beaucoup, beaucoup

de bleu dans mes filets de lumière.
Commenter  J’apprécie          30
Under_the_Moon   03 avril 2014
Billie Holliday : Rien que la musique de Dominique Maurizi
Sa voix est chaude, un peu rayée, et fait chavirer mon coeur. Jazz, ragtime, big-band, swing… All that jazz ! Elle chante tout ça. Slow, vraiment slow. Il y a du miel, des bouts de verre cassé dans sa voix. Billie est la seule à pouvoir chanter comme ça.
Commenter  J’apprécie          40
Under_the_Moon   03 avril 2014
Billie Holliday : Rien que la musique de Dominique Maurizi
"Il y a maintenant des jeunes qui veulent savoir d'où vent mon style, comment il a évolué : si un air vous émeut, il n'y a pas à faire évoluer quoi que ce soit. Il suffit que quand vous le chantez les gens ressentent la même chose que vous."
Commenter  J’apprécie          40
Marti94   27 septembre 2018
Billie Holliday : Rien que la musique de Dominique Maurizi
Strange Fruit remporte un immense succès tout en déchaînant la controverse car elle devient très vite la chanson phare du combat contre le racisme. Pour certains le premier protest song américain. Enfin quelqu'un transmet d'une façon magnifique la douleur et le message des noirs.
Commenter  J’apprécie          30
pgremaud   13 mai 2013
Alexandre Calder ou les mobiles célestes de Dominique Maurizi
Tout est possible pour inventer le monde. Sandy joue, Sandy anime. Il n’a qu’une idée en tête : le mouvement, la couleur. Quels que soient la ville, le continent où il se trouve, c’est ce qu’il cherche depuis l’atelier de l’enfance.

Commenter  J’apprécie          30
coco4649   04 février 2017
Langue du chien de Dominique Maurizi
 

 

IL reste encore trois pas.

Ombre d’ombre, c’est ce

Qu’on croit, car devant

La distance à parcourir

Nul ne peut plus enlacer

Autour de son cou les

Bras qui –.

Moi, exactement en rêve,

J’ai vu ombre d’ombre et

Puis l’éclipse, et puis des

Bras autour de mon cou,

Un arbre, un arbre je crois,

Ses bras et son ombre avant

Midi autour de mes pas, et

Pas seulement trois mais

Beaucoup d’autres.

Il reste encore quatre pas.

Grande, la tête lourdement

Coiffée de mon arbre adoré,

Folle, la joie qui vibre et cille

Dans les paumes de mes mains,

Et ce n’est pas ce qu’on croit,

Car devant la distance à

Parcourir on peut ne plus

Saisir le vrai ou –.

Moi, exactement en rêve,

J’ai vu le loup dans l’arbre,

Sublime, torse bombé.

Il reste encore cinq pas dans

Mon cahier, et je cours vers le

Loup au corps qui brille, je cours

Sous l’ombre d’une main à la

Fourrure d’or, et je le lèche dans

Sa langue, feu étrange, et blanc

Et or, car devant la distance à

Parcourir mon rêve me ravit.

Il reste encore dix pas. Dix.

Et si j’ouvrais la tête

De l’arbre et celle du loup ?,

Dis-je, exactement en rêve.

Dans mon cahier je cours,

Je cours en nage, sans âge avant

Midi, je ferme et j’ouvre les yeux,

Rampant, léchant la langue de

L’arbre et du loup.

Il reste encore vingt pas. Et beaucoup

D’autres. Et pas de ceux qui brillent en

Pleine lumière, non, la mort peut surgir

Adorable et renversante, c’est ce qu’on

Croit, car devant la

Distance à parcourir on peut ne

Pas –. La mort ?

Qu’elle parte ! dis-je.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
coco4649   03 février 2017
Avril suivi de Cendres d'or de Dominique Maurizi
Cendres d’or





J’ai dans ma tête la caravane et

les pièces d’argent,

j’ai sur mon front le coquelicot et

l’or du sable.

Mais ma peine si rude m’a fait perdre l’esprit.

Comment donc avancer, comment donc tout descendre ?

Rachète, écris !, murmure la voix. Il faut, il faut

que je m’y attelle. Avec la table, le lit. La nuit.

C’est être libre, me dit-elle, que d’être là avec ardeur. Avec ardeur et — abandon de soi. Rappelle-le moi !

Serre,

serre tes feuilles près de

toi, serre tes fleurs, cours dans

la lumière, et

prie afin de vivre, d’aimer.

Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur

Lady Day

Acoun
13 livres



Quiz Voir plus

Tout sur one piece (difficile)

quel est le 1er homme de l équipage de Gold Roger ?

baggy le clown
shanks le roux
silver rayleigh
crocus

30 questions
1753 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur