AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Note moyenne 3.27 /5 (sur 75 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Strasbourg , le 09/08/1949
Biographie :

Dominique Muller, Dominique Muller-Wakhevitch est l'auteur d'une dizaine d'ouvrages. Du récit autobiographique -" Les Caresses et les baisers "- aux romans "Danger public", "Brave petite", "C'était le paradis",en passant par l'essai "Demander la lune"- manuel à l'humour ravageur et anticonventionnel à l'usage des femmes d'aujourd'hui ou les biographies historiques -"Une reine pas très catholique, Anne Boleym", et" Une traînée de poudre, Jeanne du Barry, la dernière favorite", son oeuvre forme une bibliographie très éclectique.
Elle a été directrice littéraire des éditions Ramsay. Elle a vécu une passion de vingt ans avec Maurice Rheims, qu'elle évoque dans "Désormais Venise"

Source : http://www.livrenpoche.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Dominique Muller-Wakhevitch   (21)Voir plus

étiquettes
Video et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo

L'antépénultième
Cette avant-avant dernière émission est placée sous le thème "Sur terre et sur mer"; en introduction B Pivot présente quelques photos tirées du "Grand livre des animaux disparus". - DOMINIQUE MULLER, auteur d'une biographie de la du Barry ("Une trainée de poudre"), retrace le parcours de la maîtresse du roi jusqu'à l'échaffaud. - ROBERT PARIENTE, auteur d"André Suarez...
Podcasts (2) Voir tous


Citations et extraits (47) Voir plus Ajouter une citation

Florent aimait ces parcours nocturnes dans Paris, cet espace de la rue qui le ramenait vers son enfance, à Amsterdam, dans la ville-refuge où Réformés et Juifs vivaient en bonne entente.

Commenter  J’apprécie          150

Encore enfant, Jean Perchin avait saisi qu'on ne progressait pas dans le monde en faisant le dégoûté, à plus forte raison quand on n'était pas né. Il avait acquis le goût du chantage en constatant avec quelle aisance il était devenu le chef des enfants de chœur, après avoir surpris Monsieur le curé en très délicate posture avec le petit Jacquet.

Commenter  J’apprécie          90

Les eaux épaisses de la Seine charriaient des carcasses de bœufs, les restes des tanneries et mégisseries aux relents pestilentiels, les teintures des Gobelins écoulées par la Bièvre. On glissait sur le savon gras à l'abord des lavoirs, où les lavandières frottaient le beau linge dans la tourbe et la cendre.

Commenter  J’apprécie          90

Il se promit de noter ce nouveau cas, pour affermir son mémoire intitulé provisoirement "La parole comme remède", par lequel il démontrerait que les maux des corps n'exprimaient souvent que les troubles du for intérieur.

Commenter  J’apprécie          90

Bordé par les façades des palais, veillé par leurs fenêtres de verre comme par des yeux aux cils de marbre, même le grand canal dort, enveloppant la ville de son calme liquide, loin, si loin de la terre ferme

Commenter  J’apprécie          70

Il apprit ainsi que le Régent faisait ouvrir les prisons, libérait les jansénistes et ceux qui ne savaient pas eux-mêmes pourquoi ils y étaient. L'un de ces malheureux, à la Bastille depuis trente cinq ans, avait demandé tristement à y rester, n'ayant pas le sou, ni nulle part où aller, et on le lui avait accordé, avec la nourriture, le logement et la liberté de ses mouvements.

Commenter  J’apprécie          50

L’orgueilleuse Venise qui n’a plus les moyens de son orgueil. Les fondations pullulent en ville. Les palais vides se succèdent sur les rives des canaux, et la chasse aux mécènes est notre sport local. L’acheteur de palais est aux Vénitiens ce que le phoque est aux Lapons, un gagne-pain rare et protégé

Commenter  J’apprécie          50

On se chargeait aussi des carrosses, des chevaux frais aux relais de poste, de trouver des hommes sûrs pour veiller à la bonne marche de l'équipée, sur des chemins gâtés par des ornières. Mr de Chamalbert narra avec indignation la mésaventure qui lui était arrivée naguère, quand un postillon de Poitiers à qui il avait ordonné de pousser sa voiture embourbée lui avait répondu : "Pousse-la toi-même".

Commenter  J’apprécie          40

- Son Altesse Royale souhaite-t-elle m'entendre répéter des conseils qu'elle ne suivra pas ? Est-elle disposée à tempérer ses appétits ? Tout humble médecin que je sois, je suis moi aussi un être pensant, qui sait que la diète vous serail le meilleur des remèdes. C'est en cela que je diffère de mes respectables confrères, qui n'osent vous le dire, et vous prescrivent ces drogues, poudres et liqueurs qui s'opposent entre elles, renversant vos humeurs.

- Si vous n'étiez pas aussi habile chimiste, Bonnevy, je crois que je ne souffrirais pas votre insolence, ni vos divagations. A-t-on déjà vu médecin réprouver les médecines, comme vous le faites ? Prenez garde que je n'écoute ceux qui vous prennent pour un hurluberlu.Cette migraine qui me taraude, entendez-vous la chasser en moralisant ?

Commenter  J’apprécie          30

C'est moi qui l'ai quitté, ça, je m'en souviens, j'avais conçu de l'aversion pour ses chaussettes courtes qu'il gardait, avec sa montre au poignet, afin de gagner du temps. A force de les détester, ma répulsion est montée le long de ses mollets jusqu'à son visage, et voilà ç'a été fini.

Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Dominique Muller-Wakhevitch (129)Voir plus

Quiz Voir plus

Harry Potter (1 à 4) difficile

Qui est le contrôleur du Magicobus ?

Ernie Mcmillan
Stan Rocade
Zacharia Smith
Denis Crivey

15 questions
8047 lecteurs ont répondu
Thème : Harry Potter : Coffret, Tomes 1 à 4 de J. K. RowlingCréer un quiz sur cet auteur