AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.55 /5 (sur 51 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 17/07/1962
Biographie :

Dominique Méda est inspectrice générale des affaires sociales (IGAS) et directrice de recherches au Centre d’Etudes de l’emploi (CEE) où elle dirige l’unité de recherche « Trajectoires, Institutions et Politiques de l’emploi ». Ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure et de l’Ecole Nationale d’Administration, agrégée de philosophie, elle a été professeure à Sciences Po.


Spécialiste de la place du travail dans nos sociétés, des instruments de mesure de la richesse et de la place des femmes dans l'emploi, Dominique MEDA est l’auteure de nombreuses publications, notamment Politiques sociales (FNSP/Dalloz, 1993), Le Travail, une valeur en voie de disparition (“Alto”, Aubier 1995), Qu'est-ce que la richesse ? (“Alto”, Aubier, 1998), Le Temps des femmes (Flammarion 2001), 35 heures : le temps du bilan (en collaboration avec Bernard Bruhnes, Denis Clerc, Bernard Perret, 2002), Le Travail (PUF, Que sais-je ?, 2004), Faut-il brûler le modèle social français ? avec Alain Lefebvre (Seuil, 2006), et Le deuxième âge de l'émancipation (Le Seuil/La République des idées, 2007, avec Hélène Périvier).


+ Voir plus
Source : Terra Nova http://www.tnova.fr
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (58) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Le numérique, une révolution sociétale ? Internet, algorithmes, smartphone, intelligence artifi cielle, Big Data, l'arrivée du numérique dans nos sociétés suscite de nombreuses interprétations, fantasmes et inquiétudes. le temps d'une soirée, le collectif LIBREST vous propose, à travers un choix pluri-disciplinaire, un regard riche et original sur la place du numérique dans nos vies individuelles et collectives, autour des titres et auteurs suivants : - "Les nouveaux travailleurs des applis", Dominique Méda et Sarah Abdelnour, Puf/La Vie des idées - "Archiver la mémoire : de l'histoire orale au patrimoine immatériel", Florence Descamps, Éditions-EHESS - "L'utopie déchue : une contre-histoire d'internet, XVe-XXIe siècle" Felix Tréguer, Fayard - "Les possédés : comment la nouvelle oligarchie de la tech a pris le contrôle de nos vies", Lauren Boudard et Dan Geiselhart, Les Éditions Arkhê - "Les oubliées du numérique", Isabelle Collet, le Passeur Éditeur Inscription : https://www.librest.com/nos-rendez-vous/14-novembre-2019/3953-rentree-sciences-humaines-librest-2019 Cette soirée est en partenariat avec les Éditions-EHESS. Un grand merci à eux !

+ Lire la suite
Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
Dominique Méda
GeorgesSmiley   23 mars 2020
Dominique Méda
Soudainement, les titulaires des métiers les mieux payés nous apparaissent bien inutiles et leur rémunération exorbitante.
Commenter  J’apprécie          240
Writer   07 août 2017
Le travail : une valeur en voie de disparition ? de Dominique Méda
On voit mieux par là que la véritable ligne de partage passe en réalité entre ceux pour qui le droit au travail est encore l'équivalent d'un droit à la survie, et ceux pour qui ce droit est un droit au travail épanouissant.
Commenter  J’apprécie          70
Writer   04 août 2017
Le travail : une valeur en voie de disparition ? de Dominique Méda
Parce que le travail est évidemment bien plus que le moyen dont dispose chaque individu pour gagner sa vie et la société pour satisfaire ses besoins.
Commenter  J’apprécie          72
Dominique Méda
BRAEM   16 mai 2020
Dominique Méda
Les appels à ce que l’on tire les leçons de la crise sanitaire, sociale et économique sans précédent que nous traversons se sont multipliés depuis deux mois. Mais désormais, un manifeste fera date. Il a en effet été ratifié par plus de 3.000 chercheuses et chercheurs (3.114 au dernier décompte) issus de 600 universités du monde entier. Son titre : « Travail : Démocratiser. Démarchandiser. Dépolluer ». Le Soir le publie, avec 30 journaux de 23 pays.

Un article intéressant à lire https://www.lesoir.be/301158/article/2020-05-15/plus-de-3000-academiques-signent-pour-un-autre-monde

L’initiative émane de trois « académiques », Isabelle Ferreras (professeure de sociologie à l’université de Louvain), Julie Battilana (professeure d’administration des affaires à la Harvard Business School) et Dominique Méda (professeure de sociologie à l’université Paris-Dauphine). On l’a dit, une masse critique de « pointures », venues de tous horizons, s’y est ralliée.
Commenter  J’apprécie          51
Writer   08 août 2017
Le travail : une valeur en voie de disparition ? de Dominique Méda
Dans une société régie par le travail, où celui-ci est non seulement le moyen d'acquérir un revenu, mais constitue également l'occupation de la majeure partie du temps socialisé, il est évident que les individus qui en sont tenus à l'écart en souffrent.
Commenter  J’apprécie          60
Writer   06 août 2017
Le travail : une valeur en voie de disparition ? de Dominique Méda
L'état de guerre n'est autre que la coexistence naturelle et non réglée des individus.
Commenter  J’apprécie          70
Davjo   27 juin 2014
Le travail : une valeur en voie de disparition ? de Dominique Méda
Comment parviendrons-nous à définir ce qui, conçu comme un enrichissement du point de vue "privé", constitue en réalité un appauvrissement pour l'ensemble de la société, si nous ne disposons pas d'un inventaire de la richesse sociale ? Autrement dit, si nous n'avons inscrit nulle part que l'air pur, la beauté, un haut niveau d'éducation, une harmonieuse répartition des individus sur le territoire, la paix, la cohésion sociale, la qualité des relations sociales sont des richesses, nous ne pourrons jamais mettre en évidence que notre richesse sociale peut diminuer alors que nos indicateurs mettent en évidence son augmentation.
Commenter  J’apprécie          50
Davjo   27 juin 2014
Le travail : une valeur en voie de disparition ? de Dominique Méda
Le paradoxe actuel de nos sociétés modernes - qu'il soit aujourd'hui possible de desserrer la contrainte qu'exerce sur nous le travail, mais que nous ne parvenions pas à nous y résoudre, ou encore que que nous ayons inventé de toutes pièces et conservé une catégorie spécifique, celle du chômage, qui ne signifie rien d'autre sinon que le travail est la norme et l'ordre de nos sociétés- a constitué la première source d'étonnement et le point de départ de ce livre. Il montre que le travail représente pour nos sociétés bien plus qu'un rapport social, bien plus qu'un moyen de distribuer les richesses et d'atteindre une hypothétique abondance. Il est en effet chargé de toutes les énergies utopiques qui se sont fixées sur lui au long des 2 siècles passés. Il est "enchanté", au sens où il exerce un charme dont nous sommes aujourd'hui prisonniers.
Commenter  J’apprécie          40
Nominoe   07 février 2017
Einstein avait raison : Il faut réduire le temps de travail de Dominique Méda
N'en déplaise à Nicolas Sarkozy et à tous les libéraux de droite ou de gauche, le sens de l'histoire n'est pas de travailler plus (pour gagner plus) mais bien de travailler moins. Nettement moins ! Qu'on le veuille ou non, qu'on soit de droite ou de gauche, français, belges ou allemands, on travaille tous 2 fois moins que nos ancêtres qui vivaient il y a un siècle. On est passé de 7 jours à 6. Puis de 6 jours à 5. On a interdit le travail des enfants. Réduit la durée de la journée de travail et donné à tous des congés payés... Nous travaillons tous 2 ou 2,5 fois moins que nos ancêtres et avons considérablement gagné en niveau de vie. Tous ceux qui disent que la question de temps de travail ne se pose pas, peuvent-ils contester ce mouvement historique ?
Commenter  J’apprécie          40
JCLDLGR   05 novembre 2018
Einstein avait raison : Il faut réduire le temps de travail de Dominique Méda
Le chômage n'est donc pas seulement une des conséquences les plus graves de la crise. il en est aussi l'une des causes premières. comme on l'a dit, c'est à cause du chômage et de la précarité que la baisse des salaires a été aussi forte et générale. c'est à cause de cette modération salariale qu'on a poussé les peuples à s'endetter.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Voyage d'hiver... Schubert et compagnie

Entrons dans la musique : En quelle année Franz Schubert a-t-il composé le Voyage d'hiver?

1797
1827
1857
1887

7 questions
10 lecteurs ont répondu
Thèmes : musique romantique , essai , romanCréer un quiz sur cet auteur

.. ..