AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations de Dominique Sampiero (119)


Ladybirdy   09 mars 2020
La petite présence de Dominique Sampiero
Je t’ai perdue dans le chaos du quotidien, et dans mon cœur tu prends la place d’un immense pré sous l’orage. Mes caresses sont des branches arrachées aux arbres, tes baisers, des nids abandonnés par les oiseaux, ma tristesse, une immense flaque cachée sous l’herbe.
Commenter  J’apprécie          300
Dominique Sampiero
sabine59   16 février 2019
Dominique Sampiero
Il y a des livres que j'achète pour leur odeur. Leur titre. Leur velouté entre mes mains. Ou les premières phrases du premier chapitre. Puis je les pose dans un coin. Je les oublie. Quand je les retrouve, j'ai toujours une légère peur.Et si j'étais déçu? Cela arrive. Le moment est mal choisi. Il faut attendre encore. Il m'est arrive de lire un livre deux, trois, quatre ans après l'avoir acheté. La rencontre se faisait à nouveau, brutale,comme une étreinte.
Commenter  J’apprécie          283
Ladybirdy   09 mars 2020
La petite présence de Dominique Sampiero
L’aile du ciel est grise avec des reflets mauves et quand il pleut enfin, c’est une nuée de lumière se couchant sur l’herbe pour l’embrasser.
Commenter  J’apprécie          262
Piatka   13 avril 2015
La vie est chaude de Dominique Sampiero
Comment parler de la mort et peut-être l'apprivoiser sans avoir peur d'elle, ni de ce qu'elle nous retire, en pensant à ce qu'elle ajoute à tout ce qui manque ?
Commenter  J’apprécie          260
GeraldineB   11 septembre 2021
Henri Matisse de Dominique Sampiero
Retrouver le silence et ses mouvements de ciel au fond du corps. Les laves de nuages, d'averses endormies. Passer en faisant le moins de bruit possible, fossile de sa propre chair, l'oreille tendue aux chuchotements de ce qui va mourir, écorces, feuillages et mouches.

Apprendre à vivre avec le peu, le presque rien, au bord, jusqu'à ce que le froid, en raidissant la chair, brise tous les visages sur le miroir gelé des étangs.
Commenter  J’apprécie          238
Ladybirdy   28 décembre 2019
Les encombrants de Dominique Sampiero
Comme la brume et les nuages, Dieu aime le sommet des arbres. Il a créé les troncs et les branches basses, des écorces rugueuses faciles à saisir, et les enfants y grimpent de toutes leurs mains. Il endort ces jeunes ouailles sur la fourche la plus large pour qu’elles apprennent dans leurs rêves à voler. Puis le diable les réveille en sursaut et les incite à cracher sur les gens qui passent. Quand ils visent bien, le diable rit dans son terrier et avale toute une couvée de perdreaux en rotant. Ceux qui ne croient ni en Dieu ni au diable abattent les arbres à la tronçonneuse.
Commenter  J’apprécie          220
fanfanouche24   09 janvier 2014
Un livre s'écrit tôt le matin de Dominique Sampiero
Il y a des livres que j'achète pour leur odeur. Leur titre. Leur velouté entre mes mains. Ou les premières phrases du premier chapitre. Puis je les pose dans un coin. Je les oublie. quand je les retrouve, j'ai toujours une légère peur. Une sorte d'appréhension, la même peut-être que celle ressentie au rendez-vous donné à une fille qu'on a vue une fois : et si j'étais déçu ? Cela arrive. Le moment est mal choisi. Il faut attendre encore. Il m'est arrivé de lire un livre deux, trois ou quatre ans après l'avoir acheté. La rencontre se faisait à nouveau, brutale, comme une étreinte. (p.49-50)
Commenter  J’apprécie          210
fanfanouche24   15 janvier 2014
Un livre s'écrit tôt le matin de Dominique Sampiero
Je n'ai pas envie de ressusciter la volonté, mais plutôt de me laisser dévaster par elle. Ouvrir les vannes de ce qui arrive et qu'enfin les personnages s'enfuient, m'échappent, tentent leur suicide. Ou le meurtre de l'auteur. (p. 76-77)
Commenter  J’apprécie          200
fanfanouche24   08 janvier 2014
Un livre s'écrit tôt le matin de Dominique Sampiero
Je pense à cet homme que je croise chaque matin. je voudrais que ma main et mon souffle ne s'arrêtent plus pour parler de lui, et pourtant je le connais à peine. (...)

Voilà des jours, des mois, et peut-être au plus loin que je me souvienne, voilà des années que je rêve de dire à cet homme: j'aimerais vous parler, et entrer chez vous quelques heures, pour rien, pour bavarder. Je ne le fais pas. (p.15-16)
Commenter  J’apprécie          190
GeraldineB   12 septembre 2021
Henri Matisse de Dominique Sampiero
Chaque regard porté sur le chemin, sur la maison de l'autre côté du trottoir, l'arbre devant la porte, oui, chaque regard donne une direction, un mouvement, quelque chose comme une joie simple.

Et même assis pour écrire, j'ai l'impression d'avancer, d'être là, tout simplement, au cœur du foisonnement qui pousse la sève au printemps à grimper dans les écorces, pour redescendre sous terre à l'automne, le même élan, le même désir de racine dans le terreau de ne rien posséder, ni moi, ni rien, ni les autres.
Commenter  J’apprécie          180
Piatka   14 avril 2015
La vie est chaude de Dominique Sampiero
La douleur parle
à la nuit
qui s'est enfouie
en elle
Commenter  J’apprécie          180
lecteur84   11 août 2015
Le ciel et la terre de Dominique Sampiero
peut-être que la lumière se fera si rare qu'il nous sera enfin possible d'aimer.
Commenter  J’apprécie          140
Piatka   11 avril 2015
La vie est chaude de Dominique Sampiero
Ça sent la nuit
à l'endroit où le silence
ferme la porte
Commenter  J’apprécie          140
mariech   23 novembre 2012
Le jeu des sept cailloux de Dominique Sampiero
Là-bas , on bombarde des écoles et on se chauffe avec des livres et des journaux qu'on brûle .
Quand il neige , les parents et les enfants dorment tout habillés dans le même lit .
Commenter  J’apprécie          140
Dominique Sampiero
Vagualame   06 mai 2021
Dominique Sampiero
J’use doucement l’amour
en frottant ma peau au papier
pour passer de l’autre côté
ouvrir les portes cachées
dans les plis du silence
Commenter  J’apprécie          130
coco4649   15 novembre 2018
La vie est chaude de Dominique Sampiero
NUIT …


Extrait 7

Nuit est mouvement
qu’on fixe dans l’élan
de la récolte
Commenter  J’apprécie          130
lecteur84   08 avril 2015
Begaiement de l'impossible et de l'impensable de Dominique Sampiero
Au fond de moi, une ombre avale le temps en soupirant de plaisir. Je me regarde de loin et tout ce qui va avec. Peut être qu'on peut grandir comme ça avec un inconnu qu'on tutoie de temps en temps. Je me dis souvent que la vie est trop belle pour moi.Mais je me réponds aussitôt qu'elle ne m'aime pas pour mon physique mais pour le vide qui me sert d'esprit.
Commenter  J’apprécie          120
lecteur84   13 août 2015
Le ciel et la terre de Dominique Sampiero
la beauté est faite pour agenouiller l'âme.
Commenter  J’apprécie          110
ATOS   05 janvier 2017
Terre pour une légende qui n'en a plus de Dominique Sampiero
La feuille brisée dans sa blancheur porte des cris de carpe ou d'âme absente du corps.
Commenter  J’apprécie          100
Pasoa   18 septembre 2021
Henri Matisse de Dominique Sampiero
À PETITES GORGÉES, LA FENÊTRE BOIT MON REGARD. Près de la vitre, un peu de buée respire l'air frais du matin. En posant mes mains bien à plat sur le papier, mon sang réchauffe le livre qui a froid. La pluie efface une à une les pages et les rides. J'écris l'histoire de mon visage mangé par le silence.

Une balançoire berce le ciel ou quelqu'un de transparent. Ce léger mouvement est un sourire. Puis des oiseaux se jettent des nuages vers les branches. On croirait qu'ils vont tomber mais non. Dans ce vide qui change de reflet à chaque seconde, j'entre comme au premier jour, pour ne pas rester là où je suis. J'entre pour avancer vers qui, vers quoi, là où je ne suis jamais clos.

p.9
Commenter  J’apprécie          90



Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

romans américains du 19è siècle

Qui a écrit le Dernier des Mohicans?

Edgar Allan Poe
Nathaniel Hawthorne
Fenimore Cooper
Washington Irving

7 questions
26 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur